Icon Sport

Le duel du jour : Sexton-Ntamack, l'expérience face au talent

Le duel du jour : Sexton-Ntamack, l'expérience face au talent
Par Rugbyrama

Le 14/05/2022 à 11:03Mis à jour Le 14/05/2022 à 11:05

CHAMPIONS CUP - Sur le papier, il y aura des duels à chaque poste, ce samedi, à 16h, dans la demi-finale finale franco-irlandaise opposant Toulouse au Leinster. Mais dans les matchs dans le match, une affiche se distingue des autres : Jonathan Sexton face à Romain Ntamack. Un véritable mano à mano entre un ouvreur expérimenté et un des meilleurs 10 en devenir.

L'expérience de Jonathan Sexton

À 36 ans, Sexton enchaîne les blessures mais aussi les commotions. Il n’a joué que neuf matchs en club cette saison, dont trois en championnat seulement. Mais le natif de Dublin reste indispensable au Leinster. En effet, lorsqu’il joue, son équipe semble invincible. La province irlandaise n’a plus perdu depuis le 2 janvier 2021 en le comptant dans ses rangs. Souvent laissé au repos en championnat, le métronome du Leinster sera titulaire devant son public pour affronter les champions d’Europe en titre.

Capable d’orienter et d’accélérer le rythme de son équipe, le métronome irlandais peut tout faire. Occuper le terrain par son jeu au pied millimétré, prendre les espaces laissés par les défenses. Il est toujours à l’origine des actions de son équipe. Il sait gérer les fins de matchs pour apporter les points de la gagne. La preuve : les quatre titres en Champions Cup (2009, 2011, 2012, 2018) ont tous été décrochés alors qu'il était aux manettes. Jonathan Sexton n’a plus ses jambes de 20 ans, mais il compense par son expérience et reste un danger constant pour les défenses adverses.

Champions Cup - Jonathan Sexton (Leinster)

Champions Cup - Jonathan Sexton (Leinster)Icon Sport

Le talent de Romain Ntamack

Romain Ntamack, lui, enchaîne les matchs. Il totalise 28 rencontres disputées en club ou en sélection depuis le début de la saison. Sur un petit nuage depuis le Grand Chelem, lui et les autres “chelemards” ont insufflé une dynamique positive à Toulouse. En son absence, le Stade toulousain a perdu quatre fois en 6 matchs. Associé à Antoine Dupont à la charnière, c’est un nouveau défi qui se dresse devant lui à l’Aviva Stadium.

Des défis il en a connus beaucoup pour son jeune âge, et le plus souvent il les a surmontés. Déjà double champion de France (2019, 2021), champion d’Europe (2021), champion du monde U20 (2019), il a ajouté, il y a quelques semaines, un Tournoi des six Nations à son palmarès. À 23 ans, Ntamack a déjà quasiment tout gagné, mais il vise les sommets. Capable d’exploits individuels comme de rester en retrait pour faire briller ses coéquipiers, son jeu d’attaque est clinique. En plus du talent d’attaquant, l’ouvreur international est un excellent défenseur. Gagner sur la pelouse du Leinster ce samedi ne sera pas chose aisée, loin de là, mais Romain Ntamack sera un facteur clé de la rencontre.

Top 14 - Romain Ntamack (Stade toulousain)

Top 14 - Romain Ntamack (Stade toulousain)Icon Sport

Résultat : Avantage Ntamack

D'une très courte marge, Ntamack remporte ce duel d’ouvreurs qui nous tiendra en haleine tout au long du match. Plus jeune et plus en forme physiquement, il tentera de surfer sur sa bonne dynamique pour emmener son équipe en finale de coupe d’Europe, pour la deuxième année consécutive. La rencontre promet tout autant que le duel.

Qui a l'avantage selon vous ?

Sondage
2595 vote(s)
Romain Ntamack
Jonathan Sexton
Contenus sponsorisés