Icon Sport

Le Stade toulousain se défait du RCT pour sa rentrée

Le Stade toulousain se défait du RCT pour sa rentrée
Par Rugbyrama

Le 25/08/2022 à 21:14Mis à jour Le 26/08/2022 à 10:50

AMICAL - Pour leur seul match de préparation, les Haut-Garonnais ont fait preuve d’efficacité face au RC Toulon (21-31), ce jeudi, au stade Félix-Mayol. Les hommes du duo composé par Mignoni et Azéma terminent leur avant-saison avec deux défaites de rang.

Pas de doute, Toulouse est bien prêt ! À Mayol, les ouailles de Mola étaient attendues par le RCT, revanchard après la claque reçue face à l’ASM Clermont Auvergne (21-40), il y a six jours. Ils ont su répondre présent face à des Toulonnais, encore hésitants après les changements de l’intersaison (incorporation de Mignoni).

Il ne fallait pas arriver en retard à Mayol, dans un choc 100 % Rouge et Noir. Et ceux, qui ont respecté la coutume du quart d’heure provençal de retard, ont manqué la première friandise de Dupont. Sur un ballon de turnover après un maul varois, et après un déboulé de Lebel, le demi de mêlée était à la réception du coup de pied de recentrage (0-7, 2e).

Après avoir posé une tente, c’est de saison, dans les 22 mètres des Haut-Garonnais, les partenaires de Serin ont fait preuve d’une étonnante fébrilité au moment de finir les coups. Malgré les cartons jaunes successifs de Neti et Faumuina, venus sanctionnés l’indiscipline stadiste (12 pénalités à la pause), Toulon a mis en place une domination stérile.

Pire, sur un mouvement d’école, la bande aux frères Ntamack a douché un peu plus Mayol. Après une pénalité rapidement jouée, Delibes est mis sur orbite pour finir le coup en coin (0-12, 32e).

Toulon avait pris un coup sur la tête, mais a bénéficié d’un coup du sort. Juste avant la pause, le coup de pied de Graou est tombé dans les bras musclés de Priso, qui s’en allait à dam (7-12, 38e). Au moment de retourner aux vestiaires, les locaux avaient la grise mine.

Barassi omniprésent, Jaminet marque pour sa première !

Ce n’était pas l’entame de deuxième période, qui a redonné le sourire au duo Azéma – Mignoni. À la suite d’un rendez-vous directement en touche de Serin, les Toulousains ont mis en place une merveille de combinaison, avec Barassi impliqué, pour envoyer Nanai-Williams dans un espace. Au relais, Théo Ntamack a fini de près (7-19, 42e).

Pour se remettre l’esprit en place, Toulon est revenu aux fondamentaux : mettre de l’intensité, gagner les duels, et avancer sur plusieurs temps de jeu. Après une touche à cinq mètres captée par Parisse, les Varois ont glané un essai de pénalité sur un maul bien amené (14-19, 58e).

Mais, à l'image du match, la fin de rencontre était toulousaine. Les accélérations des arrières, derrière une domination des avants, ont créé de multiples brèches. Propre et discipliné pour sa première chez les Stadistes, Jaminet a même ajouté du panache en venant conclure un coup au près après une pénalité à cinq mètres de la ligne rapidement jouée par Page-Relo (14-26, 70e). Coup d’instinct, mais aussi répétition des gammes.

Comme sur l’essai de Descamps. À la suite d’une mêlée, Page-Relo a lancé un mouvement dans le fermé où Barassi, parfaitement intégré dans les dispositifs, a fait parler ses mains pour décaler le jeune ailier (14-31, 78e). En baroud d’honneur, Warion, en force et au milieu des poteaux, a donné un peu moins de relief à cette nouvelle déception du côté des Rouge et Noir (21-31, 80e+4).

À MAYOL – Jeudi 19h30 – Toulouse bat Toulon 21-31 (7-12). Arbitre : M. Raynal. 7000 spectateurs.

TOULON : 3E Priso (39e), de pénalité (51e), Warion (80+3e) ; 2 T Serin (39e), Salles (80+3e)

TOULOUSE : 5E Dupont (2e), Delibes (32e), T. Ntamack (42e), Jaminet (70e), Descamps (78e) ; 3T Ramos (2e), Jaminet (42e, 70e)

Cartons jaunes : Neti (15e), Faumuina (27e)

TOULON : Luc ; Wainiqolo, Sinzelle, Smaili, Dréan ; (o) Serin, (m) Paillaugue ; Ollivon (cap.), Parisse, Du Preez ; Timani, S.Rebbadj ; Gigashvili, Etrillard, Gros.

Sont entrés en jeu : Alainu’uese, Baubigny, Coulon, Damond, Devaux, Fifita, Halagahu, Lakafia, Le Corvec, Priso, Tanguy, Warion, Yemsi, Cordin, Danglot, R.Rebbadj, Robert, Salles, Septar.

TOULOUSE : Ramos ; Bonneval, Delibes, Guitoune, Lebel ; (o) R. Ntamack, (m) Dupont ; Jelonch, T.Ntamack, Placines ; Arnold, J.Brennan ; Faumuina, J. Marchand, Neti.

Sont entrés en jeu : Meafou, Mallez, Sentubery, Vergé, Portat, Boubila, Jelonch, Reilhes, Cramont, Duprat, Aldegheri, Roumat, Arnold, Jaminet, Page-Relo, Capuozzo, Fouyssac, E.Retière, Descamps, Barassi.

Par Mathias MERLO

Contenus sponsorisés