Midi Olympique

Ce qu'est l'apartheid

Ce qu'est l'apartheid
Par Rugbyrama

Le 13/08/2008 à 17:44Mis à jour

Episode 39 - Mercredi 13 août. Les Tricolores ont découvert en Afrique du sud la ségrégation raciale.

Les vingt-neuf Français partis de l'aéroport du Bourget dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier ne sont pas des touristes comme les autres. Au fil de presque six semaines de tournées, ils ont eu l'occasion de découvrir l'Afrique du Sud, son rugby, ses magnifiques paysages, ses blancs souvent très riches et ses noirs souvent très pauvres. Quel ne fut pas leur étonnement dès les premiers jours du voyage de constater ce qu'est dans les faits une société qui pratique l'apartheid (mot afrikaans signifiant séparation, mise à part). Dans la lettre que Serge Saulnier, le directeur de la tournée, avait envoyée aux vingt-sept sélectionnés, lettre faite de recommandations et mises en garde, il écrivait ceci : " La ségrégation entre Blancs et aborigènes ou asiatiques est totale. Il n'est pas question de parler à un Noir dans la rue, d'accoster une Noire ou même de lui sourire. C'est la prison, sans phrases. Et le président de la South Africain Rugby Board m'a prévenu que dans un cas semblable, il ne pourrait absolument rien faire pour arrêter le cours de la justice sud-africaine. Il faudra donc se méfier terriblement, d'autant que des métisses sont presque blanches et que l'erreur est facile à commettre."

Instauré en 1948 suite à la victoire du parti nationaliste de Daniel Malan, l'apartheid repose sur le principe du développement par la ségrégation raciale au profit des Blancs (20% de la population totale) qui ont tous les pouvoirs. En 1949, le mariage mixte est interdit. En 1950, quatre groupes sont clairement différenciés : les Noirs, composés de neuf ethnies, les métis, les Indiens et les Blancs. Depuis 1953, tous les lieux et services publics font l'objet d'une ségrégation raciale (transports, sanitaires, plages, etc). Dans les stades, des tribunes sont réservées au Noirs. Ce sont en général les premiers supporters des Français qui auront bien besoin de leurs encouragements samedi à l'Ellis-Park de Johannesburg. L'équipe sud-africaine n'est composée d'aucun Noir, d'aucun métis et d'aucun Indien.

Légende photo : Luciens Mias devant un banc réservé aux Européens, donc interdit aux métis, aux Indiens et aux Noirs.

Contenus sponsorisés
0
0