Icon Sport

Toulouse part à l’abordage avec ses moussaillons

Toulouse part à l’abordage avec ses moussaillons
Par Rugbyrama

Le 08/05/2021 à 09:19Mis à jour Le 08/05/2021 à 09:28

TOP 14 – Avant de disputer sa finale de Champions Cup le 22 mai, le Stade toulousain entame ce week-end une courte parenthèse de Top 14. Oui mais voilà, les Rouge et Noir ont déjà creusé l’écart en haut du classement. Alors, au moment d’aborder Toulon, les cadres sont en grande partie préservés. Et pour les remplacer, le staff ne laisse pas en rade son réservoir de jeunes.

24 ans et moins de 6 mois, c’est la moyenne d’âge du groupe retenu par Ugo Mola et ses adjoints pour affronter le RCT. Elle avoisinait les 28 ans la semaine dernière, lors de la demi-finale européenne. Le staff toulousain a ainsi procédé à une large revue d’effectif qui profite notamment aux jeunes joueurs moins utilisés.

Top 14 - Maxime Marty (Stade Toulousain)

Top 14 - Maxime Marty (Stade Toulousain)Icon Sport

Eux ont moins joué cette saison, mais en terres varoises, ils sont réunis autour d’un même objectif : "prendre [leur] chance", dixit ce même Maxime Marty lors du point presse. L’ailier ou arrière tentera ainsi de se montrer à son avantage ce samedi, comme il avait pu le faire il y a peu lors du déplacement à Castres. L’ancien septiste s’était en effet révélé décisif sur le dernier essai rouge et noir, synonyme de bonus défensif.

Un groupe jeune pour créer l’exploit ?

Sur la pelouse de Mayol, lui et ses partenaires s’attendent d’ailleurs à un combat tout aussi rude que celui mené au stade Pierre-Fabre : "On va rencontrer une équipe très dense, avec de fortes individualités, et qui sait imposer son rythme. On fera déjà en sorte de répondre présent dans le combat avant d’envisager quoi que ce soit."

Cette échéance est d’ailleurs "dans toutes les têtes", comme l’évoque Marty. Quid alors du championnat ? Le fougueux Toulousain tempère : "Il y a quand même deux matchs de Top 14 avant la finale".

Juan Cruz Mallia : "J’ai été surpris par le niveau des espoirs"

Cela dit, le club de la ville rose serait bien inspiré de remporter ses deux rencontres face à Toulon et Bayonne pour filer en toute tranquillité vers les demies, avant un potentiel sacre européen. Car même avec une équipe extrêmement jeune, une victoire dans l’antre de Toulon n’est pas à exclure. Juan Cruz Mallia a lui-même "été surpris par le niveau des jeunes espoirs en arrivant, même pour les moins connus."

Le centre des Pumas de 24 ans (6 sélections) a d’ailleurs récemment aidé à l’acclimatation d’un autre jeunot, à l’accent plus argentin que toulousain : Santiago Chocobares (22 ans, 2 sélections). "Il a été un bon relai pour Chocobares qui est arrivé il y a peu. Ça nous a permis d’accélérer son intégration au sein du système", confirme Clément Poitrenaud. Tant et si bien que les deux compatriotes seront associés au centre du terrain face au RCT.

Équipe remaniée ou pas, la jeune garde stadiste est en tout cas motivée à l’idée de produire une performance digne des Ahki, Faumuina et consorts. C’est d’ailleurs l’ancien pilier des All Blacks que Paulo Tafili prend pour exemple. "Quand on voit ses prestations, il va falloir que l’on se sorte euh (rires dans la salle de conférences, il coupe puis se reprend)… Il va falloir qu’on se sorte (sic) pour être à la hauteur. Charlie, c’est un exemple, mais il faut essayer de faire mieux que lui." Le ton est donné. Les jeunes poussent.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés