Faits divers – 12 mois de prison avec sursis pour Wilfrid Hounkpatin (Castres), reconnu coupable de "violences conjugales"

  • Wilfrid Hounkpatin était jugé au tribunal correctionnel de Castres
    Wilfrid Hounkpatin était jugé au tribunal correctionnel de Castres Icon Sport - Johnny Fidelin
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce mercredi, le pilier du CO Wilfrid Hounkpatin était jugé au tribunal correctionnel de Castres. L’international français a été reconnu coupable de "violences conjugales" et condamné à douze mois de prison avec un sursis probatoire de deux ans. Cette peine est associée d’une obligation de soins psychologiques, d’une obligation de suivre un stage sur les violences intraconjugales, ainsi que d’une interdiction de se rendre au domicile de son ex-compagne.

Le verdict est tombé pour Wilfrid Hounkpatin. C’est le 8 janvier dernier que la vie du rugbyman a basculé après une dispute ayant éclaté sur fond de liaisons extra-conjugales ayant entraîné des violences sur sa compagne d'alors.

Le pilier du CO Wilfrid Hounkpatin était jugé au tribunal correctionnel de Castres. L'international français a été reconnu coupable de "violences conjugales" et condamné à douze mois de prison avec un sursis probatoire de deux ans

Tous les détails ici > https://t.co/Nfyw5Yyj2R pic.twitter.com/1X8LQ9hE0H

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 3, 2024

Le pilier international du CO a été condamné par le tribunal correctionnel de Castres à une peine de douze mois de prison, associée à un sursis probatoire de deux ans. Le joueur devra aussi se soumettre à une obligation de soins et suivre un stage de sensibilisation aux violences intra-familiales. Wilfrid Hounkpatin s'est aussi vu notifier une interdiction de paraître au domicile de son ex-compagne, une interdiction de port d'armes et verser 1€ symbolique de dommages et intérêts à son ex-conjointe. Le ministère public, par la voix de madame le procureur Claire-Marie de Agostini, avait demandé une peine de 15 mois avec sursis.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (18)
Kris6440 Il y a 19 jours Le 04/04/2024 à 14:45

Pour répondre à la personne qui considère que cet article n'a rien à faire ici...ce n'est pas en éludant les questions qui fâchent que l'on avance.
Oui il y a des problèmes qu'on ne peut ignorer au rugby : usage de stupéfiants, violence sur et en dehors des stades, racisme, traumatisme crâniens (formidable on gagne les collisions...)...
Ce n'est pas en ignorant tout cela que l'on fera évoluer notre sport vers un jeu plus attractif et un environnement sain...et encore plus festif...

Julian Il y a 18 jours Le 04/04/2024 à 20:18

Tu crois vraiment que ce genre d'articles au delà de l'exitation qu'ils procurent peut être chez certains peuvent régler le problème des violences conjugales ? Un problème qui malheureusement touche la société dans son ensemble et pas plus le mileu du rugby que celui du badminton des boulangers des trompettistes des journalistes ou des lecteurs de rugbyrama. Tu y crois vraiment ?

Pancho31 Il y a 19 jours Le 04/04/2024 à 12:17

Vous me faites rire avec vos "valeurs". Même dans les années 90 il y avait des propos racistes, bien pires qu'aujourd'hui. Ce que je ne cautionne pas, mais rien à empiré ça a toujours existé malheureusement. Idem pour les violences conjugales. La diff c'est qu'aujourd'hui c'est médiatisé. Ne faites pas les offusqués svp. Nous devons combattre ces imbéciles je suis bien d'accord mais comme c'était le cas il y a 10 20 ou 30 ans !

Kiki29 Il y a 19 jours Le 04/04/2024 à 11:41

ça fait 2 fois que j'écris que ce type d'article n'a rien à faire ici, mais a priori ça m'a l'air de déplaire à rugbyrama..... alors adieu rugbyrama.........