Notre XV de la 8e journéeDernière mise à jour le : 18/11/2015
 
    Utilisez les flèches de votre clavier pour naviguerBalayez de gauche à droite pour naviguer
15. Maxime MEDARD (Toulouse) - S'il n'a pas scoré durant la balade toulousaine face à Grenoble, l'arrière du Stade a fait étalage de sa palette technique et de sa classe (3 franchissements). En atteste sa délicieuse passe au pied pour Matanavou.Icon Sport14. Alfi MAFI (Brive) - Le Briviste n'a pas marqué, mais c'est tout comme. Avec 3 franchissements, Mafi a tout fait à la défense bordelo-béglaise. L'ailier est l'un des dépositaires du jeu des Coujous. Une pièce essentielle.AFP13. Gaël FICKOU (Toulouse) - Un triplé, rien que ça. Une prestation offensive pleine, et une défensive remarquable avec 9 plaquages face au FCG. Fickou est en forme et ça se voit.Icon Sport12. Levani BOTIA (La Rochelle) - Un essai, deux franchissements, sept plaquages. Mais surtout une course rectiligne le long de la touche pour effacer Denos, l'arrière d'Oyonnax, ridiculisé sur le coup. Botia dégage une puissance qui se traduit bien souvent par de spectaculaires essais.Icon Sport11. Josua TUISOVA (Toulon) - 5 franchissements ! Tuisova a régalé et s'est régalé également, avec 3 essais inscrits contre le MHR. Offensivement, il a déjà mis la barre très haut. Vraiment très haut.AFP

Passer la publicité

 
10. Quade COOPER (Toulon) - Fantasque. Cet adjectif colle à la peau de l'Australien, capable décidément du meilleur comme quelque fois du pire. Mais Cooper a surtout prouvé tout ce qu'il pouvait amener au triple champion d'Europe, à savoir, sa classe.AFP9. Sébastien BEZY (Toulouse) - Le demi de mêlée de Toulouse, c'est lui. Le véritable patron. Avec 6 plaquages et 3 franchissements, Bezy s'est également offert un doublé face à Grenoble.Icon Sport8. Alex TULOU (Castres) - Si Castres s'est rebellé, c'est parce que son 3e ligne centre a montré la voie. Tulou a fait parler sa puissance et sa vista. Deux franchissements et deux essais. 80 minutes bien remplies.Icon Sport7. Afa AMOSA (La Rochelle) - Après des débuts fracassants avec le Stade rochelais, l'Australien n'en finit plus d'éblouir. Avec deux essais, Amosa est l'un des grands bonhommes de ce match, auquel il faut ajouter ses 10 plaquages.AFP6. Jean BOUILHOU (Pau) - Le leader, le capitaine, l'homme fort de la Section. Bouilhou a prouvé, s'il le fallait encore, quel formidable joueur il est. Il termine meilleur plaqueur de la rencontre (18) face à Agen.AFP

Passer la publicité

 
5. Daniel RAMSAY (Pau) - Le Néo-Zélandais a fait le job en conquête. Mais il s'est révélé encore plus précieux dans le jeu, avec 10 plaquages tout d'abord, et ce formidable relais sur l'essai de Fumat.Icon Sport4. Samu MANOA ( Toulon) - Le roc américain est bien arrivé sur la Rade et ça se voit. Aligné en deuxième ligne, Manoa s'est offert un essai et a largement contribué à la balade de son équipe face à Montpellier.AFP3. Uini ATONIO (La Rochelle) - Le pilier tricolore s'est régalé face à Oyonnax. Excellent en mêlée fermée, Atonio a concassé ses adversaires. Imprenable en défense, le Rochelais n'a laissé passer personne avec ses 8 plaquages. Un match plein.Icon Sport2. Christopher-Eric TOLOFUA (Toulouse) - On a retrouvé le Tolofua de ses débuts. Intenable dans le jeu courant, débordant d'énergie et renversant tous ses adversaires. Impeccable en défense et en mêlée, tout comme sur ses lancers en touche, pourtant son point faible.Icon Sport1. Heinke VAN DER MERWE (Stade français) - Si la mêlée parisienne a humilié celle de Clermont, le Sud-Africain n'y est pas étranger. Son homologue, Raphael Chaume, pourra en témoigner. Avec 7 plaquages, Van der Merwe a aussi répondu présent dans le combat et dans les rucks.Icon Sport