Icon Sport

Place à l'introspection

Montpellier : Place à l'introspection
Par Rugbyrama

Le 28/04/2011 à 09:28

Thiery l'affirme : "Toulon est favori". Pourtant le MHR n'a pas tiré un trait sur la qualification. Pour ce faire, il doit en priorité retrouver son efficacité offensive et redevenir l'équipe difficile à maîtriser qui avait ensoleillé le début de saison. Question de réglages et de confiance.

Les propos de Sébastien Chabal, accusant les arbitres de tricheries, n'ont pas trouvé d'écho à Montpellier, bien au contraire. Pourtant, il y aurait certainement de quoi dire au regard des deux derniers matchs perdus contre Bayonne et Brive. Les Héraultais ont pourtant décidé de se concentrer sur ce qu'ils peuvent encore maîtriser : leur jeu. La qualification est à ce prix. Il n'est pas encore temps d'étudier le système toulonnais, par ailleurs connu. Benjamin Thiery détaille : "Toulon possède des atouts que Montpellier n'a pas : des stars internationales et une énorme expérience des matchs de haut niveau et des rendez-vous à très forte pression. Comparé à eux, nous sommes en apprentissage. Du coup, Toulon est favori."

Des maux récurrents

L'heure, chez les Montpelliérains, est à l'introspection. Le MHR ne tourne plus vraiment rond malgré les progrès aperçus lors des deux ultimes défaites. Il y a du mieux certes, mais certains maux persistes. Notamment au plan offensif. La vitesse est toujours aussi difficile à conserver et le réalisme fait toujours défaut, on l'a encore vu à Brive. Les hommes de Galthié et Béchu ont eu les ballons pour envoyer les Brivistes en vacances anticipées. Occasions gâchées. Sous la pression, le MHR a manqué de maîtrise. Témoignage de Julien Tomas : "On manque de réalisme et de maîtrise dans nos enchaînements. Du coup on leur a rendu trop facilement le ballon et nous fûmes dans l'incapacité de creuser l'écart. On contraire, on s'est encore retrouvé en difficulté à 14 contre 15, avec dix points encaissés... Heureusement que l'équipe a eu les ressources morales pour réagir." Et le capitaine d'affirmer : "On se tourne désormais vers Toulon qui nous offrira un véritable huitième de finale à domicile. Il nous faut la victoire à tout prix. Et même plus..." Ce supplément attendu ressemble à la victoire bonifiée afin d'éliminer les Varois mais également de résister au retour des Bayonnais qui, eux aussi, doivent ramener cinq points de La Rochelle.

Les coéquipiers de Ouedraogo, qui fera son retour, ont une dizaine de jours pour régler la mire. "C'est incontestable, nous avons eu du mal à marquer lors de nos deux derniers matchs. Mais pas pour les mêmes raisons. Face à Bayonne il s'agissait d'un problème d'organisation et d'un manque d'alternance. A l'inverse, face à Brive, nous avons échoué après des fautes individuelles alors que nous étions parvenus à garder pas mal de dynamisme à l'approche des lignes. Avec un peu plus d'application, nous allons gommer ces fautes, j'en suis persuadé." Et Thiery d'affirmer : "Nous répondrons présents, il n'y a aucun doute là-dessus. Nous avons peut-être besoin d'être piqués au vif pour donner le meilleur de nous-même..." L'enjeu ne sera pas la seule source de motivation. L'antagonisme naissant entre les deux formations, les complaintes toulonnaises et les provocations du président Boudjellal ne seront pas oubliés d'ici au 7 mai. Bien au contraire.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés