Icon Sport

Ramos, prendre son pied…

Ramos, prendre son pied…
Par Rugbyrama

Le 16/04/2019 à 16:32Mis à jour Le 17/04/2019 à 09:38

CHAMPIONS CUP - Impérial sous les ballons hauts, disponible dans le jeu courant et surtout décisif par ses tirs au but (8/8), Thomas Ramos a brillé ce week-end contre Clermont. Suffisant pour postuler à une place dans le XV de départ pour affronter le Leinster, dimanche après-midi (16h15) à l’Aviva Stadium de Dublin ? Le staff toulousain a l’embarras du choix…

Dans l’orgie de jeu apprécié au Stadium entre Toulouse et Clermont, un homme a vraisemblablement marqué des points : Thomas Ramos. Dans sa capacité à butter tout d’abord, l’arrière toulousain semble incontournable au club haut-garonnais. Auteur d’un 8/8 face aux perches, le stadiste part avec une longueur d’avance.

"Je retrouve de bonnes sensations sur ce point-là et je suis content", expliquait le Toulousain. Une qualité première que n’ont pas forcément les autres spécialistes du poste dans l’effectif toulousain - à savoir Maxime Médard voire Cheslin Kolbe - et qui pourrait faire la différence aux yeux du staff au moment de composer le XV de départ. "Quand on voit le score du match contre Montferrand, on se dit que le rôle du buteur a forcément été déterminant. C’est important d’avoir un joueur capable de marquer des points aux quatre coins du terrain. Face à une équipe comme le Leinster, où tous les points vont compter, c’est indispensable d’avoir des garantis à ce niveau-là", répétait Régis Sonnes, l’entraîneur du Stade Toulousain, en zone mixte après la victoire de son équipe (47-44).

" Les tirs au but m’ont remis en confiance "

Pourtant, outre son jeu au pied si précieux, tout n’a pas été parfait pour le numéro 15 de Toulouse. Avec deux passes mal assurées sur ses premières initiatives (la première aurait pu permettre à Cheslin Kolbe d’inscrire le premier essai), le jeune arrière de 23 ans paraissait fébrile en première mi-temps. Comme le reste de son équipe d’ailleurs. "J’étais nerveux par rapport à une ou deux erreurs que j’ai faites en début de match. J’étais un peu déçu de mon entame mais les tirs au but m’ont rassuré et ça m’a remis en confiance rapidement", affirmait le joueur passé par Colomiers il y a deux saisons de ça.

La suite ? Un sans-faute sous les ballons hauts et des relances toujours opportunistes et efficaces. Toujours au soutien de ses partenaires et tranchant au moment de prendre la ligne d’avantage, Ramos a été dans la continuité de son début de saison : décisif. Autant d’attributs qui en font un élément indispensable (voir indiscutable ?) au club Rouge et Noir. Difficile donc de ne pas imaginer Thomas Ramos prendre place, à minima, sur le banc dimanche en Irlande face aux champions d’Europe en titre. Mais avec la précision de son jeu au pied, l’international français (quatre sélections), remplaçant lors du quart de finale au Racing, part avec une longueur d’avance pour occuper le poste d’arrière.

Vidéo - Ramos : "On a montré du caractère en fin de match"

01:44

Une hypothèse qui serait encore plus crédible si Zack Holmes, l’autre buteur toulousain, est forfait pour ce match. Un choix qui décalerait Cheslin Kolbe (titularisé à l’arrière en quart de finale) sur une aile laissant Yoann Huget ou Maxime Médard (voire Lucas Tauzin) prendre position sur la deuxième. Mais prudence, un international français peut en cacher un autre…

Par Lény-Huayna TIBLE

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés