Top 14 / XV de France - Dorian Aldegheri évoque son futur en équipe de France : "Je n'ai pas la prétention de dire que je dois prendre le lead"

Par Paul Arnould
  • Dorian Aldegheri avec les Bleus lors du Mondial 2023.
    Dorian Aldegheri avec les Bleus lors du Mondial 2023. - Icon Sport
Publié le
Partager :

Comme beaucoup d'internationaux français, Dorian Aldegheri est revenu sur la dernière Coupe du monde vécue avec le XV de France. Le pilier droit a aussi évoqué la non-retraite de Uini Atonio et le prochain match du Stade toulousain, samedi face à Clermont. 

Depuis ce triste dimanche 15 octobre et le quart de finale face à l'Afrique du Sud, les joueurs du XV de France se confient chacun leur tour dans les médias sur la désillusion du Mondial. Comme un passage obligé pour passer à autre chose. Tourner la page. Certains peuvent le voir comme une libération, d'autres comme une contrainte difficile à gérer. Voire désagréable. Cela peut s'entendre, même si cette déception à la hauteur des attentes et des rêves de tout un pays, a besoin de trouver ses réponses. Et comme chaque joueur de cette équipe de France est différent et que la parole de l'un n'est pas plus importante que celle d'un autre, les réponses de Dorian Aldegheri étaient attendues.

Le Toulousain fait partie de la deuxième catégorie, de celle qui n'aime pas beaucoup réagir. Car il n'est pas le plus bavard des internationaux français, d'abord. Car il n'a jamais voulu s'étendre sur les périodes négatives, ensuite. À la veille d'affronter Clermont à Ernest-Wallon pour la huitième journée du Top 14, le pilier droit a accepté de revenir sur cette "cicatrice" pour paraphraser le sélectionneur Fabien Galthié. "Il y a beaucoup de joueurs qui sont passés avant moi et qui ont parléJ'ai vu ce qu'ils avaient dit et je m'y retrouve. On est un peu tous pareil. C'est compliqué. Il faut vite passer à autre chose, se remettre dans le bon wagon et continuer à travailler." Et ce traumatisme, alors. Est-il complètement digéré ? "Ça a été très dur, comme un peu tout le monde, comme les Français, même si pour nous ce fut pire. Il faut essayer d'évacuer, en bossant, et en s'accrochant avec l'équipe avec laquelle on joue chaque week-end." 

Si on tourne autour du pot ce n'est pas bon

Le hic, parce qu'il y en a un, c'est que le Stade toulousain n'est pas dans la meilleure forme de sa vie. Pour la parenthèse enchantée, on repassera. Une victoire par-ci, une défaite par-là, les champions de France en titre n'ont pas encore trouvé leur rythme de croisière, et leur position au classement (septièmes) - certes anecdotique à ce stade de la saison - n'est pas habituelle. Il ne laisse en tout cas pas la place à une nouvelle sortie de route. "On joue pour gagner, bien sûr que c'est rageant de gagner un match sur deux, abonde Aldegheri. On se donne à fond, on travaille. Après, il n'y a pas mort d'homme. Il faut prendre du plaisir et en retrouver le week-end, entre nous. C'est avant tout cela qu'on cherche."

Le Toulousain a repris la compétition face à Pau, le 5 novembre dernier.
Le Toulousain a repris la compétition face à Pau, le 5 novembre dernier.

La réception de Clermont apparaît comme le moment opportun pour se remettre la tête à l'endroit et lancer définitivement une saison particulière avec le retour des internationaux au mois de novembre. Même si, "Doudou" – tel qu'on le surnomme – n'apprécie guère cette analyse. "Je ne pense pas que Clermont est le bon adversaire pour redémarrer. C'est un grand club, qui fait des résultats. Ils ne vont pas venir en levant le pied et on va devoir s'arracher comme tous les week-ends". La défaite dans le derby a permis aux Stadistes de se dire quelques vérités et de jouer carte sur table. "Comme tous les retours de match, on nous met face à ce qu'il ne va pas. Si on tourne autour du pot, ce n'est pas bon. Pour nous et pour tout le monde." Mais comme l'a lui même affirmé Aldegheri, "il n'y a pas mort d'homme". Toulouse "s'est déjà retrouvé dans cette position" dans le passé. Penser que le Stade toulousain est en proie au doute serait se mettre le doigt dans l'œil tant l'équipe d'Ugo Mola a déjà prouvé sa capacité de réaction.

Uini Atonio est un super gars et il apporte beaucoup à la sélection

Le pilier droit aussi. À 30 ans (16 sélections), il a déjà connu des périodes sans être appelé en équipe de France. Questionné sur la décision de Uini Atonio de finalement continuer son aventure en Bleu et sur sa capacité à prendre le "lead" à ce poste, le Toulousain de naissance a rendu hommage à son copain rochelais, tout en refusant de mettre la charrue avant les bœufs."Quand j'ai appris pour Uini (Atonio), j'étais super content pour lui. C'est un super gars et il apporte beaucoup à la sélection. Je n'ai pas la prétention de dire que je dois prendre le lead. Si on m'appelle, j'accepterai, mais comme je l'ai dit, l'important est d'être bien en club."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (12)
AlanCienAlaminDanlapoire Il y a 3 mois Le 25/11/2023 à 01:42

Eh oui, notre vraie faiblesse de fond en Coupe du monde, c'était pas l'arbitrage, sur lequel on ne peut de toutes façons rien, c'était devant !

Grandisse Il y a 3 mois Le 26/11/2023 à 19:32

Mouais j'ai jamais autant vu les suddafs autant mis sous pression par les avants adverses pendant une heure de jeu.
C'est surtout la profondeur d'effectif qui pêche au XV de France par rapport à la NZ, et surtout aux boks dont les remplaçants sont de même niveau, voire parfois supérieurs aux titulaires. Mais c'est la conséquence de partir d'un groupe tout neuf en 2020. Dans 4 ans ce devrait être bien meilleur sur ce point là.

BOUNTY07 Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 19:46

C'est vrai pas le niveau international. Mais dire qu'il n'y a personne ?? je pose la question à Galhtie : Pourquoi avoir ignoré Wilfried Hounkpatin 32 ans 1.90/130kg et une très bonne mobilité. Je pense que Ox Nche n'aurait pas fait la loi comme il l'a fait avec ce genre de client en face. souvenez vous en 1995 et 2007 aviez vous vu un pilier bouger Os Du Randt 1.90/130 kg surnommé le Rhinoceros? réponse non et bien c'est dommage d'avoir oublier le castrais.

Grandisse Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 21:37

Et pourtant il s'était fait bouger en mêlée lors de la tournée en Australie.
Il aurait peut-être mérité une seconde chance après la saison 2022 de Castres, mais Galthié lui a préféré Bamba et Falatea par la suite.

BOUNTY07 Il y a 3 mois Le 25/11/2023 à 09:25

pas faux mais avec deux mois de preparation la confiance d'entrer a la 50° pour remplacer Atonio et surtout 40 minutes avec Willemse aux fesses 40 autres avec Taofifenua je suis sur qu'il aurait pris de l'épaisseur. dommage nous sommes un pays qui passe a coté de beaucoup de joueurs. Lansaman Maset Lubrano Diaz et récemment Ducat 2° ligne palois de 2.06 une véritable tour de controle qui aura 32 ans en 2027 et qui avec Flament Veraeghe Meafou et Tuilagi ferait un beau quintette en 2°ligne

BOUNTY07 Il y a 3 mois Le 24/11/2023 à 19:40

Bien trop limité à l'international. Je suis effaré d'entendre dire qu'il n'y a personne. Outre Colombe et Bamba pourquoi Galhtie a t il laissé de coté Wifried Hounkpatin 32 A