Midi Olympique

Tout droit vers un fiasco…

Tout droit vers un fiasco…

Le 14/03/2019 à 09:18Mis à jour Le 14/03/2019 à 12:14

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - La dernière rencontre du XV de France dans le Tournoi des 6 Nations face à l’Italie a tout d’un piège. Sur ce qu’ils ont montré dans la compétition, les Azzurri représentent une réelle menace.

On entend déjà les détracteurs de l’Italie dire que cette équipe n’a plus sa place dans le Tournoi des 6 Nations 2019. Avec une dernière victoire dans la compétition décrochée le 28 février 2015 en Ecosse (21 défaites consécutives, ndlr), les résultats de la Squadra Azzurra ne sont bien évidemment pas à la hauteur. Mais ils ne traduisent pas toujours la qualité des matchs de la formation dirigée par Conor O’Shea. Que ce soit contre l’Ecosse (33-20), le Pays de Galles (15-26) et surtout l’Irlande (16-26), contre qui elle menait à la pause, l’Italie a réalisé des bouts de matchs aboutis. Insuffisants pour s’imposer mais qui n’ont rien à envier au jeu pratiqué par le XV de France.

" La France ne semble pas être une équipe très unie"

Les internautes de Rugbyrama ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Mercredi à 17 heures, sur un peu plus de 30 000 votants, 83% estimaient la France en danger en Italie. Il est vrai que tous les voyants sont au rouge du côté des Bleus au fond du seau après leur sortie à l’Aviva Stadium (26-14). Sans compter que les troupes de Jacques Brunel disposeront d’un jour en moins de récupération par rapport à leurs adversaires. "La France est une équipe qui a des joueurs de très haut niveau mais elle ne semble pas être une équipe très unie", a souligné le troisième-ligne italien Jake Polledri, rejoignant son coéquipier Simone Ferrari estimant que la France avait "de grandes individualités", mais que l'Italie était "plus unie en tant que groupe".

" Les Italiens ont embêté toutes les équipes"

Plusieurs joueurs du XV de France savent à quel point un déplacement en Italie peut s’avérer cauchemardesque. Ces dernières années, les Bleus y ont trébuché à deux reprises. La première fois, en 2011 à Flaminio, la défaite (22-21) avait été vécue comme un cataclysme, Marc Lièvremont, le lendemain du match, lançant un "tout est remis à zéro" qui avait notamment coûté leur place à Sébastien Chabal, Yannick Jauzion ou bien encore Jérôme Thion pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. "Ce jour-là, on avait mal préparé le match, peut-être qu'on n'avait pas envie, se souvient Maxime Médard, rescapé de ce match avec Guilhem Guirado et Yoann Huget. Les Italiens, en face, avaient fait le match parfait. Aujourd'hui, ils font un bon Tournoi, ils ont embêté toutes les équipes, ils ont marqué de beaux essais. Ce sera encore un match difficile."

La dernière de Parisse dans le Tournoi

En 2013, même sentence (23-18) ! "Je me souviens qu'on avait énormément subi, on n'avait pas maîtrisé le match. On va essayer de bien préparer ce match pour pas revivre la même chose", prévient Louis Picamoles. Pour assombrir un peu plus les chances des Bleus de s’imposer au Stadio Olimpico, nul doute que les Italiens, emmené par Sergio Parisse qui effectuera son dernier match à Rome dans le Tournoi des 6 Nations, seront animés d’un supplément d’âme. Autant dire que tout semble réuni pour précipiter le XV de France tout droit vers un fiasco…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0