Icon Sport

Rugby - France-Italie (32-10) - Un succès précieux mais un ciel pas totalement bleu...

Un succès précieux mais un ciel pas totalement bleu...

Le 19/09/2015 à 22:52Mis à jour Le 20/09/2015 à 00:57

COUPE DU MONDE- Les Bleus débutent le Mondial par un succès intéressant face à une formation italienne très indisciplinée (32-10). Mais les Tricolores, encore brouillons, restent très perfectibles. Le coup dur, c'est la blessure sérieuse de l'ailier Yoann Huget.

Ce fut encore brouillon. Mais le XV de France a remporté un succès probant pour son premier match de la Coupe du monde 2015. 32-10, le score est sans appel et cette victoire peut libérer les Bleus pour la suite de la compétition. Elle permet surtout aux hommes de Saint-André d’engranger de la confiance et d’entrevoir avec bien plus de sérénité une place en quart de finale. Mais la joie des Tricolores est entachée par la sortie sur blessure de Yoann Huget. L’ailier toulousain pourrait déjà en avoir fini avec la compétition...

Comme lors de son premier match de préparation face à l’Angleterre, la France a réussi une entame de match de très haute volée. Mais le tableau d’affichage n’a guère bougé. La faute à deux pénalités ratées par Michalak (deux poteaux !) et un ballon lâché par Nakaitaci dans l’en-but italien au moment d’aplatir (11e). Dépassée par le rythme, l’Italie faisait preuve d’une grosse indiscipline. Et sa mêlée rompait devant le travail de sape des piliers Slimani et Ben Arous, très à l’aise dans l’épreuve de force.

Un Picamoles monstrueux

Il a fallu attendre le second acte pour voir enfin les Bleus lâcher les chevaux. Dans le sillage d’un Picamoles monstrueux, les Bleus jouaient dans l’avancée et trouvaient la faille par le pilier Rabah Slimani (44e), bien servi au pied par Michalak. A 25-3, on savait que les hommes de Saint-André avaient fait le plus dur. On croyait surtout que l’écart allait se creuser encore plus. Ce ne fut pas le cas en raison d’un certain déchet en attaque (14 turnovers) et d’un Craig Joubert ô combien tatillon (36 pénalités sifflées).

L’essai de Mas (70e) a permis de donner un peu plus d’ampleur à ce succès largement mérité (32-10). Bref, le XV de France a réussi son premier examen de passage lors de ce Mondial 2015 mais la copie est encore perfectible. Les trois-quarts n’ont pas été à leur avantage et le domaine de la discipline est à revoir. Et surtout, les joueurs français seront dans l’attente de nouvelles concernant Yoann Huget. Mais l’attelle posée dans les vestiaires ne laissait rien augurer de bon...

Contenus sponsorisés