Icon Sport

Les Bleuets passent à côté de leur "Crunch"

Les Bleuets passent à côté de leur "Crunch"
Par Rugbyrama

Le 09/03/2018 à 22:54Mis à jour Le 10/03/2018 à 00:43

Grosse désillusion pour les Bleuets battus sévèrement 22 à 6 face à l’Angleterre. Si la victoire finale est encore possible, les rêves de Grand Chelem se sont envolés au stade de la Méditerranée. La semaine prochaine au Pays-de-Galles, les Français, toujours premiers avec 15 points joueront pour tenter de gagner le Tournoi, avec forcément l'envie de montrer un autre visage.

Le match

Les Français jouent, les Anglais gagnent. Ce "Crunch" des moins de 20 ans avait un air de déjà vu pour les Tricolores. Malgré leur intention d’envoyer du jeu comme à leur habitude, les Bleuets se sont faits piéger par l’opportunisme et le réalisme des jeunes anglais. Qui, sans être transcendants, ont donné une leçon de pragmatisme à cette jeune équipe de France.

France vs Angleterre

France vs AngleterreIcon Sport

Dès les premières minutes, les Bleuets ont semblé être dans un mauvais soir. Comme sur les trois premiers matchs, la volonté de faire vivre et de déplacer le ballon avec une charnière Gimbert - Ntamack très joueuse était bien présente. Mais que de déchets dans le jeu des jeunes Français... Si les conditions climatiques n'ont pas favorisé leur jeu de mouvement, les erreurs françaises ont à chaque fois empêché les coéquipiers de Killian Geraci d’aller au bout de leurs actions. Les Bleuets faisaient pourtant longtemps la course en tête dans ce premier acte grâce à la main mise sur la possession et l’occupation et à la botte de Romain Ntamack. Mais à force de faire tomber les ballons, les Français se sont faits punir. À cinq minutes de la mi-temps, le capitaine anglais Ben Earl déchirait la défense tricolore et échouait à quelques mètres de l’en-but. Le ballon rebondissait rapidement sur les extérieurs et l’Angleterre inscrivait le seul essai du match pour mener 10 à 3 à la pause.

Obligés d’envoyer du jeu pour revenir dans le match, les Bleuets reprenaient la seconde période contre le vent avec d’immenses difficultés pour se dégager de son camp. Néanmoins, avec patience, les Français réussissaient à revenir jouer dans la moitié de terrain anglaise pour ne plus y bouger pendant un gros quart d’heure. 15 minutes durant lesquelles les Tricolores n’ont jamais réussi à franchir l’en-but adverse, malgré de nombreuses occasions d’essais. Fatigués par des efforts sans succès, les Bleuets craquaient ensuite dans les dernières minutes et se mettaient à la faute pour permettre à Hardwick d'aggraver le score. Au final, une défaite 22 à 6, une immense déception pour les jeunes français mais un bon apprentissage pour la suite. Dominer n'est pas gagner et les coéquipiers de Romain Ntamack devront s'en rappeler dans une semaine au Pays-de-Galles pour tenter de remporter la victoire finale.

Gabriel Oghre (Angleterre) vs France

Gabriel Oghre (Angleterre) vs FranceIcon Sport

Le fait du match : que d’occasions ratées !

On dit souvent que pour gagner un match, il faut marquer sur ses temps forts et savoir gérer ses temps faibles. La rencontre de ce soir en est un parfait exemple. Les Français ont monopolisé la balle et ont longtemps cherché à mettre en difficulté l’arrière garde anglaise, sans jamais réussir à inscrire d'essai. Pourtant, à la 53ème minute, le maul rageur des Bleuets enfonçait les Anglais pour s’échouer à quelques centimètres de l’en-but. Malheureusement, les Français n’arrivaient pas à scorer dans la continuité de l’action. Par deux fois dans la foulée, les Tricolores péchaient dans le dernier geste et n'arrivaient pas à revenir dans le match. Un défaut qu'il faudra corriger dans une semaine face aux Gallois.

France vs Angleterre

France vs AngleterreIcon Sport

Un déchet technique inhabituel

C’est également l’enseignement de ce match. Très à l’aise avec le ballon depuis le début du tournoi, la France a échoué dans sa volonté d'envoyer du jeu. Avec le vent dans le dos en première période, les Bleuets ont occupé le terrain mais les fautes de main ont permis aux Anglais de s'en sortir à chaque fois. A la mi-temps, Romain Ntamack était pourtant très lucide en expliquant que son équipe n'avait pas exploité les conditions climatiques.

Pourtant, les Anglais n'ont pas réalisé une performance incroyable. Mais le XV de la Rose a profité des erreurs françaises pour prendre le score à leur compte avant de faire définitivement le break dans les dernières minutes face à des Français fatigués.

Maxime Marty (France) vs Angleterre

Maxime Marty (France) vs AngleterreIcon Sport

Un match rugueux et très engagé

Si les grandes envolées n'étaient pas de la partie ce soir, l'engagement fût total au Stade de la Méditerranée. Parfois à la limite, les deux équipes n'ont pas hésité à jouer avec la règle. Probablement frustrés à quelques minutes de la fin, les Bleuets ont fini par perdre leurs nerfs avec une double expulsion à l'encontre de Kolingar et Azagoh après un plaquage cathédrale dangereux. Les deux français louperont le dernier match contre le Pays de Galles pour ce mauvais geste. Les Anglais ont réussi leur coup, celui de faire déjouer les Tricolores. Un bon apprentissage pour cette jeune Équipe de France qui devra tirer des enseignements de cette rencontre où rien n'a véritablement fonctionné.

Cameron Woki (France) vs Angleterre

Cameron Woki (France) vs AngleterreIcon Sport

Une soirée marquée par les blessures ...

En plus de la défaite, ce match a laissé des traces sur les organismes. Au bout de quelques minutes de jeu, le centre Arthur Vincent devait quitter ses coéquipiers pour une commotion après un violent choc sur un plaquage. Le capitaine Killian Geraci, touché à l'épaule après un gros déblayage n'a également pas pu terminer la première période. Dès la reprise, Etcheverry quittait à son tour ses coéquipiers, blessé à la cheville et remplacé par Carbonel. Auteur d'une belle prestation, le troisième ligne de l'UBB, Woki a été lui aussi obligé de sortir dans les dernières minutes.

La décla : un Jules Gimbert très lucide

"On est très déçu car on s'était très bien préparé pour ce match. Cette défaite fait mal au moral mais on va se préparer pour le dernier match contre le Pays-de-Galles. Ce soir, il y a eu une accumulation d'erreurs, on a fait beaucoup trop de fautes et on a été trop indiscipliné. On va se remettre au travail cette semaine pour gagner ce Tournoi."

Par Paul Arnould

Contenus sponsorisés
0
0