Faits divers - Antoine Dupont et Grégory Alldritt rendent hommage au jeune Thomas, tué lors d'une soirée festive dans son village de Crépol

Par la rédaction
  • Antoine Dupont, le capitaine du XV de France.
    Antoine Dupont, le capitaine du XV de France. - Abaca / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Le capitaine du XV de France Antoine Dupont et Grégory Alldritt ont rendu hommage à Thomas, jeune joueur de rugby du RC Romans-Péage, tué le week-end dernier lors d'une fête dans son village de Crépol (Drôme). 

Antoine Dupont, l'icône du rugby français, a rendu hommage au jeune Thomas, 16 ans,  lâchement tué lors d'une soirée festive dans le village de Crépol dans la nuit de samedi à dimanche. 

Le capitaine du XV de France a partagé sa peine après la mort du jeune Thomas.
Le capitaine du XV de France a partagé sa peine après la mort du jeune Thomas.

 

Le capitaine de l'équipe de France, touché comme le pays tout entier, a partagé sur sa story Instagram la publication du RC Romans-Péage datée du 19 novembre 2023 : "Que dire face à la barbarie et la tragédie qui nous touche ce matin, exprimait le club de rugby du jeune Thomas. Le club est touché dans sa chair en ce 19 novembre. Le sport nous semble bien futile. Les joueurs se sont réunis et ont décidé d'honorer la mémoire de Thomas en jouant malgré la tristesse pour lui rendre un hommage." Leader du XV de France et capitaine de La Rochelle, Grégory Alldritt a aussi partagé la publication pour honorer la mémoire du jeune rugbyman tragiquement tué. 

Grégory Alldritt a également rendu hommage au jeune adolescent.
Grégory Alldritt a également rendu hommage au jeune adolescent.

 

L'enquête avance, le suspect principal avait l'interdiction de porter une arme

Pour rappel, neuf suspects ont été interpellés dans le cadre de l'enquête entourant la mort du jeune homme. Des individus âgés de 16 à 22 ans, qui sont en garde à vue depuis ce jeudi pour "meurtre" et "tentatives de meurtres en bande organisée". Le procureur de la République en charge du dossier a transmis d'autres informations : huit des suspects sont nés à Romans-sur-Isère, le dernier étant natif de l'Italie. Laurent de Caigny, le procureur de Valence, a aussi indiqué que six perquisitions avaient eu lieu ce jeudi. Le suspect principal, celui qui aurait porté un coup de couteau mortel à Thomas, a été interpellé à Toulouse. Âgé de 20 ans, il avait déjà été condamné deux fois pour recel de vol et port d'arme illégal de catégorie D et avait l'interdiction de porter une arme pendant deux ans depuis le 25 septembre dernier, toujours selon les dires du procureur de la République.

Si les circonstances du drame restent à déterminer, plusieurs éléments sont déjà connus par les enquêteurs. C'est devant la salle des fêtes de Crépol, village au nord de la Drôme, qu'une bagarre a éclaté vers 1h30 du matin dans la nuit de samedi à dimanche lors du bal de l'hiver qui accueillait 300 à 400 personnes. Alors que la soirée allait se terminer, une dizaine de jeunes individus ont souhaité entrer. Les vigiles présents pour la sécurité de l'événement ont refusé, provoquant le début des hostilités. D'après des témoins sur place rencontrés par France Bleu Drôme Ardèche, les individus ont sorti des couteaux, avant d'agresser un des vigiles. Au final, 17 personnes ont été blessées dans cette échauffourée très violente, qui a entraîné la mort de Thomas, qui faisait partie d'un groupe de jeunes à l'intérieur venu aider les vigiles devant la salle des fêtes.

Sur BFM TV, Philippe Saint-André a vivement réagi à la mort de l'adolescent. L'ancien joueur et sélectionneur du XV de France a joué dans le même club que l'adolescent et lui a rendu hommage : "Thomas a été tué dans une barbarie. Imaginez, on est parent d’un enfant de 16 ans qui va dans une fête de village… Moi aussi je l’ai fait ce bal de Crépol, qui est un village tranquille. Vous partez pour danser, pour rire, peut-être pour votre premier flirt… et vous ne rentrez pas à la maison. C’est terrible."

Le président de la Fédération française de rugby Florian Grill a aussi tenu à apporter son soutien. "C’est tout le rugby qui est en deuil et qui salue Thomas en même temps que toute la nation. Plus que jamais les valeurs de respect et fraternité que le rugby porte en lui sont essentielles à la société. Thomas les incarne plus que jamais", a-t-il écrit sur Facebook. Lundi 20 novembre à 14 heures, une minute de silence a été observée au lycée du Dauphiné, à Romans-sur-Isère, l'établissement du jeune Thomas. Un moment de recueillement aura lieu avant les rencontres de la 8e journée du Top 14 ce week-end. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (43)
Alain19400 Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 19:25

Triste sort réserver à se garçon qu'il repose en paix . Par contre la on voit pas d'émeute !!!

chtibigor Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 16:52

RUGBYRAMA c'est TROP! Vous éditez des commentaires remplis de mensonges, de manipulations, de haine. Sous prétexte de liberté d'expression vous cautionnez les raisonnements racistes et politiques. Rien ne sert plus de répondre calmement à ces torchons extrémistes; les quelques réactions sont supprimées; restent une parole monolithique qui pourrait faire croire que le rugby est gangrené par l'extrême droite. Je suis pourtant patient et je ne me fatigue pas du dialogue; mais là vous débordez complètement et c'est bien VOTRE responsabilité, parce que vous utilisez complaisamment l'anonymat des commentateurs. Je met votre application à la corbeille, non sans regret pour certains journalistes tels Marc Duzan... Vos colonnes sont devenues un repoussoir honteux.

style17000 Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 14:44

La France est un état de non droit ou la défense de la banlieue est obligatoire, pour éviter les débordement !