Rugbyrama

Toulon s’offre une finale contre Bristol

Toulon s’offre une finale contre Bristol

Le 26/09/2020 à 22:48Mis à jour Le 27/09/2020 à 14:51

CHALLENGE CUP – Toulon va (enfin) regoûter aux joies d’une finale européenne ! Vainqueur des Tigers de Leicester ce samedi soir (34-19), le RCT défiera Bristol dans deux semaines. Succès amplement mérité.

Le RCT continue son sans-faute. Seule équipe encore invaincue depuis le début de la Challenge Cup, Toulon a signé, contre Leicester, un huitième succès consécutif (34-19) pour s’offrir le droit de disputer une nouvelle finale européenne. Cinq ans après la dernière remportée à l’échelon supérieur, en Champions Cup. Pour rejoindre Bristol et tenter de ramener ce trophée pour la première fois dans l’armoire du club varois, les hommes de Patrice Collazo ont disposé de Tigers bien trop brouillons pour espérer quoi que ce soit.

« L’équipe qui aura le plus envie se qualifiera », avait-il lancé, le manager varois, juste avant cette demie à Mayol. A elle seule, cette image d’exultation collective, à la 63e minute, lui a donné raison : 15 joueurs, aussi transcendés que solidaires après une épreuve de force remportée en mêlée, à 5m de leur ligne, sur introduction adverse. Le coup de grâce porté à une équipe anglaise déjà groggy par l’essai du break signé Facundo Isa, 5 minutes plus tôt (58e). Et définitivement mise hors de portée, dans la foulée par le doublé de Gabin Villière (66e).

Une finale à Mayol ?

L’ailier de poche du RCT, qui avait affolé la planète Sevens l’an passé avec sa vitesse et ses appuis de feu, a aussi laissé sa carte de visite aux Tigers. Précieux dans ses interventions défensives (12e, 39e), l’homme du match a surtout régalé ballon en main. Crochet intérieur et raffut sur son premier essai (20e), chistera offload sur le mouvement à l’origine du second (66e). Propre. Tout le contraire de Leicester, dont les nombreuses et grossières erreurs n’ont cessé de nourrir le RCT. A l’image de cette pénaltouche non trouvée par George Ford (48e) sur un gros temps fort anglais. L’ouvreur du XV de la Rose l’aurait trouvée mille fois, s’il avait eu une deuxième chance. C’est dire.

La dernière marche avant le tant attendu trophée, Toulon devra donc la gravir face aux Bears de Semi Radradra. Tiens, tiens, une vieille connaissance sur la Rade. Une finale de gala contre Bristol, dont le coup d’envoi pourrait être donné sur la pelouse de…Mayol. Les instances de l’EPCR trancheront dans les prochaines heures et ont clairement laissé entendre qu’ils pourraient s’appuyer sur les parcours de deux finalistes pour arrêter leur choix. Or, Toulon a terminé la phase de poules avec le plus grand nombre de points au compteur. D’ici là, Toulon pourra compter sur un renfort de poids. Celui de Ma’a Nonu, de retour comme joueur supplémentaire. L’annonce est tombée 1h avant le coup d’envoi de la demie.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés