• Top 14 - Damian Penaud (Clermont)
    Top 14 - Damian Penaud (Clermont)
  • Mike Tadjer - Perpignan
    Mike Tadjer - Perpignan

"Le choix sera pour plus tard, il faut encore que je réfléchisse"... Le top des déclas du week-end !

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Damian Penaud s'est exprimé sur son avenir, Antoine Miquel ne s'est pas privé de balancer une petite pique à son ancien club (le Stade toulousain), le coup de gueule de Pierre Mignoni après la défaite face au Racing 92, le sujet sensible de la mêlée pour Mike Tadjer... Voici le top des déclarations du week-end !

Le choix sera pour plus tard, il faut encore que je réfléchisse

C'est certainement l'un des plus gros transferts de la saison qui se profile. Damian Penaud en fin de contrat avec l'ASM Clermont à l'issue de la saison pourrait rejoindre le Stade toulousain. À l’issue de la rencontre qui opposait les Clermontois au champion en titre, l'ailier international a pris la parole au micro de Canal + à propos de son avenir : "Je n'ai pas encore pris ma décision. Le choix sera pour plus tard, il faut encore que je réfléchisse". En tout cas en tribunes c'est tout réfléchi pour les supporters de l'ASM qui à l'aide de pancartes avec le message "Damian à Clermont" inscrit faisait passer le message : "Honnêtement je n'ai pas trop fait attention à ça. On avait besoin du soutien du public pour remporter la victoire et les supporters ont répondu présent, c'est le principal", expliquait Damian Penaud.

Toulouse ne me faisait pas confiance pour débuter un match...

Alors qu'Antoine Miquel savourait son premier bonus offensif de la saison avec Bordeaux, quand le moment fut venu de parler de la prochaine échéance européenne face à Gloucester, le troisième ligne expliquait : "Je n’ai jamais eu la chance de débuter une rencontre de Coupe d’Europe. Le club où j’étais depuis trois ans (Toulouse, ndlr) ne me faisait pas forcément confiance pour commencer un match... Alors mon objectif cette saison sera de commencer un rendez-vous européen, ce sera déjà bien". Voilà qui est dit.

On veut des mecs qui ont envie

La défaite a visiblement eu un goût très amer pour Pierre Mignoni qui a analysé sans langue de bois la prestation des siens face au Racing 92, ce dimanche soir. Le directeur du rugby du RCT affirmait : "Il y a des garçons qui ont de l’énergie, puis d’autres pas assez. Ce n’est pas digne de ce que l’on doit être à Toulon, et de ce qu’on doit faire ici. Tout d’abord, le staff et les entraîneurs vont assumer. On est là, et on assume. Puis après, à un moment donné, vous appelez ça comme vous voulez, des mecs doivent mouiller le maillot. On veut des mecs qui ont envie".

Très agacé par le visage montré par son équipe lors de la gifle reçue face au Racing 92, Pierre Mignoni appelle à une profonde remise en question individuelle et collective.

Les propos complets > https://t.co/eepl1i62Ci pic.twitter.com/7nknIBrEAH

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 5, 2022
En mêlée ? Les arbitres voient tout et n'importe quoi

Le sujet de l'arbitrage et plus particulièrement de la mêlée était un sujet sensible pour Mike Tadjer, talonneur de l'USAP, après la défaite face au Stade toulousain : "Les arbitres voient tout et n’importe quoi. C’est leur décision. On ne peut pas faire autrement. C’est une incompréhension de la règle, de l’interprétation, de la manière dont il a arbitré. C’est comme ça. D’un week-end à l’autre, les mêlées sont arbitrées différemment. Avec un arbitre anglo-saxon, c’est encore différent. Je ne sais pas si les piliers droits ont le droit d’être à plat-ventre, allongés, après une mêlée sans liaison. Sûrement...", analysait le Perpignanais.

Mike Tadjer - Perpignan
Mike Tadjer - Perpignan
J’avais à cœur de réenclencher sur la même dynamique en club

Depuis le début de la saison, Thomas Ramos marche littéralement sur l'eau et a encore fait parler toutes ses qualités ce week-end face à Perpignan. En conférence d'après-match, l'arrière s'est exprimé sur sa forme du moment : "Sur le début de saison, j’ai pris beaucoup de plaisir sur le terrain. Forcément, quand on enchaîne, c’est mieux pour la confiance. Le passage avec l’équipe de France y a contribué. J’avais à cœur de réenclencher sur la même dynamique en club. Il est certain que je me sens bien dans ma tête et dans mes baskets. Quand tu es bien dans ta vie, tu es bien aussi sur le terrain. Dans ce club, on nous laisse de la liberté et je me régale."