Icon Sport

Duel pour les demi-finales, un top 6 encore incertain... Projection sur l'ultime journée de Pro D2

Duel pour les demi-finales, un top 6 encore incertain... Projection sur l'ultime journée de Pro D2

Le 07/05/2022 à 12:40Mis à jour Le 07/05/2022 à 13:34

PRO D2 - Il va y avoir du suspense à tous les étages pour la 30ème journée de Pro D2 ! Tout en haut, Bayonne arrivera-t-il à garder sa deuxième place ? Provence peut-il faire un exploit impossible ? Rouen risque-t-il sa place de dernier non-relégué ? On vous explique tous les enjeux de cette ultime journée qui aura lieu jeudi prochain !

Un siège pour deux en demi-finale

Après la défaite de Bayonne ce jeudi à Albert-Domec contre Carcassonne, Oyonnax avait une belle occasion de faire la course en tête pour une place directe en demi-finale. Mais face à des Provencaux affamés et déchaînés, les protégés de Joe El Abd n'ont pas su saisir cette occasion en s'inclinant à Charles-Mathon 16 à 20. Alors, pour rajouter encore plus de piment à cette 30ème et dernière journée qui n'en manquait pourtant pas, les deux équipes se livreront un duel à distance pour savoir qui évitera le barrage. Avec 95 points chacune, l'avantage est à Bayonne qui domine Oyonnax aux confrontations directes (+22 points).

Pour clôturer une saison haute en rebondissements, Bayonne terminera devant son public à Jean-Dauger contre Rouen. Des Rouennais qui viendront le couteau entre les dents pour éviter une relégation qui les guette depuis leur montée en deuxième division. En s'assurant un succès bonifié, Yannick Bru et les Ciel et Blanc du Pays basque s'offriront une bouffée d'air et une place directe en demi-finale, quelque soit le scénario du match entre Aurillac et Oyonnax.

Sans cela, ils ne pourront pas en être certain. Les Aindinois se déplaceront eux dans le Cantal pour tout donner et ne pas avoir de regrets, bien que leur destin ne leur appartienne plus désormais. Mais une chose est sûre : Oyo a de la ressource et fera tout son possible pour mettre la pression sur l'Aviron en espérant qu'il chavire à quelques centimètres de la ligne d'arrivée. Un finish du haut de tableau qui s'annonce alléchant.

Pro D2 - Oyonnax devra déloger Bayonne de la deuxième place pour espérer éviter les barrages

Pro D2 - Oyonnax devra déloger Bayonne de la deuxième place pour espérer éviter les barragesIcon Sport

Un top 6 encore indéterminé

Si ou Bayonne ou Oyonnax sont sûrs de recevoir en cas de barrage avec leur place de 3ème assurée, les trois autres tickets qualificatifs ne sont en rien déterminés à une journée du terme. Avec la défaite de Colomiers à Bourg-en-Bresse et celle de Nevers dans le Lot-et-Garonne, tout est relancé. Les places 4 à 6 se tiennent désormais en 3 points. Nevers (77), Carcasonne (76) et Colomiers (74) se tireront la bourre pour recevoir un éventuel barrage à domicile. L'avantage pour chacune d'elle ? Leurs adversaires ne jouent plus le maintien ni la qualification. L'USON recevra Montauban (8ème), Carcassonne se déplacera chez son voisin biterrois (9ème) tandis que Colomiers reçoit à Agen (12ème). S'il n'y a pas d'enjeu de place pour ces clubs, nul doute qu'ils souhaiteront terminer la saison sur une bonne note en jouant à fond contre ces prétendants au titre final.

Les équipes citées précédemment font, à l'évidence, partie des favoris à la qualification, une autre peut toujours mathématiquement y croire. Avec son énorme coup à Oyonnax ce vendredi, Provence s'est donné hier le droit d'y croire. Mais cela sera dur, très dur. Il faudra tout d'abord s'imposer face au leader montois. Bien que qualifié et assuré d'être premier de la phase régulière, il n'est jamais facile de jouer une équipe qui tentera de répéter ses gammes en prévision des échéances futures. De plus, il faudra espérer un faux pas de Colomiers à Agen, pour croire à une possible 6ème place, synonyme de barrage à l'extérieur.

Pro D2 - Enzo Selponi et Provence ont réussi la belle opération en s'imposant à Oyonnax. L'espoir subsiste.

Pro D2 - Enzo Selponi et Provence ont réussi la belle opération en s'imposant à Oyonnax. L'espoir subsiste.Icon Sport

Un duel à distance pour le maintien

Autre monde à présent. Alors que les équipes précédentes tentent d'approcher le Nirvana, le but pour celles à venir est d'éviter le malheur de la descente. Narbonne, condamné depuis la 28ème journée, est le premier relégué. Mais qui sera le deuxième ? Bourg-en-Bresse ou Rouen. L'avantage est pour l'heure aux Normands qui comptent trois points d'avance sur les Bressans, 49 contre 46. Mais l'issue est loin d'être fixée au vu de la dernière échéance pour les deux clubs. Rouen aura un déplacement extrêmement difficile à Bayonne qui voudra coûte que coûte garder sa place de demi-finaliste, comme expliqué plus haut. De l'autre côté, Bourg-en-Bresse ira à Grenoble pour gagner, sans quoi ils évolueront en Nationale l'année prochaine.

Si Rouen n'arrive pas à prendre le moindre point à Jean-Dauger (ce qui est arrivé à beaucoup d'équipes), un succès de Bourg-en-Bresse suffirait puisque le club aurait 50 points contre 49 pour Rouen. Et si les deux équipes étaient à égalité, ce serait Bourg qui passerait devant puisqu'aux confrontations directes, avantage aux Violets ! Tout se jouera donc probablement sur un fil entre ces deux équipes.

Contenus sponsorisés