Icon Sport

Afrique du Sud : La victoire et la manière

Afrique du Sud : La victoire et la manière

Le 10/08/2019 à 23:33Mis à jour Le 11/08/2019 à 00:03

RUGBY CHAMPIONSHIP - L’Afrique du Sud a remporté pour la première fois de son histoire le Rugby Championship (crée en 2012) et a marqué le coup en déculottant l’Argentine chez elle (13-46).

À la lutte pendant une demi-heure, les Pumas ont vite renoncé, la faute à une mêlée en grande souffrance, et ont explosé en seconde période. Résultat : cinq essais encaissés dont deux pour le seul Handre Pollard (40e, 53e), qui a marqué en tout trente-et-un point. Quelle démonstration de force !

Pour reprendre une expression chère à Jacques Brunel, l’Afrique du Sud a posé un véritable canevas sur cette partie. Trop forte, trop puissante, trop centrée sur son objectif historique de sacre, dix ans après son dernier succès dans le feu Tri Nations. En mêlée fermée, les débats ont carrément tourné à la correction. On savait l’Argentine friable dans ce secteur, on l’a découverte à l’agonie, notamment dans une première période où les Springboks ont pu se détacher en inscrivant plus ou moins directement quinze points grâce à elle (une pénalité et deux essais consécutifs à des pénalités en mêlée).

Les Springboks et Pollard donnent rendez-vous au Japon

À leur force d’usure et de pénétration indéniable, les hommes de Rassie Erasmus ont su mettre la générosité et la solidité défensive dans leur partition sans fausse note. Réduits à quatorze après un carton jaune contre Faf de Klerk (47e), ils sont non seulement sortis vainqueurs d’un bras de fer devant leur ligne de près de cinq minutes, mais se sont offerts dans cet intervalle le luxe de planter un nouvel essai, terminant leur infériorité numérique avec un +7.

Sans de Klerk à la baguette, c’est Cheslin Kolbe, titulaire pour la deuxième fois d’affilée, qui a joué le rôle de numéro 9. Et éjecté rapidement le ballon du doublé pour Handre Pollard. Le Toulousain a par ailleurs inscrit le cinquième et dernier essai de son équipe, donnant ainsi quelques bonnes raisons en plus à son sélectionneur de lui faire confiance à la Coupe du monde. Pollard, lui, a déjà toute la confiance d’Erasmus, et a signé une prestation de haut vol récompensée dans le jeu par deux essais et au but avec vingt-et-un point marqués. Le joueur maladroit au pied un soir de novembre 2017 au Stade de France semble loin, le futur montpelliérain est en grande forme et prend déjà date avec le Japon. Avec ce qu’elle a montré collectivement durant ce Rugby Championship et emmenée par un grand Pollard, l’Afrique du Sud s’annonce plus que jamais comme un rival de taille pour la Nouvelle-Zélande et les autres prétendants au trophée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0