Coupe du monde de rugby 2023 - Antoine Dupont après sa fracture maxillo-zygomatique : "Sur le coup, je ne pensais pas être opérationnel"

Par Raphaël Plancheron-Herault
  • Antoine Dupont devrait évoluer avec un casque face à l'Afrique du Sud
    Antoine Dupont devrait évoluer avec un casque face à l'Afrique du Sud - Patrick Derewiany
Publié le
Partager :

Dans le mag de la Coupe du monde de TF1, Antoine Dupont s'est exprimé sur sa compétition. Que ce soit sur sa fracture maxillo-zygomatique, son retour sur les terrains pour le quart de finale face aux Springboks ou son rêve de sacre, le capitaine des Bleus n'a éludé aucun sujet.

Antoine Dupont va faire son grand retour ce dimanche soir. Face à l'Afrique du Sud, le capitaine tricolore fait son retour sur le terrain, 24 jours après avoir subi une fracture maxillo-zygomatique contre la Namibie. Dans le mag de la Coupe du monde de TF1, le demi de mêlée des Bleus revient sur cet épisode. À la 46e minute de jeu, le joueur du Stade toulousain subit un contact tête contre tête avec le centre adverse Johan Deysel. Sorti sur blessure, le meilleur joueur du monde 2021 met sa main sur sa joue, et craint pour la suite de sa compétition : "La douleur était très forte, je savais qu'il y avait une fracture quelque part mais je ne savais pas où. Je pensais que c'était la mâchoire, et ça nécessite environ trois mois pour être opérationnel. Sur le coup, je n'y croyais pas trop".

À Toulouse, Dupont a été opéré pour maximiser ses chances de participer aux phases finales de la compétition. Si beaucoup se sont insurgés d'une reprise si rapide, mettant en danger le joueur, ce dernier a voulu confirmer que c'est bien lui qui a fait ce choix : "Fabien (Galthié) m'a laissé libre de la décision". S'en est suivi trois semaines de remise à niveau pour être à 100% le jour J : "Le chirurgien m'a donné une date de retour sûre et sans prendre de risques inconsidérés. J'ai pu retrouver des sensations. Je suis de retour en pleine capacité de mes moyens"

Je sais que je serais surveillé

Le numéro 9 est donc enfin de retour comme titulaire pour le choc face à l'Afrique du Sud. On a connu plus simple pour retrouver son rythme. Ça n'intimide pas "Super-Dupont", qui, même s'il se sait attendu, pourra faire confiance au collectif tricolore : "Je sais que je serais surveillé. Ils voudront me mettre la pression mais j'y suis habitué. Les Sud-Africains savent qu'on a beaucoup de menaces sur le terrain et qu'ils auront du boulot sur tous les secteurs".

Face aux champions du monde en titre, Dupont se projette sur un match qui se jouera devant, même si la composition des Springboks a jeté le doute sur leurs intentions : "On s'attend à un match très engagé, très intense. On sait le style de jeu des Sud-Africains qui est très physique. On a la capacité de rivaliser sur ce secteur et après pouvoir jouer notre jeu".

Ce serait une erreur d'y penser dès maintenant

À trois matchs d'un possible sacre historique pour le rugby français, les Bleus ont évidemment cette possibilité dans un coin de la tête. Si le capitaine de l'équipe de France l'a admis à demi-mot, il a surtout tenu à tempérer alors que la France a encore un chemin semé d'embûches avant de pouvoir toucher le trophée Webb-Ellis : "On se projette de temps en temps, mais on sait qu'on a deux montagnes à gravir avant d'arriver à ce dernier match. Honnêtement, ce serait une erreur d'y penser dès maintenant".

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?