XV de France - "Il m'épuise, je ne le supporte plus" : Denis Charvet charge Fabien Galthié dans le Super Moscato Show

Par Rugbyrama
  • Denis Charvet est chroniqueur pour le Super Moscato Show
    Denis Charvet est chroniqueur pour le Super Moscato Show - Icon Sport
Publié le
Partager :

Consultant régulier de l'émission "Le Super Moscato Show" sur RMC, l'ancien trois-quarts centre du XV de France Denis Charvet n'a pas épargné le sélectionneur Fabien Galthié. "On l'écoute et il ne dit rien" a-t-il lancé.

"C'est hallucinant. Je suis halluciné. Je suis épuisé, il m'épuise et je rentre dans une phase où je ne le supporte plus." Interrogé ce lundi dans le Super Moscato Show (RMC) sur la communication de Fabien Galthié depuis l'élimination du XV de France en quart de finale de la Coupe du monde, l'ancien trois-quarts centre des Bleus (23 sélections) et chroniqueur de l'émission Denis Charvet s'est lâché. "On sort d'un échec en Coupe du monde. C'est un échec et il faut bien appeler ça un échec. Cet échec, il faut l'expliquer. Tous les journalistes du monde entier attendent des explications qu'il n'a toujours pas données."

A lire aussi : XV de France - "On ne peut pas nous reprocher d’essayer d’être intelligents" : Fabien Galthié accorde un long entretien à Midi Olympique

Charvet, qui regrette le manque de clarté de l'analyse et les explications livrées par le sélectionneur depuis un mois, y voit une forme d'inquiétude pour la suite : "On peut rebondir après un échec, on construit à partir d'un échec. Là, on va se prendre la "Flèche du temps 2" pendant quatre ans et on va dire "amen" pendant quatre ans."

"J'attends qu'il m'explique ce qu'il va faire" 

Le XV de France version Galthié ouvrira son "acte 2" le 2 février prochain au Stade Vélodrome de Marseille, face à l'Irlande en ouverture du Tournoi des 6 nations 2024. Une rencontre déjà capitale, face à la meilleure nation européenne des dernières années. Pour l'occasion, Galthié sera entouré de deux nouveaux adjoints, Laurent Sempéré (avants) et Patrick Arlettaz (trois-quarts) qui remplacent numériquement Karim Ghezal et Laurent Labit partis au Stade français. Une nouveauté qui ne suffit pas à convaincre Charvet. "Ça ne veut rien dire, le staff. On ne va pas commencer à nous enfumer. Fabien va repartir avec le même [projet]. Tu crois qu'il va révolutionner le jeu de l'équipe de France au mois de février? Il va y avoir des ajustements, OK, mais le problème n'est pas là." Puis s'adressant à Galthié: "Amène-nous des réponses sur des ressentis qu'on a eus, des choix qui n'ont pas marché. Comment tu vas rebondir par rapport à cet échec? Là, on l'écoute et il ne dit rien. Tout est formidable. Je veux bien, mais j'attends qu'il m'explique ce qu'il va faire. Un message clair et qu'il assume, qu'il nous dise où on va."

Galthié a défendu son approche statistique

Au sujet de sa communication, un grief est souvent adressé à Fabien Galthié: celui de tout expliquer par des données statistiques dont il use et abuse pour justifier particulièrement ses échecs. En commençant par un ancien centre international, Richard Dourthe, qui avait eu la critique acerbe contre le sélectionneur à ce sujet. "Je pense que Fabien Galthié prend les gens pour des cons. Tous les gens l'adorent c'est parfait mais ils éludent tous les points qui nous intéressent vraiment à savoir : pourquoi on a perdu ? Pourquoi il y a eu autant de blessés ? Il enfume tout le monde avec sa data et je ne crois pas que c’est cela, respecter les gens qui aiment le rugby."

A lire aussi : XV de France - "Gaël Fickou m'a confié qu'il attendait plus de lui-même", assure Fabien Galthié, le sélectionneur des Bleus

Cette pratique, il l'explique et la justifie ce lundi dans un long entretien accordé à Midi Olympique: "J’entends bien la discussion qu’il y a autour de l’analyse de la donnée. Mais on ne peut pas nous reprocher de ne pas préparer nos matchs et de ne pas être intelligents. Travailler avec l’analyse, c’est être intelligent. En rugby, il faut l’être, individuellement et collectivement. L’analyse nous permet de regarder le passé pour mieux anticiper le futur et prédire ce qu’il va se passer. Quand tu passes de 33 % à 80 % de victoires, c’est que tu as réussi à modifier quelque chose qui était ancré depuis 10 ans. Il ne faut pas remettre en question l’intelligence qui permet de jouer de la manière la plus juste possible. [...] Moi, j’écoute les joueurs de l’équipe de France de rugby qui travaillent depuis quatre ans avec moi et je n’ai pas l’impression qu’ils soient aveuglés, ou que ça les ait empêchés de gagner des matchs et devenir des grands joueurs. Ce sont des champions bien équilibrés, qui ont des vertus et ça, ce n’est pas de la data. Ils sont courageux, altruistes, ambitieux, travailleurs, ils mettent leur corps sur la ligne. Et dans le travail, il y a sa qualité, son analyse et les outils pour évaluer cette qualité. C’est intéressant, ce débat… J’entends. Mais le sens de l’histoire ne me paraît pas remettre en question l’utilisation des datas."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (110)
pasali Il y a 2 mois Le 04/12/2023 à 16:08

Charvet n' a jamais été une lumière, pour s' en convaincre il suffit de l' écouter à la radio, il est assez pathétique et complètement inintéressant dans ses commentaires. Il a déjà du mal à aligner trois mots correctement.
Les anciens joueurs c'est une plaie parfois, et des fois non... Le concernant j' ai un avis. ^^

Alain65 Il y a 2 mois Le 02/12/2023 à 23:51

Fabien GALTHIE a pris une très bonne direction et a mis en route une équipe de gagnants. Bien sûr, les victoires peuvent être entachées par des défaites. Les zélandais le savent parfaitement tout comme les sud africains.
Aussi, son crédit est si important qu'il serait malvenu de tout remettre en question. Il suit le bon chemin et notre E.D.F. va connaître encore et encore de très belles victoires et satisfactions.
ALLEZ LES BLEUS ! ALLEZ LA FRANCE !

GenesetPatout Il y a 2 mois Le 02/12/2023 à 21:00

faut comprendre aussi. Il s'ennui le cul dans sa chaise.... ca brule de rester assis... alors on dit plein de connerie puisquón a la rampe de lancement du Mosquito Chaud ,en esperant que ca le fera revenir en memoire de ceux qui l''on admiré en EDF. De diou, j'avais 13 ans à l'époque....