Abonnés

Top 14 – Mola remet une pièce dans la machine de l’arbitrage : l’opinion du Midol après Toulon – Toulouse

Publié le Mis à jour
Partager :

Après le revers concédé face à Toulon (20-19), Ugo Mola a regretté que son équipe, proactive dans le premier acte, n’ait pas été plus récompensée par Ludovic Cayre en prenant le comparatif de ces derniers week-ends en Champions Cup.

Dans son analyse toujours intéressante et pointue sur le jeu, Ugo Mola a rouvert un débat vieux comme le monde : pourquoi l’interprétation des règles change-t-elle d’une compétition à une autre ? « Il y a une réalité dans le championnat français : l’attaque est beaucoup pénalisée alors que c’est le contraire à l’international. Je ne vais pas expliquer pourquoi. » Invité à la relance, le manager a explicité sa pensée : « Au niveau européen, c’est entre 70 et 75 % (de récompense par séquence, NDLR). Dans le Top 14, ça tombe à 55-60 %. C’est juste un constat. Je ne dis pas si c’est bien ou pas. L’arbitrage est ce qu’il est, nous n’avons pas de leviers sur eux. Je dois entraîner mon équipe et être pertinent sur comment on doit tenir le ballon. On doit s’adapter à cette contrainte. »

 

On a compris de quel côté penche le cœur du natif de Sainte-Foy-la-Grande, plutôt mécontent des décisions dans un premier acte dominé par les siens (69 % de possession). Pour autant, et si personne ne peut être contre une uniformisation, le Top 14 doit-il tendre vers les excès de points vécus lors des derniers samedis européens ? Des partitions à plus de 80 unités comme s’il en pleuvait, et un sentiment que le ballon ovale, qui cherche à se démocratiser, tend vers une sorte de mauvaise NBA.

Du show oui, mais des rencontres dénuées d’incertitudes et donc de sens. En bref, à rebours de ce Toulon – Toulouse. Alors ouvrons le dialogue, mais ne clouons pas la défense, ni la "dépossession" au pilori. Le rugby se joue de tant de manières qu’il en est riche pour celui qui veut bien le voir.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (28)
naucelle17 Il y a 26 jours Le 28/04/2024 à 23:17

Enfin quelqu'un qui reconnait cet écart d'arbitrage entre les anglo-saxons et les arbitres français du top 14;L" arbitrage en coupe d'Europe ou en match international est bien plus facile à lire et comprendre,il ne s'occupe que des faits,le geste de la passe est vers l'avant ou vers l'arrière,le joueur a terre doit lâcher le ballon immédiatement,on ne peut pas jouer avec trois appuis au sol,etc ;Les français interprètent,ou tolerent une petite faute.Résultat un manque notoire de cohérence.Et puis en France un bon arbitre doit s'interroger sur l'intérêt supérieur du rugby français!Quels club font de l'audimat?C'est qui le patron de la FD ou de la ligue.C est quoi une ponctuation de langage?Ou sont les vedettes banquables?ETC
le pragmatisme est anglo-saxons,la droiture est irlandaise ,la malice est gasconne.
Si Mola veut aller au bout de ses propos qu'il reconnaisse que Le stade rochelais avec des arbitres saxons aurait deux Brennus dans son palmarès,et que si les joueurs toulousains étaient habitués a être arbitrés avec la rigueur britannique,la France aurait pu être championne du monde,quand bien même la meilleure charnière du monde en 2023 était blessée.

jacquot12 Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 10:19

Je n'apprécie pas spécialement Mola pour ce que j'appelle son excès d'ego mais il faut reconnaître qu'il n'a pas tort dans sa déclaration. Lors de matches arbitrés par des britanniques ou Sud-Afs, l'arbitrage est très souvent différent. J'en veux pour preuve le match MHR-Ulster où le MHR a pris 12 pénalités justifiées après l'expulsion de Willemse; en première période le MHR n'avait jamais été sanctionné car l'arbitre laissait jouer pour un jeu de mouvement. Ulster n'avait pris qu'une seule pénalité. Bien entendu les choses avaient changé en seconde période où Ulster appuya sur ses avants pour provoquer des fautes réelles du MHR. Je n'ai pas souvenir qu'en France avec un arbitre français cela soit arrivé à une équipe de ne pas être sanctionnée pendant une période. Par contre, il ne faut pas systématiquement critiquer un arbitrage quel qu'il soit, un arbitre n'est qu'un homme qui arbitre par passion; si on pardonne très facilement d'un joueur, il faut agir de même pour un arbitre.

Ovalie34 Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 09:55

Il n'y a que les toulousains pour penser qu'il ne vise pas l'arbitre de cette rencontre. Il faut savoir lire entre les lignes. Quand Toulouse gagne, il ne fait pas d'analyse de l'arbitrage national ou international. Pourquoi à l'issue de ce match ferait-il une analyse ? Pour titiller l'arbitre.