Top 14 - Le baromètre de Castres - Toulon : Louis Le Brun s'occupe de tout, Leicester Fainga'anuku dans la grisaille...

Par Clément Labonne
  • Louis Le Brun a livré une grande prestation face à Toulon.
    Louis Le Brun a livré une grande prestation face à Toulon. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Au milieu de la solide victoire castraise face à Toulon, Louis Le Brun et la deuxième ligne tarnaise ont littéralement porté le CO. À l'inverse, Leicester Fainga'anuku n'a pas vécu la meilleure soirée de sa carrière.

Les tops

Louis Le Brun 

Le jeune ouvreur de Castres a été un parfait animateur dans le jeu tarnais. Auteur du coup de pied qui a mis sous pression Tuicuvu, à l'origine du premier essai de Levan Chilachava, Louis Le Brun a su alterner face à l'épaisse défense toulonnaise. Son coup de pied par-dessus (20ème minute) a su mettre en danger le RCT et provoquer un en-avant de Dan Biggar. Sur la mêlée suivante, le jeune ouvreur a profité d'un beau lancement de jeu pour filer entre les perches. Malgré trois échecs au pied, Louis Le Brun a sans doute sorti son premier match référence de l'année. Une prestation porteuse d'espoirs pour le staff castrais.

Tom Staniforth

Le golgoth australien a une nouvelle fois été au rendez-vous devant son public. Extrêmement utilisé dans le jeu courant, Tom Staniforth a guidé ses coéquipiers par ses avancées puissantes et sa puissance dévastatrice ballon en main. Auteur d'une belle percée en première période, l'Australien avait été courageusement repris par Marius Domon. Globalement, Staniforth a de nouveau été un phare au milieu de ses coéquipiers.

Leone Nakarawa

Aux côtés du tank australien, le fantasque fidjien a lui aussi marqué cette rencontre de son empreinte. Dans un style radicalement différent de celui de son partenaire, Leone Nakarawa a usé de sa fabuleuse technique pour déployer ses longs bras et envoyer des passes après contact bien senties pour ses coéquipiers. L'une d'elles a d'ailleurs permis de lancer Staniforth au cœur de la défense toulonnaise.

Esteban Abadie

Le troisième ligne toulonnais a (encore) envoyé un message à Fabien Galthié. Sur sa première prise de balle, Esteban Abadie a cavalé sur quarante mètres et aurait pu être à l'origine de la première situation dangereuse de la partie. En début de deuxième période, le flanker s'est encore signalé ballon en main et était à deux doigts d'envoyer Jiuta Wainiqolo à l'essai.

Plus dominant, le Castres olympique a su dominer Toulon. Les Tarnais ont marqué trois essais dans cette partie et se sont mis à l'abri en début de seconde période. Castres retrouve le top 6, Toulon enchaîne une deuxième défaite de suite.
Le résumé -> https://t.co/FMPKDCxVNG pic.twitter.com/3l2hfhJSpS

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) February 18, 2024

Les flops

Leicester Fainga'anuku

Le All Black n'a pas assez brillé dans le Tarn. Titularisé au centre de l'attaque varoise, Leicester Fainga'anuku n'a pas été assez menaçant pour perturber la défense castraise. Son profil puissant a été bien contenu par la paire de centres adverse. À la 23ème minute, le Néo-Zélandais a été trop facilement piégé par le leurre d'Adrea Cocagi, amenant l'essai de Louis Le Brun. Sa passe trop hasardeuse à la demi-heure n'a pas non plus permis aux Toulonnais de s'installer dans les vingt-deux mètres castrais. Son essai casquette, bien senti toutefois, aura au moins eu le mérite de relancer le suspense à la fin de la partie.

Dany Priso

On a d'abord cru au pire pour le gaucher toulonnais, lorsque sa jambe a plié sous un déblayage castrais. Resté au sol quelques minutes, Dany Priso s'est finalement relevé mais le pilier a souffert dans l'exercice de la mêlée fermée, offrant malgré lui plusieurs pénalités au CO. Moins impactant qu'à l'accoutumée, le Toulonnais a sans doute terminé sa partie diminué par le choix reçu en début de match.

Marius Domon

Le jeune arrière toulonnais a souffert sur la pelouse de Pierre-Antoine. Malgré deux plaquages cassés, Marius Domon s'est rendu coupable de plusieurs maladresses, dont une chandelle tapée trop courte, entraînant une pénalité puis l'essai du KO, marqué par Josaia Raisuqe. Malmené comme l'ensemble de ses coéquipiers, Marius Domon a payé pour apprendre.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Fliezjeu Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 10:22

Et Arrata ? Il n' est pas dans les tops? Il a été une vraie teigne, un poison pour la défense du RCT . Il ne tenait pas en place . Il est dans la droite ligne de sa performance en CDM .

PierreRobes Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 10:06

"diminué par le choix reçu en début de match" ???????

CasimirLeYeti Il y a 1 mois Le 19/02/2024 à 12:48

le "choc", aurait dû être écrit...