Top 14 - La Rochelle s'en remet aux tauliers pour venir à bout de Perpignan avec son premier bonus de l'année à Deflandre

Par Benjamin Pruniaux
  • Jules Favre a inscrit le premier essai des siens.
    Jules Favre a inscrit le premier essai des siens. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

C'était un match avec beaucoup d'attente du côté des Rochelais après un début de Top 14 poussif. Poussif comme la première période de ces Rochelais face à de solides et réalistes perpignanais. Cette 9e journée devait marquer un tournant de la saison pour les Maritimes avant le retour de la Champions Cup la semaine prochaine et il l'a été. En raison d'une excellente deuxième période grâce à l'entrée immédiate des Internationaux, La Rochelle a fait rapidement sauter le verrou catalan et s'est donné beaucoup de confiance pour la suite de sa saison avec enfin un bonus.

Nous savions les doubles Champions d'Europe en titre en mission pour cette rencontre de Top 14 à domicile face à l'USAP. Il fallait se rassurer en prenant le point de bonus, le premier, cette saison face à une formation qui n'avait encore jamais pris le moindre point à l'extérieur. Cela a été chose faite et bien faite avec la très large victoire des Rochelais face à des Perpignanais (35-6) qui ont manqué de gaz au retour des vestiaires. Mais la première période, avec un effectif jeune, n'a pas été concluante pour Ronan O'Gara qui a préféré lancer l'artillerie lourde ensuite. Le changement a été radical et efficace. En présence de ses tauliers, La Rochelle a roulé sur l'USAP pendant les 40 dernières minutes.

L'entame du match posait pourtant clairement les bases. Les Rochelais montraient de l'engagement et une volonté sans faille de jouer dans le camp perpignanais mais le jeu manquait de liant, d'idées et surtout était sapé par trop d'erreurs individuelles. À ce jeu-là, l'USAP se montrait très rigoureux et réaliste en prenant le score dès la 9e minute après la première incartade dans la moitié des Maritimes. La faute rochelaise était rentabilisée directement avec la pénalité de Tommaso Allan, arrière à Deflandre (9e, 0-3). L'USAP continuait de faire le dos rond et de profiter des erreurs adverses pour ne pas prendre de points. La touche, notamment, ne souriait pas aux Rochelais qui ne parvenaient même pas à se montrer dangereux. Jusqu'à la 28e minute. Ce fut l'éclair de cette triste première mi-temps. 

Les Maritimes passaient devant au score grâce à l'essai transformé de Jules Favre à la suite d'un très bon mouvement des trois-quarts, initié par Favre et Reus. Continué par le bon jeu au pied de Leyds sur l'aile droite et conclu par le plongeon de Favre (28e, 7-3 avec la transformation de Reus). Mais pratiquement dès l'engagement, l'USAP montrait au favori du match qu'elle était bien là. Une faute rochelaise sur un ballon au sol donnait la pénalité à Allan pour revenir (33e, 7-6). Ce même Allan manquait de faire passer devant les siens juste après la sirène sur une nouvelle faute bête adverse. 7-6 était le score à la pause et Perpignan ne marquerait plus le moindre point dans ce match.

A lire aussi : Insolite / Top 14 - Le plongeon original de Pierre Bourgarit (La Rochelle) pour marquer

O'Gara fait entrer les Internationaux

La seconde mi-temps n'allait pas être la copie conforme de la première. L'enjeu de ce match était trop important pour Ronan O'Gara et son équipe. Sûrement fâché par la prestation collective du XV titulaire, l'entraîneur irlandais lançait un message à tous en faisant entrer dès la 41e minute Danty, Bourgarit, Wardi, Lavault, Kerr-Barlow et Hastoy. Les choses se mettaient vite en place et dès la 53e minute, le match devenait à sens unique. Lavault prenait la balle en touche à 5m et le maul allait à l'essai. Oui mais de pénalité car les Catalans ont fait tomber le groupé rochelais (53e, 14-6). Un carton jaune pour Fa'aso'o et 10 minutes terribles à venir pour l'USAP. Trois minutes de plus et Bourgarit montrait des aptitudes dignes de la NFL avec un saut par-dessus le paquet de joueurs pour le 3e essai, déjà celui du bonus après un gros boulot des avants (56e, 21-6).

Six minutes plus tard et alors que l'USAP évoluait encore à 14 pour 60 secondes, Judicael Concoriet bénéficiait avec beaucoup de présence d'esprit d'une bourde des Perpignanais pour planter le 4e essai. Un ballon sous pression devant la ligne d'essai sortait du maul et seul Concoriet le voyait pour l'essai le plus facile de sa carrière (62e, 28-6). Quelques minutes plus tard, récompensant la très belle entrée aussi de Reda Wardi, le première ligne rochelais marquait le dernier essai de la rencontre une action jouée sur la gauche par Favre puis Boudehent avec un pick-and-go efficace (71e, 35-6). 

La Rochelle tenait enfin cette victoire bonifiée cette saison dans cette saison au début tronqué par la Coupe du monde en France. Un bonus très loin d'être gagné à la pause mais que les hommes de talent et d'expérience rochelais ont sur rendre possible face à des Perpignanais trop vite dépassés en seconde période. La saison du vice-Champion de France est peut-être bien lancée définitivement avec en plus l'arrivée au calendrier de sa précieuse Champions Cup.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Perillos Il y a 3 mois Le 02/12/2023 à 20:01

L'arbitre fait partie des tauliers ???