Investec Champions Cup - Toulouse rejoint le Leinster en finale après avoir maté les Harlequins

  • Toulouse s'est imposé face aux Harlequins
    Toulouse s'est imposé face aux Harlequins Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le Mis à jour
Partager :

Le Stade toulousain s'est imposé face aux Harlequins, au terme d'une demi-finale de Champions Cup spectaculaire ce dimanche au Stadium (38-26). Les coéquipiers d'Antoine Dupont poursuivent leur quête d'une sixième étoile et affronteront le Leinster en finale le 25 mai. 

‌Les deux équipes nous ont offert un match à la hauteur de l’évènement, avec neuf essais, de l’offensive, du beau jeu et du suspense. Mais à la fin, c’est le Stade Toulousain qui sort vainqueur des Harlequins (38-26) et ira disputer sa huitième finale de Champions Cup contre le Leinster, à Londres. Les Rouge et Noir ont réalisé une grosse première période avant de connaître un passage à vide, mais sortent du Stadium avec un succès mérité.

Toulouse rejoint le Leinster en finale après avoir maté les Harlequins ! #STHAR

Le film du match > https://t.co/hakluKIiBg pic.twitter.com/td0TdjJFSX

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 5, 2024

Un chassé-croisé, puis Toulouse fait le trou

Il ne fallait pas arriver en retard au stade. Sur une touche dans les 22m adverses, le ballon circulait jusqu’à l’aile pour l’ouverture du score de Lebel (5-0, 4ème). Mais les locaux perdaient leur avance au score sur la première offensive anglaise. Marcus Smith profitait d’un surnombre au large pour y aller de son essai (5-7, 14ème). Puis, la différence se faisait sur la puissance. Touche toulousaine dans les 22, Peato Mauvaka s’intégrait au maul pour le conclure (12-7, 21ème). Touche londonienne, sur un 50-22 qui ne semblait pas l’être, et Will Evans marquait à la fin du ballon porté (12-12, 25ème). 

Les deux équipes se rendaient coup pour coup, mais les locaux creusaient un écart dans le dernier quart d’heure. Après le renvoi en jeu, Flament volait le ballon dans les mains adverses pour marquer en solitaire (17-12, 27ème). Sur une touche adverse, le Stade Toulousain lançait un contre de 80 mètres, grâce à un Costes de feu. Il tapait à suivre, et si Kinghorn ne parvenait pas à marquer, Antoine Dupont était comme à son habitude au soutien (24-12, 35ème). Il l’était encore sur une percussion de Mauvaka, pour terminer les derniers centimètres qui lui manquaient pour marquer (31-12, 39ème). Soit un 19-0 en 12 minutes.

Les Toulousains sortent vivants d’un gros trou d’air

Une belle avance au score, dont le Stade Toulousain a bien eu besoin après la pause. Ils résistaient à un maul puissant, mais ne pouvaient rien faire lorsque le ballon partait sur l’aile, et que Murley marquait de manière acrobatique (31-19, 47ème). Ils étaient pris de vitesse par Lynagh (53ème), puis par Northmore qui échouait à dix mètres de la ligne. Un contretemps, car Care pouvait envoyer Green à l’essai entre les poteaux (31-26, 54ème). Les Anglais avaient la main sur le ballon, et profitaient d’un gros manque d’inspiration offensive des Toulousains.

Heureusement, le sort tournait en faveur des hommes d’Ugo Mola. Jack Walker venait déblayer Dupont d’un coup d’épaule à la tête et prenait un carton jaune (67ème). Double sanction pour son équipe, car Mallia marquait son essai sur l’action suivante, après du jeu de trois-quarts (38-26, 70ème). Le neuvième et dernier essai de ce match, où aucune pénalité n’a été marquée. Toulouse prend son ticket pour la finale dans trois semaine, et y retrouvera le Leinster pour un choc des titans. Ce sera la première fois que les deux équipes se retrouvent à ce stade de la compétition.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (42)
Ovale53 Il y a 12 jours Le 06/05/2024 à 08:43

Sur l'essai anglais après le 50/22 qu'aucun toulousain n'a contesté car il avait bien le pied d'appui dans son camp l'arbitre ne fait pas cadeau de l'essai par contre c'est le maul dévastateur amenant l'essai est impressionnant
Rien à dire sur la défense porte de saloon de Mathieu N tamack aussi perméable que Romain Jalibert ?

lomu24 Il y a 12 jours Le 05/05/2024 à 20:41

Qu'ils soient étrangers ou français Toulouse aligne 23 internationnaux sur la feuille et 15 en tribune... Qui peut rivaliser ?? Si j'avais l'esprit footeux je m'inventerais supporter toulousain comme certains, c'est tellement plus facile...

Cochonaille Il y a 12 jours Le 05/05/2024 à 20:01

Je râle souvent sur l'arbitrage donc là il faut noter une performance honnête et plutôt bonne de Brace. Surtout honnête, au sens où il rate des trucs mais franchement des deux côtés. Exemple : y'a un gros en-avant sur le premier essai toulousain (et je suis toulousain) et un aussi sur l'essai anglais.
L'arbitrage au rugby est très très compliqué. Essayez un jour avec des jeunes. Alors tout ce qu'on est en droit d'attendre est un équilibre global sur le match. Donc merci M. Brace.

softride Il y a 12 jours Le 05/05/2024 à 22:09

Entièrement d'accord

Fliiezjeu Il y a 11 jours Le 06/05/2024 à 15:04

Parce que vous êtes parvenu à voir les en avants gros comme des maisons des 2 cotés depuis votre poste TV ?

Ne dites rien sur l' arbitrage c est le mieux. Et commentez le jeu .