Midi Olympique

Perpignan va de l'avant

Perpignan va de l'avant
Par Rugbyrama

Le 06/03/2008 à 13:57Mis à jour Le 07/03/2008 à 09:45

Après la contre-performance de samedi dernier face à Dax (10-10), l'Usap est partie en stage commando à Matemale où la neige l'a a encore plus isolée.

Pour redescendre, il a fallu mettre les chaînes ! Même du CNR de Linas-Marcoussis, les Catalans du XV de France ont eu vent des pérégrinations du groupe catalan. Partis à Matemale pour quelques jours, les Perpignanais ont tout de même eu une semaine de travail normale ou quasi. "La seule différence, c'est qu'en raison de la neige et du vent violent, nous avons du nous entraîner en gymnase et très peu en extérieur," explique Jean-Philippe Grandclaude.

Le trois-quarts centre catalan parle de ces trois jours comme d'une chose "indispensable" pour le groupe. "Il fallait couper cette rengaine, vivre quelque chose de différent. Nous avons des saisons compliquées sur des rythmes effrénés. Ce stage était indispensable, même si nous n'avions pas concédé le résultat nul face à Dax."

Actuellement, l'Usap est dixième du Top 14, qualifiée pour les quarts de finale de Coupe d'Europe face aux London Irish. C'est certainement l'une des raisons qui font que l'international tricolore se refuse à tout catastrophisme. Aux positions extrêmes, il préfère un jugement plus positif, plus subjectif. Quand on le questionne sur les propos durs du président Goze qui disait dimanche dernier de l'Usap qu'elle n'était pas une équipe, Grandclaude ne se débine pas : "Il faut être capable de se regarder dans une glace. Les dernières performances ne sont pas dignes de l'Usap. Il nous faut nous remettre en cause et retrouver ce que nous avons réussi dans la saison par à-coups. Ce stage nous a permis de discuter, de passer des soirées ensembles et de voir plus tranquillement les choses."

Grandclaude: "Nous retrouver"

Quand on évoque la comparaison qui a lieu en Catalogne sur le parcours de l'Usap cette année et celui des Agenais finalement relégués en Pro D2 l'an dernier, le joueur rétorque que le moment n'est pas encore venu de se poser de telles questions. "Il y a peu, on parlait de nous comme les prochains champions ! Là, on compare notre situation à celle des Agenais ! Il faudra en discuter à nouveau dans quelques rencontres. Mais il faut que les gens sachent que nous allons mettre tout en &oeliguvre pour éviter cette situation. L'Usap vise toujours les six premières places, voire mieux."

De cette année de transition avec un nouveau staff, tout n'est pas à jeter. Lui-même au cours de la saison a plusieurs fois eu l'occasion de proclamer qu'une équipe venait de naître. Las, les derniers résultats remettent tout en question et le voyage qui se présente chez les champions de France s'annonce compliqué. "Ils ont eu des difficultés à domicile, mais les Parisiens semblent avoir trouvé un rythme de croisière. Nous essaierons de les perturber." Ce sera donc ça l'objectif de l'Usap samedi soir ? Perturber les champions de France en titre ? "Non, notre objectif est dans un premier temps de nous retrouver, de retrouver l'équipe qui a battu Montferrand ou encore Newport. Nous avons à coeur de réaliser une belle prestation."

Arrivés en plaine en fin de matinée ce jeudi, les Catalans n'ont plus eu la neige, mais le vent était bien présent. Histoire de les pousser à aller de l'avant.

Contenus sponsorisés
0
0