Champions Cup - Retour sur Terre pour Bayonne, qui craque face à Glasgow

  • Après son match nul historique sur la pelouse du Munster, l'Aviron bayonnais n'a pas su confirmer à Jean-Dauger
    Après son match nul historique sur la pelouse du Munster, l'Aviron bayonnais n'a pas su confirmer à Jean-Dauger Rugbyrama - Pablo Ordas
Publié le Mis à jour
Partager :

L’Aviron Bayonnais devra encore attendre pour connaître la première victoire de son histoire en Champions Cup. Malgré une bonne première période, les Basques ont cédé face aux assauts des Glasgow Warriors et s’inclinent dans leur stade Jean Dauger (11-12). Une défaite rageante et une maigre consolation avec ce bonus défensif. En face, les Écossais ont manqué leur plan de jeu et repartent avec un succès précieux.

Le début de match était totalement à l’avantage des Warriors. Ils étaient même tout proches de marquer un essai au bout de la 2ème minute de jeu, après une passe au pied vers Ollie Smith sur l’aile, mais la pépite écossaise avait mis un pied de quelques centimètres en touche. L’ailier est par la suite sorti sur blessure, juste avant la mi-temps (39ème). Glasgow a eu plusieurs pénalités dans les 22m, mais l’unique plan de jeu était de jouer à la main et prendre des penaltouches, malgré un succès mitigé.

Triste soirée pour les clubs français... Bayonne et Toulon ont été battus sur le fil en Investec Champions Cup...

Le film du match de l'Aviron > https://t.co/cLRaA2YqtJ
Pour revivre celui du RCT > https://t.co/Z2KhccdqFI pic.twitter.com/lk1I8Jkn28

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 15, 2023

Les Bayonnais ont pris le match en main après une dizaine de minutes. L’Aviron s’installait à son tour dans les 22 adverses, et privilégiant la touche. Bruni a cru marquer, mais à son tour, il a été réfuté par la vidéo (13ème), car le troisième ligne avait roulé au sol. En tout cas, les Basques étaient bien dans le match, et prenait de la confiance. Megdoud relançait à la main de son en-but, et avec ses soutiens, remontait 70 mètres. Pénalité, jaune pour Fagerson, et Camille Lopez ouvrait le score de 30 mètres (3-0, 29ème).

En forme, les hommes de Grégory Patat jouaient de l’indiscipline écossaise. Avec une pénalité à 5 mètres, ils prenaient la touche, et le maul ensuite formé allait au bout, conclu par Facundo Bosch (8-0, 34ème). Joie de courte durée, car après le renvoi, Lopez dégageait en touche. Glasgow à l’attaque écartait en bout de ligne vers Aly Miller, le numéro 8 à l’expérience du rugby à VII, qui prenait Megdoud de vitesse pour terminer en terre promise (8-7, 38ème).

L’Aviron en manque de réalisme

Malgré quelques franchissements de ligne, les Bayonnais tenaient bon. Les Warriors s’en tenaient à leur plan de jeu, malgré des gros manquements dans les lancers en touche. Durs dans les rucks, ils concédaient plusieurs pénalités, et Camille Lopez accroissait l’avantage (11-7, 50ème), pour une courte durée. Sur le renvoi, les Écossais obtenaient une mêlée dans les 22 adverses. Que ce soient les avants ou les arrières, tout le monde attaquait pour mettre à défaut la défense de l’Aviron, qui se mettait plusieurs fois hors-jeu. Et finalement, sur une longue sautée, Josh McKay faisait un plongeon spectaculaire pour marquer un essai (11-12, 57ème). En panique, l’Aviron donnait tout sur la fin de match, parfois avec maladresse. Ils avaient des opportunités de marquer mais l’international australien Reece Hodge, entré en jeu pour sa première sous le maillot bayonnais, a manqué deux pénalités de plus de 50 mètres (65ème, 75ème).

Glasgow ne tuait pas le match, pas aidé par les cinq lancers en touche manqués en vingt minutes par le talonneur remplaçant Fraser. C’est d’ailleurs lui qui rendait le ballon aux Basques à la dernière minute, qui remontaient tout le terrain ballon en main. Un baroud d’honneur, qui a fait s’enflammer Jean Dauger, vite climatisé par un grattage victorieux écossais. L’Aviron regrettera les 8 points manqués au pied sur tout le match, ou encore de n’avoir pas tenté de drop dans les 22m sur la dernière action, malgré des joueurs en bonne position. Un apprentissage des matches européens qui passe aussi par ce genre de défaites.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
Pancho31 Il y a 2 mois Le 16/12/2023 à 07:56

Dur retour à la réalité. Il va falloir se battre maintenant pour rester dans le ventre mou du top14

ruedos Il y a 2 mois Le 16/12/2023 à 11:17

Nimporte quoi Pantxo 31 le staff a très bien geré ces 2 matchs en faisant tourner son effectif ...... pour apprendre ! c'est ça la réalité de l'Aviron ! comme toutes les autres equipes du Top 14 chacune se bat avec ses objectifs propres d'abord pour assurer le maintien et le classement à la fin de la competition

Nitrousa Il y a 2 mois Le 16/12/2023 à 00:52

Mais pourquoi avoir laissé Hodge (qui débutaient à Dauger ce soir) tenter les pénalités?? Dès l'instant que Camille Lopez était sorti c'était à Dolhagarray de passer les pénalités et on aurait gagné le match....
Mauvaise gestion, pas très grave le match de top 14 en déplacement à Perpignan vendredi prochain et 10 fois plus important

noustepais Il y a 2 mois Le 16/12/2023 à 00:41

Retour sur terre. On pouvait pas mieux choisir le titre...