6 Nations 2024 - Emmanuel Meafou après sa convocation en Bleu : "Je n'ai pas la prétention de dire que c'est logique..."

Par Vincent Franco
  • Emmanuel Meafou est (enfin) éligible pour porter le maillot du XV de France.
    Emmanuel Meafou est (enfin) éligible pour porter le maillot du XV de France. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce mercredi, Emmanuel Meafou a été appelé par Fabien Galthié pour préparer le Tournoi des Six Nations 2024. Une convocation attendue pour le deuxième ligne du Stade toulousain, comme l'explique à demi-mot le principal intéressé.

Dans quel état d'esprit êtes-vous après votre convocation pour disputer le Tournoi avec le Bleus ?

On a beau t'en parler depuis plusieurs semaines et te prévenir, c'est toujours spécial de voir son nom dans la liste. Il y a beaucoup d'émotions pour moi de préparer une telle compétition avec l'équipe de France. Pour moi et ma famille, c'est un grand moment de notre vie. J'essaie quand même de garder en tête que ce n'est qu'une étape.

Comment avez-vous appris la nouvelle ?

Williams Servat m'a appelé ce mardi soir. Cela fait cinq voire six semaines que je suis en contact avec lui et il m'a cette fois contacté pour m'annoncer que j'étais bien dans le groupe

Voici le groupe des 34 Bleus pour préparer le Tournoi des Six Nations ! Avec quelques novices et Greg Alldritt nommé capitaine ! pic.twitter.com/LX32DFw9ad

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 17, 2024

Au fond de vous, êtes-vous réellement surpris de faire partie du groupe France ?

Je n'ai pas la prétention de dire que ma présence est logique, mais il est certain que je m'y attendais peut-être plus que d'autres. Avant le Mondial, le staff du XV de France m'avait expliqué que lorsque tout sera réglé au niveau administratif, je serais convoqué. Ils ont tenu parole, et je me dis aussi que j'ai fait ce qu'il fallait pour garder leur confiance.

J'imagine que votre téléphone a dû énormément vibrer...

Il n'arrête pas ! (rires) En plus, il y a désormais tous mes proches vivant en Australie qui apprennent la nouvelle petit à petit (l'entretien a été effectué dans la soirée de mercredi N.D.L.R). Alors ça ne va pas arrêter de vibrer si vite. Mais ce n'est que pour envoyer des messages chaleureux, donc je prends plaisir à lire tout ce que l'on m'envoie.

En l'absence d'Antoine Dupont, le staff des Bleus a nommé Grégory Alldritt comme capitaine pour le Tournoi des Six Nations ! pic.twitter.com/QCQhB4U1yA

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 17, 2024

En novembre dernier, vous avez avoué apprendre la Marseillaise. La connaissez-vous désormais ?

J'ai la fierté de dire que je connais les paroles, ensuite, pour la réalisation... Je laisserai les autres juger (rires).

A lire aussi : XV de France - Emmanuel Meafou : "J'apprends la Marseillaise chez moi depuis un moment"

Il faudra peut-être faire une représentation devant vos coéquipiers toulousains, qui sont habitués à la chanter...

Je n'espère pas pour eux ! Je n'ai pas encore le bon grain de voix. Il faut que je travaille cet aspect-là. Il me reste encore un peu de temps. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (16)
CUBITUS Il y a 3 mois Le 18/01/2024 à 16:15

espérons qu'il ne fera pas pchitt ....

Mich2a Il y a 3 mois Le 18/01/2024 à 09:51

Cette nouvelle recrue va apporter beaucoup dans le paquet d'avants c'est certain, mais la fragilité de l'équipe de France n'est pas sur la conquête car dans le domaine l'équipe est très compétitive. La grande faiblesse de l'équipe se trouve dans sa capacité à récupérer des ballons sous pression notamment sur les ballons haut. Cela peut paraître futile et léger comme analyse mais on perd le quart de finale non pas dans le combat d'avants que les sud-africains ont évité ou ont sût gérer mais sur cette tactique de chandelles qui a surpris Galtier et ses hommes qui n'ont pas réussi à maîtriser cette arme. On attendait les boks devant et ils ont joué à l'envers de leur marque de fabrique c'est à dire le combat en mettant une pression énorme sur la ligne arrière. Attendons-nous que dorénavant tout les adversaires vont utiliser le jeu au pied pour déstabiliser l'équipe de France. Devant le pack devient un épouvantail à éviter mais derrière la brèche est trop évidente pour ne pas l'exploiter

CasimirLeYeti Il y a 4 mois Le 18/01/2024 à 07:52

Trop content pour Manny ! J'espère qu'on aura l'avis de Uini sur sa force en mêlée, comparé à son compatriote, l'indéracinable Skelton !