AFP

Rencontre au sommet Simon – Novès pour l’avenir des Bleus

Rencontre au sommet Simon – Novès pour l’avenir des Bleus

Le 12/12/2017 à 08:42Mis à jour Le 12/12/2017 à 14:15

Ce mardi dans l’après-midi, le vice-président de la FFR Serge Simon chargé par Bernard Laporte de consulter l’ensemble des forces vives du rugby français, va rencontrer l’ensemble du staff du XV de France et le sélectionneur Guy Novès pour connaître leur avis.

Serge Simon a jusqu’au 18 décembre pour livrer sa synthèse. Après le désastreux automne du XV de France, Bernard Laporte veut changer quelque chose pour redonner l’élan à la vitrine du rugby français.

Quoi ?

Le sélectionneur, ses adjoints, le fonctionnement, la méthode de sélection. Tout semble ouvert. Afin de ne pas se précipiter, Bernard Laporte s’est d’abord donné du temps. Puis, depuis la semaine passée, il a chargé son premier bras droit à la FFR, Serge Simon de réaliser un audit.

Ce dernier s’est lancé dans une grand vague d’entretiens en direct ou téléphonique. Des entraîneurs mais aussi des joueurs ont été interrogé sur leur vécu. "Au lieu de faire ce que tout le monde attendait de lui, et de couper telle ou telle tête, Bernard a choisi d’innover. Il souhaite profiter de ce moment où tout notre rugby est mobilisé sincèrement pour sortir les Bleus de l’ornière pour impliquer tout le monde. Sans divulguer le contenu de mes conversations, je peux dire que la parole est libre et que tout le monde effectue le même constat. L’idée n’est pas de savoir s’il faut changer telle ou telle personne, mais nous avons une opportunité unique de démontrer que l’équipe de France n’est pas devenue la plus mauvaise des sélections", a indiqué Serge Simon à Midi Olympique dans son édition de ce lundi.

Serge Simon, le vice président de la FFR

Serge Simon, le vice président de la FFRIcon Sport

C’est donc lui, qui recevra l’ensemble du staff, Guy Novès mais aussi ses adjoints Yannick Bru et Jean-Frédéric Dubois pour une discussion à bâtons rompus. D’ici la fin de la semaine, il devra rendre sa synthèse par écrit à Bernard Laporte qui statuera. "Cette semaine est décisive", expliquait le patron du rugby français.

Il doit trancher, savoir s’il faut changer le staff pour créer un électrochoc, où l’accompagner pour que son message passe au niveau des joueurs, impliqués les techniciens du Top14. 2018 doit être l’année du renouveau des Bleus du rugby.

Contenus sponsorisés