Top 14 - La Rochelle : un "impact player" nommé Oscar Jegou

Par Romain Asselin
  • Oscar Jegou aura un gros rôle à jouer avec La Rochelle en cette fin de saison.
    Oscar Jegou aura un gros rôle à jouer avec La Rochelle en cette fin de saison. - Icon Sport
Publié le
Partager :

Suspendu en début de saison pour un contrôle positif à la cocaïne, Oscar Jegou a su faire le dos rond pour se frayer une place au soleil dans la rotation rochelaise. Le troisième ligne, champion du monde 2023 avec les Bleuets, enchaine les performances de haut vol, en sortie de banc, depuis la mi-février.

"Malgré son peu d’expérience, il montre l’exemple à tout le monde autour, on a envie de se mettre dans sa roue. C’est juste génial." Quand ce genre de compliments sort de la bouche d’un taulier de l’acabit d’Alldritt, il vaut généralement double. A minima. "Il", c’est Oscar Jegou, son compère de la troisième ligne à La Rochelle. Encore précieux et décisif le 28 avril dernier face à Toulon, auteur de l’essai de la libération (27-17) en clôture de la 22e journée du Top 14, le grand espoir de 21 ans – il les fêtera fin mai – a encore un peu plus confirmé son retour en odeur de sainteté, un gros semestre après ses déboires de l’automne.

Novembre 2023. Adulé par-delà les frontières quelques mois plus tôt lors du sacre français au championnat du monde U20, Oscar Jegou se retrouve en pleine tourmente. Le Bleuet purge alors une suspension d’un mois. Sanction de l’AFLD (Agence française de lutte contre le dopage) en réponse à un contrôle positif à la cocaïne, en marge de la 1ère journée de Top 14. La faute, plaide le jeune Jegou empli de regrets, à « une erreur de jeunesse » l’amenant à consommer cette substance interdite "dans un cadre festif et privé". Mis à pied à titre conservatoire par son club, il ne retrouvera les terrains que fin janvier, avec les Espoirs. Après une période d’accompagnement et un programme de sensibilisation.

"Je reviens en forme"

S’il aurait pu nuire dans les grandes largeurs à sa prometteuse carrière, voilà cet épisode aujourd’hui relégué au rang d’accroc. Depuis son retour avec l’équipe première du Stade rochelais mi-février, Oscar Jegou a pris part à sept des huit – pour une titularisation – sorties maritimes en Top 14. De quoi attester sa très bonne du dynamique du moment et la confiance du staff, à un poste soumis à démentielle concurrence. "C’est ce que je me dis. C’est la confirmation que je reviens en forme, je suis content avec ça", glissait-il dans la foulée du succès contre Toulon.

Oscar Jegou était le capitaine des Bleuets lors de la dernière Coupe du monde U20.
Oscar Jegou était le capitaine des Bleuets lors de la dernière Coupe du monde U20. Icon Sport

L’allusion à sa mésaventure est perceptible. Le flanker ne s’y est guère épanché. Pas plus que l’assistance présente en salle de presse de Deflandre n’a fait référence à sa suspension. Ce n’était ni le moment, ni l’endroit. Présent pour la première fois de la saison face aux micros, Oscar Jegou a certes longtemps été préservé – même après une entrée en jeu tonitruante face à Oyonnax, le 30 mars – par le club à la caravelle, l’institution repoussant déjà à plusieurs reprises les multiples sollicitations médiatiques liées à son contrôle positif. Mais il y avait bien d’autres actualités chaudes à évoquer.

Un rôle de remplaçant enfilé comme un gant

Face au RCT, le pur produit jaune et noir a donc récidivé, en sortie de banc. Un mois, entre autres, donc, après l’essai du bonus puis sa défense contre Oyo. "Je n’ai pas souvent l’habitude d’être remplaçant en Espoirs mais je commence à prendre l’habitude de mettre de l’énergie en entrant et j’arrive à bien jouer ce rôle, analyse l’intéressé, impact player en puissance. Comme tous les jeunes présents sur le banc, j’ai ce rôle-là d’amener du jus et du jeu, de pousser l’ancien à côté qui, lui, a plus d’expérience. Mon objectif est d’être titulaire, toujours, mais je prends ce rôle à cœur, ça marche bien, c’est cool pour l’équipe et pour tout le monde."

"Oscar met énormément d’intensité, il fait beaucoup de bien quand il entre", confirme son capitaine Grégory Alldritt, "persuadé qu’il va continuer à grimper petit à petit, qu’il a assez d’humilité pour savoir qu’il n’est pas arrivé." Et le 2e ou 3e ligne Ultan Dillane de lui promettre, aussi, un avenir doré : "Je sais qu’Oscar ira très loin. À chaque fois qu’il joue, il m’impressionne. C’est un joueur intelligent et, en défense, il est l’un des premiers à plaquer bas. Peu importe le joueur en face, il s’impose. Quand on voit un coéquipier faire ça, ça donne envie de faire la même. On a besoin de ça." Devenu fer de lance, Jegou ne pouvait rêver meilleur rebond.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (17)
chabijm Il y a 14 jours Le 09/05/2024 à 00:11

Avec Gazotti Nouchy Castro ferreira en esperant Tuifua, l'avenir de la 3e ligne France est assuré

Philou-du-17 Il y a 15 jours Le 08/05/2024 à 13:01

Vraiment vous êtes indécrottables avec les faits divers !
Comment voulez-vous parler sérieusement d'un joueur en le fustigeant toujours en regard d'erreurs commises précédemment !
Croyez-vous qu'il ait besoin de cela pour évoluer ? Oscar a vécu des moments difficiles depuis cette période et je suis certain qu'il en est sorti grandi. Encore heureux que le Stade Rochelais n'ait pas réagi comme vous et l'ait accompagné pour le sortir de ce marasme médiatique !
A 20 ans, vous étiez toujours sérieux et avisé, vous ? Sa peine, il l'a purgée bien plus longtemps que prévu et Maintenant, revenez s'il vous plait au véritable sujet qu'aurait déjà dû traiter le journaliste...

Ovale53 Il y a 15 jours Le 08/05/2024 à 12:42

Merci de me faire savoir pourquoi ne pas avoir publié mon commentaire qui n'avait rien de vindicatif ni insultant par rapport à d'autres qui simplement posait des questions
Cordialement