Icon Sport

Poitrenaud : "Il ne faut pas se voir plus beau que ce que l’on est"

Poitrenaud : "Il ne faut pas se voir plus beau que ce que l’on est"
Par Rugbyrama

Le 06/05/2021 à 18:00Mis à jour Le 06/05/2021 à 18:40

TOP 14 - Qualifié pour la finale de Champions Cup et toujours bien placé en tête du championnat, Toulouse se déplace samedi (21h05) à Mayol pour affronter le RCT. L’entraîneur des arrières Haut-Garonnais Clément Poitrenaud s’est présenté en conférence de presse ce jeudi. Il revient sur la préparation des échéances à venir, évoque le cas Julien Marchand ou encore le retour possible de Thomas Ramos.

J’ai senti les joueurs très calmes. Un peu à l’image de leur réaction à la fin de la rencontre. Il n’y a pas eu d’excès particulier. J’ai l’impression qu’ils sont déjà tournés vers ce qui les attend dans quinze jours.

Julien Marchand a récemment été cité (pour un plaquage dangereux face à l'UBB N.D.L.R.). Est-ce que cela vous inquiète ?

Comment arrive-t-on à gérer un groupe avec deux compétitions différentes à préparer et des joueurs qu’il faut ménager ?

C’est finalement assez simple. Ces matchs de championnat qui tombent entre deux rencontres de Coupe d’Europe nous permettent de garder tout l’effectif sous pression et de faire monter en rythme les joueurs qui ont un petit peu moins joué ces derniers temps. En bref, ça nous permet de garder le groupe compétitif dans son intégralité. Et pas seulement les 23 concernés par les phases finales européennes. D’autant qu’il peut y avoir de nouvelles blessures sur les deux matchs qui arrivent…

" Une gestion à faire sur les prochaines semaines"

On imagine donc qu’un certain nombre de leaders seront laissés au repos ce week-end…

On a une gestion à faire sur les prochaines semaines en fonction des besoins de chacun. Elle se fera de manière individualisée. Notamment en fonction de ceux qui ont beaucoup joué ces derniers temps. Mais aussi de ceux qui avancent un peu en âge et que l’on doit ménager.

Avec toutes ces absences chez les trois-quarts, ce n’est pas la période la plus facile pour vous. Comment est-ce que vous composez durant les entraînements ?

" On ne va pas à Toulon avec l’idée de ramasser"

Il faudrait que vous remportiez deux matchs pour être (quasiment) sûrs d’être directement qualifiés en demi-finale.

Oui, on voit bien qu’avec 10 points en plus, on aura de bonnes chances. Néanmoins, ce championnat est plein de surprises, avec un nombre record de victoires à l’extérieur. L’exemple type, c’est le Racing 92. Il était en position très favorable il n’y a pas si longtemps et il se retrouve aujourd’hui avec un peu de pression le week-end. C’est une chose sur laquelle nous devons être très vigilants. Il ne faut pas que l’on se voit plus beau que ce que l’on est.

Vous restez dans une position relativement confortable en Top 14, comment abordez-vous ce déplacement à Mayol ?

Avec la pression de jouer notre rugby, de continuer à progresser et d’essayer de nouvelles choses. Et puis, certains vont avoir l’opportunité de se montrer sous leur meilleur visage, pour éventuellement glaner des places en cette fin de saison.

On a vu une équipe de Toulon poussive face à Agen la semaine dernière…

Le RCT, ça reste le RCT, quelles que soient les conditions. Aller à Mayol, c'est toujours particulier, et on sait qu’il va y avoir beaucoup d’engagement. On a aussi suivi les aléas de cette équipe, que ce soit en matière d’effectif ou par rapport au Covid. Elle a eu des semaines difficiles. Et dans ce genre de situation, la réponse est souvent dans l’engagement, dans le combat. Il n’y aura pas de surprise samedi.

Top 14 - Clément Poitrenaud (Stade Toulousain)

Top 14 - Clément Poitrenaud (Stade Toulousain)Icon Sport

Votre prestation à Castres vous a rassuré quant au fait de pouvoir faire tourner tout en restant compétitif ?

On ne va pas à Toulon avec l’idée de ramasser ou de faire jouer les espoirs pour les faire monter en compétences ! On va là-bas pour jouer crânement notre chance et ramener un résultat. Très sincèrement, les joueurs habituellement moins exposés et ceux du centre de formation qui s’entraînent à longueur de temps avec nous ont un niveau proche de ceux qui jouent le plus. Je ne suis pas trop inquiet sur le rendu global.

Thomas Ramos a repris la course il y a plus de deux semaines. Est-ce qu’il y a une chance de le voir sur la feuille de match samedi ?

Oui, il y a des chances. Il s’est énormément entraîné cette semaine.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés