Top 14 – Le baromètre de Pau – Montpellier : les frères Whitelock au rendez-vous de l’excellence, Reinach trop morose

  • Luke Whithelock, capitaine de la Section paloise.
    Luke Whithelock, capitaine de la Section paloise. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pau s’est imposé assez facilement contre de pâles Héraultais. Luke Whitelock s’est montré royal en générant et en marquant le premier essai. Son frère, plus sobre, ne fut pas en reste.

Les Tops

  • Luke Whitelock

Il a joué un grand rôle sur le premier essai en interceptant une passe Cobus Reinach à la limite du hors-jeu, ce qui a produit une contre-attaque fantastique qu’il a lui-même conclue pour marquer 90 mètres plus loin. L’ancien All Black a aussi participé au mouvement limpide qui a forgé le second essai.

  • Sam Whitelock

La grande « vedette » de l’effectif palois a justifié sa réputation. On l’a vu très efficace sur les points de rencontre et sur les renvois. Sa partie fut sobre, mais sans bavure. On peut imaginer que les deux pénalités sur mêlées sifflées en faveur des Béarnais lui doivent aussi quelque chose. Et puis, il a joué les 80minutes, ce qui rehausse sa performance.

  • Théo Attisogbe

Le trois-quarts aile de Pau, formé à Peyrehorade est impressionnant de facilité, on l’a vu relancer avec un culot monstre d’entrée de jeu et dans la foulée réussir une passe magnifique. Il a aussi joué un rôle décisif sur l’essai de Nathan Decron par une petite passe bien sentie. Ses interventions furent presque à chaque coup électriques et perturbatrices pour la défense adverse. Il nous a même offert de superbes dégagements au pied.

  • Nico Janse van Rensburg

Dans un collectif de Montpellier vaillant, mais trop peu dangereux, on a apprécié sa force à l’impact et son efficacité en touche. Il a fait partie de ceux qui ont permis quelques avancées. Il a semblé blessé, ce qui l’a obligé à sortir : « Dommage », on dut se dire les supporteurs du MHR.

À lire : Pau se défait de Montpellier et réintègre le top 6

Les flops

  • Cobus Reinach

On attendait mieux du demi de mêlée double champion du monde. Il a usé et abusé des coups de pied dans la boîte. À la pause, Lucas Rey a expliqué que Reinach faisait planer une menace constante autour des rucks, et que la défense paloise le surveillait comme le lait sur le feu. C’est ce qui explique sans doute cette impression de morosité. En tout cas, Reinach est sorti en tout début de seconde mi-temps sans avoir vraiment pesé sur la rencontre.

  • Samuel Ezéala

Le trois-quarts aile de la Section n’a pas vraiment crevé l’écran. Même s’il n’a pas fait de grosses bourdes non plus. Son match s’est déroulé sans grand brio offensif, sans tranchant, même s’il fut passeur décisif sur l’essai de Whitelock après s’être relevé. Mais on attend un peu mieux de lui. Il est sorti à la 63 remplacé par Eliott Roudil.

  • Sam Simmonds

Le numéro 8 international anglais et « lion » a perdu le duel de la fratrie. Il n’a pas été assez incisif pour apporter le petit plus qui aurait pu débloquer certaines situations en faveur du MHR. Il nous a semblé au diapason de la production globale de son équipe, c’est-à-dire assez terne, ce qui signifie qu’il ne l’a pas tirée vers le haut.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
lomu24 Il y a 1 mois Le 21/04/2024 à 14:58

Les génies de RR donnaient Pau perdant, comme canal ça doit les gonfler de les voir dans le top6.

Boldos Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 16:53

Vraiment de l'acharnement anti-section, Richard Dourthre même combat !