Champions Cup - "J’ai du mal à comprendre l’organisation logistique de cette compétition" : le top des déclas de la deuxième journée

Par Rugbyrama
  • Yannick Bru, le manager de l'UBB avant la rencontre face à Oyonnax en Top 14.
    Yannick Bru, le manager de l'UBB avant la rencontre face à Oyonnax en Top 14. - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Après ce deuxième week-end d'Investec Champions Cup, découvrez le top des déclas des acteurs du week-end.

Skelton : "Nous allons tirer les leçons"

C'est une habitude que les Rochelais avaient perdue mais le retour sur terre est brutal. Le double champion d'Europe était sur une série de 16 victoires consécutives avant le lancement de l'exercice 2023-2024 de l'Investec Champions Cup, mais a perdu ses deux premiers matchs. Face aux Stormers en Afrique du Sud, les Maritimes ont chuté d'un tout petit point à la sirène. 

"Je suis très déçu, a expliqué le deuxième ligne Will Skelton en conférence de presse. L'Australien garde pour autant confiance pour la suite de la saison : "J’ai une confiance totale. Une confiance totale en notre système, notre staff, notre groupe, dans la manière dont nous voulons jouer et dans le fait que cela viendra. Parfois le tableau d’affichage ne reflète pas ce qu’il se passe en coulisses. Nous travaillons très dur à l'entraînement. La saison de Top 14 est encore longue, on a du temps pour construire une dynamique. C’est le moment de se resserrer, de regarder comment on peut revenir plus fort."

Défaite cruelle pour La Rochelle sur la pelouse des Stormers.
Défaite cruelle pour La Rochelle sur la pelouse des Stormers.

Avec autant d'indiscipline, on ne peut pas gagner

Bru : "J’ai du mal à comprendre l’organisation logistique de cette compétition"

L'Union Bordeaux-Bègles est l'équipe en forme du moment. Les Bordelais-Bèglais ont remporté brillamment leurs deux premiers matchs d'Investec Champions Cup, la dernière en date face aux Anglais de Bristol. Le manager Yannick Bru était donc tout sourire devant les micros pour revenir sur cette rencontre : "Je sens la confiance des joueurs. Dans notre fonctionnement, notre système. Ils savent qu’en fournissant certains efforts, on arrive à respecter l’ADN de ce club. C’est une première étape, mais maintenant il en reste beaucoup. On ne fait pas les marioles, mais on sait qu’on peut embêter pas mal de monde."

Mais l'ancien entraîneur du XV de France a aussi regretté l'organisation de compétition. En effet, les Girondins défieront les Saracens le 14 janvier prochain avant un long déplacement contre les Bulls de Pretoria six jours plus tard en Afrique du Sud. Et ça, Yannick Bru ne l'accepte pas trop : "Je vous avouerais que j’ai du mal à comprendre l’organisation logistique de cette compétition. Mais bon, on va le faire et j’espère qu’on ira jouer à Pretoria quelque chose de sympa."

Patat : "On a parlé à l’arbitre"

Après un nul historique sur la pelouse du Munster, l'Aviron bayonnais recevait pour la première fois de son histoire un match d'Investec Champions Cup. Malgré la magnifique ambiance à Jean-Dauger, les Bayonnais ont perdu d'un point face à Glasgow (11-12). Le manager Grégory Patat regrettait l'indiscipline chronique de son équipe à l'issue du match. "Nous sommes déçus du résultat, mais avec autant d'indiscipline, on ne peut pas gagner, on a été pris sur des positions de hors-jeu, il y a eu des fautes bêtes, on a parlé à l’arbitre. Ce sont les détails du haut niveau. Je ne sais pas combien ils ont eu d’opportunités pour remettre la pression dans notre camp à cause de notre indiscipline. C’est dommage."

Effectivement, cette compétition marque le moment où on se retrouve vraiment

Lancaster : "Nous avons manqué de rigueur"

Deuxième défaite en deux matchs pour le Racing 92, qui n'y arrive pas en Champions Cup cette saison. Les espoirs étaient permis pour les Franciliens, leaders du championnat, mais les deux échecs face aux Harlequins et contre l'Ulster ont assombri le tableau. Le manager Stuart Lancaster restait lui confiant quant à la qualification malgré une grosse frustration : "Je suis frustré. L’Ulster a très bien attaqué et de notre côté, nous avons manqué de rigueur, de consistance. (...) Mais globalement, le message envoyé par l’Ulster à nos joueurs est le suivant : le chemin est encore très long. (...) Je vous rappelle que la saison dernière, les Ulstermen s’étaient qualifiés en huitièmes de finale avec une seule victoire dans la phase préliminaire. Il faut y croire."

"Cette compétition nous a donné un élan de fraîcheur"
Les réactions d'Antoine Dupont et Dimitri Delibes après Harlequins - Stade Toulousain \ud83d\udd1d #HARST pic.twitter.com/yPxvRP9ktY

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 18, 2023

Mola : "On avait des choses à régler avec nous-mêmes"

Les Toulousains sont en forme. Moins à l'aise en championnat, les joueurs d'Ugo Mola ont mis les points sur les i en Champions Cup en s'imposant par deux fois très largement contre Cardiff et les Harlequins. "On avait des choses à régler avec nous-mêmes, a avoué le manager stadiste à l'issue du match. mais, sur la volonté ou l'état d'esprit, je n'avais pas de problèmes avec nos sorties à Pau, à Castres ou au Stade français. Le seul souci que j'avais, c'est chaque bras de fer, dans les moments clés, étaient à l'avantage de nos adversaires. (...) Effectivement, cette compétition marque le moment où on se retrouve vraiment. Elle nous plaît parfois un peu plus que notre quotidien."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
grimin777 Il y a 2 mois Le 19/12/2023 à 16:19

Voilà bis repetita avec la CDM. Mais en fait ce nouveau format de coupe "d'Europe" est une pure hérésie pour ne pas dire une escroquerie en terme de logique pure d'abord car ce format n'a rien d'européen, ensuite sur le bilan carbone c'est une vraie tricherie et sur le plan humain c'est une exploitation des hommes et une manière de les épuiser inutilement. 
Quant aux tricheries arbitrales cela montre que les institutions ne veulent pas remédier aux fautes professionnelles des arbitres à moins qu'ils soient devenus la variable d'ajustement des nations du sud.

Othenan Il y a 2 mois Le 18/12/2023 à 23:10

Grégory Alldritt manager de Bayonne !? Patates va !

neotaist Il y a 2 mois Le 18/12/2023 à 22:58

vous êtes sur que le manager de Bayonne n'est pas antoine dupont ?