Icon Sport

Mauvaka et Elstadt incisifs, un match à oublier pour Sinzelle... Les notes de Toulouse - La Rochelle

Mauvaka et Elstadt incisifs, un match à oublier pour Sinzelle... Les notes de Toulouse - La Rochelle
Par Marc DuzanPar Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 11/06/2022 à 23:48Mis à jour Le 11/06/2022 à 23:54

TOP 14 - Les Toulousains Antoine Dupont et Peato Mauvaka ont brillé sur la pelouse d'Ernest-Wallon, ce samedi soir (33-28). Côté rochelais, le demi d’ouverture Ihaia West a sombré lors de ce barrage. Will Skelton, Jérémy Sinzelle et Uini Atonio ? Ils ont, eux aussi, eu du mal à rivaliser avec la fraîcheur toulousaine.

Les notes du Stade toulousain :

Rynhardt Elstadt : 7,5/10

Quel défenseur. Il a été crédité de treize plaquages durant les quarante premières minutes. Dix-neuf au total sur la rencontre. Précieux dans la zone de combat au sol, il a tout de même été sanctionné une fois (22e). Il a été remplacé par Tolofua à la 61e minute de la rencontre. Ce dernier a apporté toute sa puissance. Il a notamment été le détonateur sur le 4e essai toulousain inscrit par Ntamack (70e).

Peato Mauvaka 8/10

Décisif sur le premier essai de Fouyssac (8e) avec cette passe quasi-aveugle, il a joué à son meilleur niveau. Précis sur ses lancers (100 % de réussite), toujours incisif sur ses prises de balle, il a réalisé un grand match. Il a été remplacé à la 51e minute par Julien Marchand.

L'intégralité des notes sont à retrouver sur midi-olympique.fr

Les notes de La Rochelle :

Jeremy Sinzelle : 3/10

Surveillé de près par les Toulousains, il perdit des ballons sur de trop nombreuses collisions et ne put jamais orienter le jeu comme il le fait habituellement, au milieu du terrain. Un match à oublier pour lui, qui fut remplacé par Jonathan Danty en début de deuxième période. Celui-ci mit quelques "caramels" et se montra parfois dangereux, en fin de match.

Thomas Berjon : 3/10

Il fut moins précis, moins présent que lors de la finale de Champions Cup face au Leinster, il y a quinze jours. Ses libérations de balles furent globalement trop lentes pour permettre au jeu rochelais de se déployer. A la 67e minute, il fut remplacé par Jules Favre et à cet instant-là, c’est Arthur Retière qui glissa donc à la mêlée.

L'intégralité des notes sont à retrouver sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés