Icon Sport

France - Fidji annulé, les Bleus renvoyés en club et à nouveau convoqués lundi !

France - Fidji annulé, les Bleus renvoyés en club et à nouveau convoqués lundi !
Par Emmanuel Massicard via Midi Olympique

Le 13/11/2020 à 13:47Mis à jour Le 13/11/2020 à 14:01

XV DE FRANCE - Comme révélé par Midi Olympique, le match France – Fidji doit être officiellement annulé par le Comité des 6 Nations. Les Bleus ne joueront pas le troisième match de l'automne. Reste à savoir s'ils seront tous alignés en club, ce week-end...

Le comité des 6 Nations a tranché : le match France - Fidji prévu ce dimanche à Vannes (16h15) est bel et bien annulé après que plusieurs cas de Covid-19 aient été décelés dans l'effectif fidjien, dont le trois-quarts centre Semi Radradra après un deuxième test positif passé cette semaine (le joueur de Bristol est asymptomatique). Si le report a été envisagé par les dirigeants fidjiens, il n'en sera rien. Personne ne veut prendre de risque et surtout leurs adversaires français et, en suivant, italiens. Les Fidji pourrait du coup être exclus de la Coupe d'Automne.

L'annulation de la rencontre France - Fidji a conduit le staff de l'équipe de France à libérer les joueurs ce vendredi à midi. Les 31 Bleus sont ainsi laissés à disposition des clubs, qui pourront les utiliser s'ils le souhaitent dès ce week-end. Dans tous les cas, ils sont convoqués dès lundi au CNR de Linas-Marcoussis afin de préparer le prochain match du XV de France, dimanche 22 novembre, en Ecosse.

En clair, ça continue

En clair, si les sélectionnés ont préparé toute la semaine la rencontre face aux Fidji, ils n'ont pas "consommé" une des convocations prévues dans l'accord FFR/LNR qui introduit une limite à trois feuille de match automnale et pas une de plus.

Rien n'empêcherait par exemple Romain Ntamack de jouer le prochain Ecosse-France même s'il n'était pas aligné ce samedi par Ugo Mola lors du déplacement des Toulousains à Pau. Outre Toulouse, sont concernés Lyon (match à Clermont reporté pour cause de Covid), Bordeaux, Castres, Toulon, Montpellier, le Stade français et le Racing, La Rochelle.

Reste à savoir quel entraîneur prendra la décision d'intégrer au dernier moment des joueurs pour une rencontre qu'ils n'auraient pas préparée dans la semaine... De quoi possiblement tendre les rapports entre le staff de l'équipe de France et les clubs pourvoyeurs d'internationaux qui, s'ils décidaient de ne pas aligner leurs joueurs, subiraient alors une forme de double peine avec un quatrième match sans leurs éléments phares.

Du côté de Marcoussis, on tape juste en touche : "Les joueurs sont libérés ce week-end avant de revenir lundi." Dans les faits, ils sont effectivement libres mais restent otages d'une drôle de situation...

Contenus sponsorisés