Top 14 – Toulouse – Toulon. "Si on met dans la balance le nombre de fois où Thomas nous a tenus à bout de bras" relativise Ugo Mola

Publié le Mis à jour
Partager :

Ce samedi, le Stade toulousain s’est incliné sur la pelouse de l’Orange Vélodrome (20-19) face à Toulon. Le buteur haut-garonnais Thomas Ramos a manqué un coup de pied important en fin de match, mais son manager Ugo Mola lui a apporté son entière confiance après le match.

C’est le lot des très grands joueurs : quand la performance est moins bonne, cela se voit encore davantage. Imaginez alors pour un buteur, héros ou paria d’habitude selon le résultat en témoigne ce qu’à vécu Maxime Lucu. Ce samedi soir, au Vel', l’arrière du Stade toulousain a donc égaré sept points au pied. Beaucoup auront en tête sa dernière transformation sur l’essai de Merkler (très excentrée), qui aurait pu permettre au champion de France de passer devant à cinq minutes de la fin. Un échec qui coûte cher donc comptablement pour les Toulousains, à 15 contre 14 une bonne partie du match, qui avaient bon espoir de réaliser un mini-exploit avec une équipe remaniée.

J’ai un peu d’avance pour ne pas lui en vouloir ce soir

Si ces points laissés en route ne sont pas vraiment dans les habitudes du numéro 15 des Bleus, son manager Ugo Mola n’imagine pas une seconde blâmer l’un de ses tout meilleurs joueurs. "Si on met dans la balance le nombre de fois où Thomas nous a tenus à bout de bras, j’ai un peu d’avance pour ne pas lui en vouloir ce soir" a relativisé le manager du Stade toulousain. Thomas Ramos, en treize rencontres disputées avec Toulouse, a inscrit 135 points cette saison, soit 10,38 points de moyenne par match. Joueur de classe mondiale, on se souvient notamment de son coup de pied de la gagne face à l’Angleterre au Tournoi des 6 Nations 2024. Ugo Mola y a fait référence au moment d'évoquer les sifflets du Vélodrome à l'encontre de son buteur : "Ça ne l’a pas trop perturbé pour gagner un match il y a un peu plus d’un mois ou guère plus. Thomas est imperméable à tout ça. Je ne pense pas que ce soit les sifflets. Il n’a pas validé le tempo de l’équipe. Le buteur, parfois il faillit, parfois il nous porte à bout de bras." Malgré cette défaite, le Stade toulousain reste deuxième au classement avec 61 points.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (23)
Djive-ST Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 01:23

Quand on regarde le tableau pour les cinq prochains matchs Toulouse reçoit 3 fois et la grosse artillerie sera là ! Paris, Toulon se déplacent trois fois ! Comptablement on verra ! C'est à la fin du bal que l'on paie les musiciens ! Et cet année le ST vise un doublet Europe+France

Pancho31 Il y a 1 mois Le 21/04/2024 à 19:52

Je vais choquer du monde mais je n'ai jamais trouvé ramos étincelant. Fiabilité oui en tant que buteur mais pas en tant que défenseur et 15 (relances hasardeuses, mauvaises réceptions, ...) je trouve que kinghorn évolue dans un autre registre, bien plus brillant ! Et je préfère presque un dulin qui, soyons honnêtes, est d'une fiabilité à toute épreuve

Alain3231 Il y a 1 mois Le 21/04/2024 à 19:37

Quant à ceux sui critiquent les buteurs j'aimerai savoir combien ils ont passé de pénalités dans leur vie en espérant qu'ils ont pratiqués ce sport MDR