Hommage - "Moi aussi je l’ai fait ce bal de Crépol" : Philippe Saint-André rend hommage au jeune Thomas, tué en marge d'une fête

Par T.F
  • Philippe Saint-André lors de ses fonctions de directeur du rugby à Montpellier
    Philippe Saint-André lors de ses fonctions de directeur du rugby à Montpellier - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

L'ancien sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a pris la parole pour rendre hommage à Thomas, jeune joueur de 16 ans tué en marge d'une soirée festive dans son village de Crépol. Avec émotions, il souligne l'attachement du rugbyman à son sport.

Le monde du rugby a été touché de plein fouet par la mort violente de l'un de ses membres, dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Figure du rugby français, l'ancien sélectionneur du XV de France (2011-2015) Philippe Saint-André a tenu à prendre la parole sur BFMTV pour évoquer l'affaire du jeune Thomas, sauvagement tué en marge d'une soirée dans un bal de village à Crépol dans la Drôme. L'ex-capitaine des Bleus lors du Mondial 1995 a rendu un vibrant hommage à ce jeune rugbyman.

Avec une certaine émotion, PSA a souligné la personnalité du jeune rugbyman, qui avait un attachement très fort à son club drômois. “Thomas, il faut savoir que c’était un enfant bien, un enfant éduqué, heureux de vivre, respectueux et fou de rugby, a poursuivi Philippe Saint-André. Il était capitaine des juniors du RCRP."

"Thomas a été tué dans une barbarie. Imaginez, on est parent d’un enfant de 16 ans qui va dans une fête de village… Moi aussi je l’ai fait ce bal de Crépol, qui est un village tranquille. Vous partez pour danser, pour rire, peut-être pour votre premier flirt… et vous ne rentrez pas à la maison. C’est terrible." Actuel conseiller de la direction au MHR, Saint-André a lui aussi confié sa peine de voir la tournure qu'à pris la soirée alors que cela devait être une simple fête entre amis.

"C'est beaucoup de douleur"

Une peine qui a d'autant plus de retentissement pour le Drômois d'origine, qui est né et qui a grandi non loin de là. Avant de devenir le grand joueur qu'il fut, "Le Goret" a même porté le maillot du Rugby Club Romanais Péageois (RCRP), en jeunes puis en séniors. "Je suis né dans cette ville (Romans-sur-Isère). C’est beaucoup de douleur. J’ai beaucoup d’amis proches qui étaient dans cette marche blanche. [...] Il y a beaucoup d’émotions car c’est un enfant. Un enfant du rugby aussi. J’ai eu beaucoup de témoignages. Plein d’amis m’ont dit qu’ils n’étaient jamais sortis comme ça, pour être derrière cette famille. C’est avec beaucoup de tristesse aujourd’hui que je témoigne au nom des Romanais."

Pour rappel, l'enquête concernant cette soirée dramatique est encore en cours pour en déterminer les circonstances exactes. Le parquet de Valence a indiqué que neuf jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue, dont l'auteur présumé du coup de couteau mortel, pour « meurtre » et « tentatives de meurtres en bande organisée ». « D’autres personnes restent à identifier ou à localiser et à interpeller. Les actes en cours y contribueront » a confié Laurent de Caigny, le procureur de Valence.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (29)
Babacool Il y a 2 mois Le 26/11/2023 à 11:21

Midol ne connait rien aux clubs. ST André n'a jamais joué sous le maillot du RCRP qui est le deuxième club. Il est parti de l'USRP pour signer à Clermont.

Cardinal Il y a 2 mois Le 24/11/2023 à 08:09

PSA jouait à l'USRP (les damiers qui ont donné le VDRR) et non au RCRP super club local au demeurant.

Trois14 Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 23:42

RIP. Que les anciens s'expriment, et que les jeunes jouent et profitent de la vie!