• Top 14 - Emmanuel Meafou (Stade toulousain) est convoité par le XV de France
    Top 14 - Emmanuel Meafou (Stade toulousain) est convoité par le XV de France Icon Sport - Icon Sport

XV de France - Emmanuel Meafou bientôt sélectionnable : chantier à venir en deuxième ligne avant le Tournoi

Le

XV DE FRANCE - Alors qu'il fait partie des joueurs que surveille attentivement le staff de l'équipe de France, comme l'a affirmé Fabien Galthié mardi, Emmanuel Meafou peut raisonnablement rêver d'un futur en bleu. Si sa présence dans le groupe tricolore lors du Tournoi des 6 Nations était avérée, le deuxième ligne pourrait même redistribuer totalement les cartes à un poste où des incertitudes subsistent.

Ce mardi, à Belvès (Dordogne), Fabien Galthié a été interrogé sur les possibles nouvelles têtes dans le groupe bleu lors du prochain Tournoi des 6 Nations. Honnête, le sélectionneur du XV de France ne cachait pas suivre certains joueurs comme Buros, Delbouis, Bielle-Biarrey, Barré et autre Dumortier. Au moment d'évoquer les avants, il mentionnait aussi le nom d'Emmanuel Meafou. Un joueur "qu’on surveille de près, qui n’est pas encore sélectionnable mais cela ne saurait tarder." Car oui, le deuxième ligne toulousain est convoité, mais son cas est épineux. Arrivé en 2018 du côté de Toulouse, Meafou est né en Nouvelle-Zélande de parents Samoans et a grandi en Australie à partir de ses deux ans. Pour autant, il essaye depuis quelques mois maintenant d'obtenir le passeport français, qui lui permettrait d'être éligible avec les Bleus. Un passeport qui est actuellement en cours de fabrication à la préfecture toulousaine. Selon nos informations, Emmanuel Meafou pourrait le recevoir et donc être sélectionnable dans le courant du mois de février, possiblement avant le France - Ecosse du dimanche 26 février au Stade de France.

Interrogé sur ce sujet par nos soins en septembre, l'intéressé avait d'ailleurs confirmé son envie d'intégrer les Bleus : "Représenter l’équipe nationale est toujours un objectif. Le XV de France est très performant en ce moment donc évoluer dans cet effectif est clairement un rêve. J’ai cette idée dans un coin de la tête depuis que je suis arrivé ici, en 2018." Cette possible sélection, qui fait encore office de fantasme, pourrait redistribuer les cartes au sein d'une deuxième ligne où le chantier est encore en cours à moins d'un an de la Coupe du Monde 2023.

Une deuxième ligne en chantier

Parce que oui, Emmanuel Meafou est une des attractions du championnat. Déjà largement utilisé par Ugo Mola au sein du Stade toulousain champion de France en 2021, le colosse de 24 ans (2,03m, 140kg) a pris une dimension supplémentaire cette saison. Suite aux départs de Rory Arnold et de Joe Tekori, le deuxième ligne d'origine australienne est désormais un élément indispensable au sein du pack haut-garonnais. Sa puissance, évidemment, mais aussi sa relative habilité avec le ballon en font un joueur craint sur les pelouses du Top 14. Ce n'est pas un hasard donc, si celui qui a inscrit quatre essais cette saison en Top 14 fait partie des joueurs surveillés par Fabien Galthié et son staff avant le prochain Tournoi.

Son profil, celui d'un numéro 5 dense, est semblable à celui de Paul Willemse, qui a été embêté par des pépins physiques dernièrement et de Romain Taofifenua, qui semble fixé dans un rôle de "finisseur". En novembre, les Bleus avaient alors fait le choix d'aligner Thibaud Flament et Cameron Woki ensemble dans la cage. Mais le premier est encore blessé et le deuxième ne convainc pas vraiment depuis le début de saison. À Belvès, Galthié glissait même carrément : "Je ne pense pas que Cameron possède un totem d’immunité". Au milieu de tout ce monde, Emmanuel Meafou pourrait-il faire sa place lors du Tournoi ?

Téléchargez la nouvelle application de Rugbyrama !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS 

• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android