Icon Sport

Mallet n'est pas conservé

Italie : Mallet ne sera pas conservé
Par Rugbyrama

Le 24/04/2011 à 11:49Mis à jour Le 24/04/2011 à 11:56

C’est désormais officiel: la Fédération italienne de rugby a décidé de ne pas prolonger le bail du sélectionneur Nick Mallett. Arrivé en octobre 2007, Mallett quittera ses fonctions après le Mondial en Nouvelle-Zélande. Il paye ses résultats moyens et un manque de progression de la Squadra Azzura.

Le président de la Fédération italienne de rugby Giancarlo Dondi a tranché. Samedi, il a officiellement annoncé le départ de Nick Mallett après le Mondial en Nouvelle-Zélande. Le contrat du sélectionneur de la Squadra Azzura, qui arrive à son terme en novembre prochain, ne sera donc pas renouvelé. Dondi a rencontré personnellement l’ancien entraîneur du Stade français et lui a fait part de sa décision. Dans un communiqué, il a expliqué que "la Fédération italienne a pris la décision de ne pas poursuivre sa collaboration avec Nick Mallett après la fin de ses engagements contractuels cette automne. Une relation entre un entraîneur et une équipe nationale ne donne pas les résultats escomptés quand elle dure plus de quatre ans". Il a précisé également que cette décision "était le résultat de ses précédentes expériences".

Brunel comme successeur ?

Nick Mallett paye un manque de résultats à la tête de la sélection italienne. Arrivé en octobre 2007 pour succéder à Pierre Berbizier, il avait pour mission d’assurer le progression de l’équipe d’Italie qui montrait alors de gros progrès et un potentiel des plus intéressants. Au contraire, la Squadra Azzura a stagné sous son règne pour terminer régulièrement à la dernière place du Tournoi des 6 Nations (trois victoires seulement en vingt matchs). Son fait de gloire restera le succès historique devant la France à Flaminio en mars 2011 (22-21), son seul succès devant une nation majeure.

Dès lors, la FIR recherche un entraîneur pour prendre la tête de la sélection nationale. Le manager français de Perpignan, Jacques Brunel, 57 ans, devrait être le successeur de Mallett. En janvier dernier, il avait officialisé son départ du club catalan à la fin de la saison et avait confirmé des contacts avancés avec la FIR. Brunel s'était toutefois voulu prudent en soulignant que rien n'était encore signé. "Je suis dans la position de quelqu'un qui peut proposer sa candidature", avait-il dit. Giancarlo Dondi avait toutefois annoncé il y a quinze jours: "Si Mallett n’est pas conservé, ce sera Jacques Brunel".

Contenus sponsorisés