France - Italie : "Jalibert il sait jouer au rugby mais là, il fait de la m****", Richard Dourthe se lâche

  • Matthieu Jalibert face à l'Italie ce dimanche après-midi.
    Matthieu Jalibert face à l'Italie ce dimanche après-midi. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

À l'issue du match nul (13-13) concédé par les Bleus face à l'Italie ce dimanche après-midi, Richard Dourthe s'est lâché sur le plateau du Canal Rugby Club. Le consultant et ancien international français (31 sélections) a donné son point de vue sur l'état de forme actuel du XV de France. Et il n'a pas mâché ses mots.

Ce XV de France est presque méconnaissable. Après une désillusion face à l'Irande, un succès miraculeux face à l'Écosse et un match nul face à l'Italie, difficile de ne pas avouer que ces Bleus n'ont plus le même visage. Une prestation inquiétante face à la Nazionale qui n'a pas manqué de faire réagir. Sur le plateau du Canal Rugby Club, Richard Dourthe, consultant et ancien international français, n'a pas fait de cadeaux aux hommes de Fabien Galthié : "À un moment donné il faut dire la vérité. Nous sommes à une décision d'arbitrage et un poteau d'avoir trois défaites dans le Tournoi. Il faut ouvrir les yeux sur la réalité du niveau de l'équipe de France actuellement. Ils sont rentrés dans la zone de marque mais ils ne marquent pas comme contre l'Afrique du Sud (quart de finale de la Coupe du monde NDRL) ! Il faut se poser les vraies questions, il faut voir si les joueurs sont d'accord avec ce qu'on leur demande et comprendre pourquoi l'équipe de France gagne 60 à 7 contre l'Italie pendant la Coupe du monde et là on fait match nul. "

L'ancien centre aux 31 sélections poursuit en pointant du doigt une stratégie efficace par le passé qui n'est malheureusement plus la vérité d'aujourd'hui : "Le problème c'est que pendant quatre ans on a fait de la dépossession, on a tapé dans le ballon, on a fait de la contre-attaque. On avait une très grosse défense c'est vrai, mais nous n'avons plus cette défense et les adversaires se sont adaptés à notre jeu. La dépossession ne marche plus donc on veut faire du jeu mais pendant quatre ans on n'en a pas fait donc on ne peut pas en faire. Nous ne sommes pas prêts."

Ça va être assez compliqué de redonner l'envie et la joie de jouer à une équipe qui est moribonde

Dans les débats revient également l'indiscipline des Bleus avec deux cartons rouges en trois matchs. Pour Richard Dourthe, elle traduit d'un manque de confiance : "C'est symptomatique d'un doute qui existe dans cette équipe de France parce que c'est un trop-plein d'agressivité. On l'a vu avec Paul Willemse face à l'Irlande. Jonathan Danty, on ne peut pas lui reprocher d'être trop agressif. Mais on est dans le doute et quand on doute on veut taper fort sauf qu'on tape mal".

A lire aussi : France Italie - Les notes des Bleus : Maxime Lucu, Cameron Woki et Jonathan Danty symboles du naufrage

L'ancien entraîneur de Bayonne et Dax termine en expliquant : "C'est une équipe qui n'est pas en confiance et qui joue avec la peur de mal faire plutôt que l'envie de bien faire. Il y a de mauvais choix et des fautes techniques qui sont symptomatiques d'une équipe qui doute complètement, qui n'arrive pas à mettre en place son jeu et qui ne domine pas son adversaire physiquement. Les Italiens nous ont donné les ballons pour marquer. Là on y est plus du tout. Jalibert il sait jouer au rugby mais là, il fait de la m****. Il va falloir emmener du sang neuf avec un autre état d'esprit et ça va être assez compliqué pour le sélectionneur de redonner l'envie et la joie de jouer à une équipe qui est moribonde." Voilà qui a le mérite d'être clair.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (17)
Benniatt Il y a 1 mois Le 26/02/2024 à 19:23

A mon humble avis la charnière et les deux centres sont à remplacer, momentanément peut-être pour Danty qui me semble usé. Quand à Penaud, il faut le pousser dans ses retranchements, il observe trop.

didier60 Il y a 1 mois Le 26/02/2024 à 17:14

La différence par rapport à l'année dernière c'est le poste tenu par IBANEZ, qui n'a pas été remplacé qui modérait certainement Galthié, plus les nouveaux entraîneurs Arlettaz et Sempéré qui ne sont pas au niveau de leur prédécesseurs et encore moins à l'international.
Attendons la fin du tournoi qui est d'ors et déjà perdu, pour que Grill prennent les bonnes décisions. Pour la tournée d'été reposons certains cadres, qu'il teste de nouveaux joueurs et la tournée d'automne sera importante car elle devrait permettre le retour des blessés et tauliers de l'EdF

slider31 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 23:59

J'ai vu l'émission du CRC, et cette phrase est sortie de son contexte et donne l'impression que Dourthe donne son avis global sur Jalibert alors qu'en réalité il parle d'une simple action en particulier un 4 contre 2 vendangé par Jalibert en voulant faire une passe au pied direct en touche alors qu'il avait plus simple a faire.