Top 14 – Le fait du match de Bordeaux Bègles - Clermont : d’un geste miraculeux, Louis Bielle-Biarrey a sauvé le bonus offensif de l’UBB

Par Pablo Guillen
Publié le
Partager :

Dans un match quelques fois insipide et animé par de nombreuses imprécisions, les hommes de Yannick Bru, loin d’être irrésistibles, ont sauvé un bonus offensif primordial dans la course à la phase finale, grâce à un miraculeux sauvetage de l’entrant Louis Bielle-Biarrey, à la 79e minute.

Si le match de la phase aller avait accouché d’un superbe affrontement entre les deux équipes, au stade Marcel-Michelin, se soldant par un incroyable 35-40 en faveur des hommes de Yannick Bru, le choc de cette 21ème journée de Top 14 entre Bordeaux Bègles et Clermont s’est résumé par une maîtrise totale de Matthieu Jalibert et de ses coéquipiers.

Sans être flamboyants, les Bordelais dominent largement et logiquement un Clermont trop imprécis mais auraient pu perdre le bonus offensif à la dernière minute \ud83d\udd1d

Le film du match > https://t.co/RQ9o8Hpr2y pic.twitter.com/Yknn0oeLDa

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 21, 2024

Des imprécisions, des ballons tombés et une incapacité à proposer du jeu. C’est à peu de chose près ce que nous ont offert Bordelais et Clermontois lors des 40 premières minutes de jeu ce soir. Seul le superbe rush en solitaire du premier centre bordelais Ben Tapuai, effaçant d’une feinte de passe bien sentie le dernier défenseur adverse, est venu éclairer ce premier acte bien terne.

Un sauvetage miraculeux qui sauve un point

Si la première période fut quelque peu ennuyeuse, toutes proportions gardées, la suivante nous offrit au moins quelques envolées, venues pour la plupart, comme à l’accoutumée, de la ligne de trois quarts bordelaise. Damian Penaud qui signait son retour, a soigné ses statistiques avec un triplé.

A lire aussi : Top 14 – "Il fallait tourner la page", confie Maxime Lucu après la large victoire de l’Union Bordeaux-Bègles contre Clermont

Face à des Bordelais, qui, sans franchement forcer leur talent, ont réussi ce qu’ils avaient à faire, s’est opposée une terrible impuissance clermontoise. Plusieurs fois, Baptiste Jauneau et ses coéquipiers ont enchaîné les bonnes séquences dans le camp bordelais sans jamais pouvoir parvenir à scorer. Des fautes trop bêtes et des ballons tombés les ont chaque fois empêchés de faire douter l’UBB, avant d’être puni. Et pour couronner le tout, le coaching de Christophe Urios n’a rien changé.

Mais une action valait le coup de rester jusqu’au bout. Dans une fin de match où l’UBB semblait moins conquérante, Clermont s’en allait marquer un deuxième essai sur une action rondement menée. Baptiste Jauneau franchissait la défense et pensait marquer un essai qui priverait alors l’UBB du bonus offensif. C’était sans compter sur le sublime sauvetage du supersonique Louis Bielle-Biarrey, qui revenait de nulle part, s’interposait et empêchait le numéro 9 clermontois d’aplatir. Un sauvetage miraculeux qui allait permettre à Bordeaux de sauver son point de bonus. En effet, quelque temps de jeu plus tard, à moins d’un mètre de la ligne bordelaise, une mauvaise passe était récupérée par l’inévitable Damian Penaud qui traversait alors le terrain entier pour inscrire le 5e essai des siens, assurant ainsi un bonus offensif qui pourrait s’avérer décisif dans la course à la phase finale.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
LeoDuc Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 16:50

Je me souviens quand les Bordelais en masse venaient nous expliquer que URIOS était le meilleur entraineur du monde et que l'UBB allait tout remporter avec lui. Ils utilisaient des théories très techniques "limite scientifique", mais ils sont passé où ces Bordelais aujourd'hui ? ... hahaha

Coysevox64 Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 12:56

Lucu réussit un 100% face aux poteaux. De quoi faire taire tous ces pseudo amateurs de rugby, bêtes, méchants et d'une imbécilité rare, bien calés dans leur fauteuil.

Lechim Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 18:13

Par rapport à quoi?
Les critiques pour ses prestations moyennasses lors des matchs du T6 ou son récent loupé face aux Harlequins en C-E?

Pil2dax Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 21:46

@Lechim ben par rapport à des gens qui n'y connaissent rien comme toi. Juste..il y avait encore 3 minutes de jeu après la pénalité ratée contre les Quins. De quoi récupérer le ballon sur le coup d'envoi, et s'offrir une balle de match. En EDF, impossible de jouer derrière un pack qui recule...Je rappelle enfin qu'en 4 ans, l'EDF n'a gagné qu'un seul Tournoi. Et que sur les 3 dernières coupes du monde, on n'a pas passé les 1/4. Même avec Dupont & co. Ca c'est une analyse de fond. Mais encore faut-il connaître un peu ce jeu, et le respecter.