Midi Olympique

L'obus Nalaga

Revue de l'élite : L'obus Nalaga
Par Rugbyrama

Le 03/08/2009 à 14:30Mis à jour

Avant le début du championnat, notre site vous fait revivre la traditionnelle revue de l'élite Midi Olympique récompensant les meilleurs joueurs du championnat 2008-2009 poste par poste. Retrouvez chaque jour le portrait d'un lauréat. A l'aile, Napolioni Nalaga a encore affolé les compteurs.

Tous les entraîneurs de Top 14 se trouvent désormais confrontés à la même problématique lorsqu'il s'agit d'affronter Clermont. Au-delà des qualités collectives de l' équipe auvergnate, un joueur en particulier constitue un véritable casse-tête pour les défenses. En effet, comment résoudre l'équation Nalaga ? Comment museler le surpuissant ailier fidjien et cadenasser ses prises de balles assassines ? Au vu des chiffres de la saison écoulée, la solution n'a pas encore été trouvée. Loin s'en faut. Aussi insaisissable que lors de l' exercice précèdent, il finit logiquement premier marqueur d'essais du championnat (21), et compte à son palmarès 24 réalisations en 25 matchs, si on totalise ses essais en Top 14 et en H Cup !

Proportionnellement, il a fait aussi bien qu'en 2007-2008, où il avait inscrit 18 essais en 17 matchs. Une régularité dans la performance donc pour ce véritable phénomène âgé d'à peine 23 ans, et doté de dispositions physiques hors du commun (1m90 pour 104 kg). Une vitesse de pointe impressionnante et une capacité évidente à perforer les défenses, le tout servi par des appuis puissants et précis et un raffût dévastateur. Le joueur fait preuve d'une aisance naturelle, comme si le rugby coulait dans ses veines. "Nap's" parvient toujours à faire autant de dégâts, alors même que tout le monde l'attend de pied ferme.

Le "nouveau Jonah"

Nalaga est une arme fatale, un cocktail molotov qui explose au nez de ses adversaires. Un joueur décisif qui peut faire basculer un match, comme l'analyse Philippe Saint-André dans Midi Olympique : "Son rapport essais marqués/matchs joués est révélateur du spécimen. C'est une machine à marquer. Il est doté d'un physique exceptionnel et casse sans arrêt les plaquages qui lui font face (...) ce qu'il a réalisé la saison dernière , alors que beaucoup de défenses s'organisaient pour le contrer est fabuleux."

Il lui manque un titre

Il reste un point noir à la saison de l' ailier clermontois. Tout comme l'année précédente, il n'a pas réalisé la finale face à Perpignan que l'on était en droit d'attendre de sa part. Même s'il a inscrit un essai, il a joué en-dessous de son niveau habituel. Le joueur semble avoir du mal à gérer les matchs à enjeu, à rayonner et à se transcender le jour J. Dommage. Pour donner à ce talent pur, à ce joueur hors norme tout son éclat, il faudra bien gagner un titre. Tout reste à faire.

Le Top ten des ailiers pour la saison 2008-2009 :

1. Napolioni Nalaga (Clermont)

2. Julien Candelon (Usap)

3. Cédric Heymans (Toulouse)

4. Aurélien Rougerie (Clermont)

5. Farid Sid (Usap)

6. Takudzwa NGwenya (Biarritz)

7. Adrien Planté (Usap)

8. Vilimoni Delasau (Montauban)

9. Vincent Clerc (Toulouse)

10. Sam Gerber (Bayonne)

Contenus sponsorisés