XV de France – Ronan O’Gara (La Rochelle) évoque les Bleus : "Que ce soit avec l’Irlande ou la France, je rêve de gagner des choses"

Publié le Mis à jour
Partager :

Le manager de la Rochelle Ronan O’Gara a évoqué l’idée (et l'envie) de s’immiscer dans le débat du futur sélectionneur des Bleus après 2027. Il "rêve de gagner des choses, que ce soit avec l’Irlande ou la France" mais se concentre avant tout sur la fin de saison de la Rochelle, qui s'annonce difficile.

Un Irlandais à la tête du XV de France ? L’idée paraît encore évidemment bien lointaine mais a été évoquée par Ronan O’Gara en personne. Dans l’emission radio du "Super Moscato Show" sur RMC ce mardi, le manager rochelais a révélé qu’il n’excluait pas l’idée d’un jour prendre la tête du XV de France, alors que la question d’un futur à la tête d’une nation lui a été posée, il repondait cela : "En ce moment, j’aimerais avoir la capacité de gagner la Coupe du monde, Je rêve de gagner des choses, que ce soit avec l’Irlande ou la France, ça me plait. Je ne suis pas français. J’essaie de faire mes preuves et de mettre mon nom dans ce débat. C’est possible que pour l’Irlande, le prochain sélectionneur soit un Néo-Zélandais, un Sud-Africain ou un Australien, c’est comme ça."

Pour autant, et lorsque le deuxième mandat Galthié aura pris fin après 2027, l’ancien joueur du Munster et légende du XV du Trèfle ne pense qu’à être le numéro 1. "Être membre du staff ? Non, je ne pense pas. Quand tu as goûté au poste de numéro 1, à ces responsabilités, c’est difficile." Présent au Stade de France pour les quarts de finale des Bleus, O’Gara est revenu sur ces deux contre-performances. "Le match était bien parti lors des vingt premières minutes, la France n’a pas su tuer le match. Après 50 minutes de jeu, c’était plus clair pour moi sur qui allait gagner le match. Tout le langage corporel des Sud-africains leur donnait l’avantage." Les Bleus avaient ce soir-là connu une terrible désillusion, tout comme l'Irlande d'O'Gara, la veille, face à la Nouvelle-Zélande.

Un sprint final démentiel avec la Rochelle

Si les ambitions internationales ne sont pas encore tranchées donc, la fin de saison du Stade rochelais, elle, est bien concrète. Et "ROG" rêve de ce Brennus tant convoité sur le vieux port charentais. Les Maritimes, actuellement sixièmes, auront fort à faire lors de ce sprint final puisqu’ils affronteront Toulon, Bordeaux-Bègles, Pau, Toulouse et le Racing 92. "On a déjà gagné deux titres de Coupe d’Europe mais ça ne suffit pas, même si certains pensent que ça suffit. Je suis un menteur si je dis que tout est bien parce que tout n’est pas bien. [...] Dans le Top 14, c’est dans la crise que tu trouves quelque chose que tu ne connais pas de ton équipe." Une période difficile pour les Noir et Jaune qui ont connu l’élimination en Champions Cup suivie d’une défaite à Castres. Malgré cela, l’Irlandais pense que son équipe saura se sublimer lors de matchs couperets. "Si on n’est pas performant, on ne sera pas dans les 6. Si on l’est, la seule autre équipe qui a la culture de la gagne, c’est Toulouse. Mais actuellement c’est 70/30 face à eux, mais si on arrive en finale, ce sera 50/50. Les autres équipes n’ont pas gagné de titres et ce passif comptera dans la suite de la compétition".

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (39)
paddypower Il y a 26 jours Le 24/04/2024 à 12:48

Personne ne parle donc de Yannick Bru ?..

Mic75451946 Il y a 27 jours Le 24/04/2024 à 10:55

Et pourquoi pas ? pour ceux qui râlent, il parle français !
Sinon Azema me conviendrait, pas Mignoni très déçu de ces résultats, où il est passé il n'a pas laissé une empreinte inoubliable, et en plus il est trop sanguin on le voit au bord du terrain toujours en train de piquer des crises !

Enavant Il y a 27 jours Le 24/04/2024 à 09:45

Je vois au-dessous que le Galhié-bashing est à la mode.
Je rappelle juste une statistique: Galthié sélectionneur c'est 39 victoires en 50 matches (78%).
(A titre de comparaison, Novès sélectionneur c'est 7 victoires en 21 matches (33%)

ROY0931 Il y a 27 jours Le 24/04/2024 à 11:16

Une génération exceptionnelle. Des victoires à la Pyrrhus. Une défaite humiliante en CDM à la maison et pire un jeu qui se délite et qui nous éloigne des premières places mondiales. Novès, c'est un palmarès inégalé, une résilience exceptionnelle et rarement défait dans les grands rendez vous. En EDF, je ne m'abaisserai pas à rappeler les conditions (piège) qu'on lui a imposé. Reconduire GALTHIER jusqu'en 2028 a été une opération scandaleuse que nous allons peut être payer trés cher. Je peux me tromper.....

Enavant Il y a 26 jours Le 24/04/2024 à 13:55

Les chiffres sont têtus.