Top 14 - Vingt-sept mois après, l’UBB fait tomber Bayonne à Jean-Dauger

Par Antoine Sabatier
Publié le Mis à jour
Partager :

Vingt-sept mois après la dernière défaite à Jean-Dauger, Bayonne a de nouveau perdu (15 à 34) dans son antre et joue plus que jamais le maintien. L’UBB a pu s’appuyer sur un pack solide mais surtout sur sa ligne arrière trois étoiles à l’image de Louis Bielle-Biarrey auteur d’un doublé.

Un match à deux visages, tant dans son contenu, que par les objectifs bien différents des deux équipes qui s’affrontaient. La logique du classement a été respectée avec la victoire de Bordeaux-Bègles à Bayonne (15-34), qui concède sa première défaite à Jean Dauger depuis sa remontée en Top 14. L’UBB consolide sa place pour les playoffs, tandis que Bayonne va se faire peur pour le maintien sur les deux dernières journées.

Vingt-sept mois après la dernière défaite à Jean-Dauger, Bayonne a de nouveau perdu dans son antre et joue plus que jamais le maintien !
Pour revivre la rencontre -> https://t.co/XmGW4UP4XY pic.twitter.com/Li65FvrNiM

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 27, 2024

L’orage, et le désespoir à Bayonne

La météo sur le Pays Basque n’annonçait pas une belle partie, mais cela n’a pas duré. Avec une pluie dantesque, voire de la grêle, et du vent, cela a forcément impacté le jeu des deux équipes. Beaucoup de jeu au pied de part et d’autre, avec un rythme cassé par les arrêts de volée. À la pause, on comptait 13 en-avant sifflés, sans compter les pertes de balle. Pourtant, cela n’a pas empêché l’UBB de débloquer son compteur sur sa première attaque. Sur une mêlée dans les 22 adverses, Lucu jouait la croisée pour Jalibert, qui décalait Bielle-Biarrey dans le fermé (0-5, 3ème).

Après un échange de pénalités (3-8), Bordeaux faisait le break, sur une action gag. Tiberghien perdait le ballon au contact avec un coéquipier pour lancer l’attaque girondine. Jalibert jouait au pied mais c’était dévié par un Bayonnais, prenant à contre-pied le deuxième rideau. Seul Tatafu a suivi l’action (3-15, 25ème). Sous l’eau, l’Aviron ne sortait plus de son camp. Mais malgré de longues minutes à menacer l’en-but, l’UBB devait se contenter de prendre trois points (3-18, 41ème).

L’UBB laisse passer un éclair bayonnais

Les Bayonnais revenaient des vestiaires déterminés à renverser la vapeur. Le soleil revenait sur le stade, et dans le coeur des supporters. Après l’essai de Tatafu pour Bordeaux, son homonyme l’imitait sur une touche à cinq mètres (10-18, 43ème). Pas le temps de respirer, Bayonne jouait vite une pénalité sur la ligne médiane pour prendre à défaut la défense jusqu’ici très solide. Erbinartegaray apportait son soutien à l’intérieur pour ramener son équipe à portée (15-18, 45ème).

A lire aussi : Bayonne - Bordeaux-Bègles : le résumé du match de la 22ème journée

Dix minutes difficiles pour les Girondins, qui attendaient de faire parler le talent de leurs internationaux français. Jalibert envoyait Penaud prendre l’intervalle, et il jouait le 2 contre 1 avec Bielle-Biarrey à sa gauche, pour le doublé (15-25). Bayonne devait concéder des pénalités, et Lucu enquillait les points, même à distance (58ème, 67ème). Le sort s’acharnait aussi avec la sortie sur civière de Carreras (65ème), mis KO par une percussion de Depoortère. L’UBB manquait une occasion d’essai, et Jalibert fermait la marque par un drop de plus de 40 mètres (15-34, 80ème). Belle victoire bordelaise, qui fait tomber Jean Dauger après 28 matches sans défaite, et prend le large sur la 7ème place. Bayonne passe 11ème, et n’est pas encore sauvé.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (20)
keepcalmandplayrugby Il y a 22 jours Le 28/04/2024 à 15:11

C'est vrai que Toulon n'a pas gagné à Anoeta lol

mikele64 Il y a 23 jours Le 28/04/2024 à 08:08

Bayonne finira 13ème et jouera avec le trouillometre à fond chez une équipe de pro d2. Comme contre biarritz ils sont capable de tout. De perdre surtout. Et de descendre. Ils me font honte. La direction a monté une belle équipe. Un beau stade. Les joueurs ne font pas le travail de fond. Perpignan avec une équipe moins forte arrive à faire une très belle saison avec du mental de la volonté et solidarité.

Zaintza Il y a 23 jours Le 28/04/2024 à 10:31

Doucement, moi aussi à chaud j'étais le premier à dire que Bayonne était en pôle pour descendre mais le MHR existe. Pour faire un rapide état des lieux, nous avons 5 points d'avance (et un goal average particulier en notre faveur) ce qui veut dire que le MHR doit inscrire au moins 6 points s'ils veut passer devant l'aviron. Or ils ont un calendrier très délicat (déplacement à Castres, réception de Toulouse et de Lyon puis terminent par un déplacement à Clermont). Dans le même temps Bayonne jouera à Auxerre contre le Racing, recevra Perpignan, ira à Oyonnax puis recevra Castres. Montpellier doit donc gagner minimum 2 matchs sur les 4 derniers et Bayonne ne doit prendre aucun point. Tu vois donc que malgré la spirale très négative de l'aviron et leurs récentes prestations plus que décevantes, on a encore un joker et notre destin en main pour se sauver. Malgré tout je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis...on verra comment réagit cette équipe et s'ils méritent le top 14

Stockafitch Il y a 23 jours Le 28/04/2024 à 00:26

Le mental va faire la différence il n'y a pas de raison que l'aviron ne dispose pas de Perpignan et de Castres à Dauger et grappiller 1 point de bonus voir gagner à Oyonnax je ne vois pas les montpelliérains s'en sortir sauf en barrage où ils sauveront leur tête sur un match tant ils seront présent physiquement contre Aix , Béziers, Vannes, ou Grenoble !!!!