Top 14 - Le fait du match de Clermont – Stade français : dans un moment d’égarement, Tanginoa Halaifonua a causé la perte des siens

Par Pablo Guillen
  • Face à Clermont, Halaifonua a laissé ses partenaires à 14 durant presque une heure de jeu.
    Face à Clermont, Halaifonua a laissé ses partenaires à 14 durant presque une heure de jeu. Icon Sport - Romain Biard
Publié le Mis à jour
Partager :

Au sein d’un stade Marcel-Michelin incandescent, Clermont a fait plier le leader parisien pour décrocher une victoire primordiale dans la course au maintien, 41 à 18. L’expulsion du troisième ligne tongien Tanginoa Halaifonua, en première période, a totalement changé la physionomie du match, laissant les Stadistes à 14 durant 50 minutes de jeu.

Le Stade français n’a pas connu son habituel moment de magie ce soir face à Clermont. Non, cette fois-ci le leader du Top 14 a vécu un match cauchemardesque, en Auvergne. Et celui-ci, il le doit en partie à l’expulsion de son troisième ligne Halaifonua, après un geste incompréhensible.

Une expulsion fatale, qui se sentait arriver. Car les Parisiens semblaient quelque peu agressifs et auraient pu connaître, auparavant, un premier carton. À la 12e minute de jeu, Baptiste Pesenti assène un violent plaquage, épaule armée, au talonneur clermontois Etienne Fourcade, pourtant jugé licite par l’arbitre du soir Monsieur Charabas. Après coup, cette décision apparaît seulement comme un moment de sursis pour les hommes de Christian Labit. En effet, 14 minutes de jeu plus tard, Halaifonua commet un en-avant sur un renvoi clermontois. Vexé, il ramasse le ballon, continue sa course et assène un coup de coude dans la gorge, bête et méchant, à Anthony Belleau. L’arbitre du soir ne tergiverse pas cette fois-ci, et le Tongien est expulsé, laissant ses coéquipiers à 14 contre 15. Un moment d’égarement incompréhensible, fatal aux siens.

Par la suite, Paris devint impuissant

Une statistique explique bien la soirée particulière qu’a vécue le Stade français ce soir. Pour la première fois de la saison, Léo Barré et ses coéquipiers ont encaissé plus de trois essais dans un match. Six au total, après avoir connu une seconde période très délicate. 41 points, c’est le plus grand nombre de points encaissés par le leader depuis le début de l’exercice 2023-2024.

Après cette expulsion, les Parisiens ont été largement dominés dans tous les secteurs de jeu. En mêlée, Paris fut constamment dominé, grâce à un très bon coaching de Christophe Urios. Mais surtout, la défense, pourtant fer de lance du jeu parisien cette saison, a donc été plusieurs fois malmenée, avec notamment 28 plaquages manqués. L’ailier Alivereti Raka, auteur d’un triplé ce soir (trois défenseurs battus), s’est régalé en seconde période, profitant des espaces laissés par les hommes de Laurent Labit.

Une semaine après avoir été étrillés à Bordeaux, les Clermontois se sont repris et ont largement dominé le Stade français. Face à Paris, Alivereti Raka, auteur d'un triplé, a été capital !
Revivez la rencontre -> https://t.co/JOlutXi6T7 pic.twitter.com/apwoiB5twT

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 27, 2024

Enfin, en attaque, loin d’être le point fort du leader cette saison, les Soldats roses furent également en grande difficulté. Après l’expulsion de leur troisième ligne, ils n’ont plus marqué le moindre point, avant de sauver l’honneur juste après la sirène, grâce à un ultime essai de Melikidze. Des imprécisions et un manque évident de liant collectif les ont empêchés de mettre leur jeu en place, en infériorité numérique. La séquence insipide d’attaque, juste avant la mi-temps, qui ne conduit finalement à rien, fut un exemple frappant de cette impuissance parisienne.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
PurFan41 Il y a 22 jours Le 29/04/2024 à 00:42

Les commentateurs c'est comme les arbitres, on a fortement tendance à les déconsidérer lorsqu'il ne sont pas de notre avis ... En ce qui concerne le diffuseur, qui pourrait proposer mieux que Canal ?

Michel29 Il y a 22 jours Le 28/04/2024 à 15:06

Non, ce n'est pas le fait de jeu tant il y avait plus d'envie côté clermontois et le jeu provoque toujours la faute.de l'adversaire . Pour moi le SF n'est pas à sa place et le stade Toulousain est bien au dessus .
Enfin, on a encore pu apprécié hier soir sur les antennes de Canal + le parisianisme d'un certain commentateur . Ah , si on pouvait changer de diffuseur ! ...

Lauburu Il y a 22 jours Le 28/04/2024 à 14:26

Pas un moment d'égarement, c'est une agression caractérisée, qui arrive précisément car la précédente n'est pas sanctionnée malgré la violence du geste de Pesenti. Quand on ne pilote pas les débats, voilà ce qui arrive : qu'on ne parle pas ensuite de la santé des joueurs...