Coupe du monde de rugby 2023 - Tous les scénarios de qualifications en quarts pour la poule B

Par François Maleysson
  • Dans la poule B tous les scénarios sont encore possibles
    Dans la poule B tous les scénarios sont encore possibles Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Avec sa victoire bonifiée, ce dimanche soir face au Tonga, l'Afrique du Sud a terminé sa phase de poule du Mondial sur une bonne note. Cependant, avec 15 points la qualification des hommes de Jacques Nienaber n'est pas encore assurée et les Springboks doivent encore attendre le résultat du match entre l'Irlande et l'Écosse. Les trois équipes peuvent encore se qualifier... 

Rappel élémentaire : la Coupe du monde c'est compliqué, au moins autant pour les supporters qui essayent de la comprendre que pour les joueurs ! Sortez les lunettes, la blouse blanche et la calculette. Le cerveau va chauffer : la poule B, celle qui croisera la route du groupe de la France en quart de finale ne connaît pas encore ses qualifiés et dans le triangle - pas vraiment amoureux - Irlande, Écosse, Afrique du Sud, tout est encore possible.

Actuellement première de sa poule, l'Afrique du Sud, qui a disputé tous ses matchs, a une semaine de repos qui pourrait se transformer en longs mois si le score de la rencontre entre l'Irlande et l'Écosse leur était défavorable. Pour ça il faudrait un scénario très défavorable et qui déjouerait tous les pronostics, mais pas impossible.

L'Irlande en bonne position

Petit échauffement avant de rentrer dans le vif du sujet. Le scénario le plus probable est que l'Irlande se qualifie, pour ça ils peuvent miser sur plusieurs chevaux.

  • Avec une victoire, le XV de Trèfle serait à 18 ou 19 points et donc premier devant des Springboks à 15 unités et des Écossais à maximum 12 points.
  • Un match nul, synonyme de 16 points au classement général leur serait également suffisant.
  • En cas de défaite avec bonus défensif, sans laisser les Écossais s'emparer du bonus offensif, voire une défaite avec les deux bonus laissant Finn Russell et ses coéquipiers prendre les 5 points, les Irlandais seraient en tête de leur poule avec 15 points au profit de la règle de la confrontation directe et de leur victoire face à l'Afrique du Sud.

L'Écosse peut y croire

Tous ces scénarios qualifieraient également l'Afrique du Sud en deuxième position, puisque l'Écosse arriverait à 15 points maximum et toujours au profit de la règle de la confrontation directe serait classée troisième après sa défaite face aux Springboks lors de la première journée.

  • Mais attention à ne pas enterrer ces Écossais trop vite, une victoire à 4 points en laissant les Irlandais à 0 les qualifierait à la deuxième place. Vous l'aurez compris, toujours grâce à la fameuse confrontation directe. Ainsi, l'Afrique du Sud resterait première et l'Irlande serait éliminée.

Une triple égalité à 15 points

  • Pour voir les voisins irlandais et écossais en phase finale, la victoire du XV du Chardon est obligatoire. Il faudrait même que les hommes de Gregor Towsend s'imposent avec le bonus offensif et plus de 20 points d’écart. Dans le même temps les Irlandais, malgré cette large défaite, devraient récolter le point de bonus offensif.

Ainsi l'Écosse, l'Irlande et l'Afrique du Sud se retrouveraient à 15 points, nos trois équipes ayant chacune une victoire et une défaite le premier critère de la confrontation directe n'est pas pertinent. L'heure pour le deuxième critère d'entrer en jeu : pour désigner le premier de poule c'est la différence générale de points marqués et encaissés, soit le "goal-average" sur l'ensemble de la poule qui fonctionne. Avec une large victoire de plus de 20 points l'Écosse serait propulsée à la première place du classement et donc qualifiée pour la suite de compétition.

Pour ne rien faciliter à la chose, la désignation du deuxième qualifié repart avec le premier critère. En somme, on repasse à la confrontation directe. Dans ce scénario, l'Irlande malgré son "goal-average" défavorable se qualifierait aux dépens des Springboks qu'ils ont battus la semaine dernière au Stade de France.

Pour Gregor Towsend et Andy Farrell le calcul sera sans doute plus simple avec la victoire en ligne de mire. Les maux de tête seront alors pour les Sud-Africains et peut-être le public. Mais on vous rassure, d'ici une semaine vous pourrez ranger la calculette et le doliprane au placard. La phase finale sera plus simple à suivre : c'est "win or die".

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
bleuetrouge Il y a 4 mois Le 07/10/2023 à 18:16

je pense qu'en cas d'egalité à 3 on prend en premier celui qui a le meilleur goal average general puis on départage les 2 autres sur leur propre match...mais à suivre la dif' de pts entre l'Ecosse et l'Irlande !
si l'Ecosse gagne avec le BO , l'Irlande doit avoir un BD avec 5 pts ou moins ! si un BD avec une dif' de 6/7 pts , ils sont éliminés enfin je crois !

envoituresimone Il y a 4 mois Le 07/10/2023 à 14:06

Moi j'attend que les poules aient des dents, le coq a faim!

Dave29 Il y a 5 mois Le 02/10/2023 à 20:39

Quelque chose que je ne comprends pas. Si l'Ecosse gagne avec bonus offensif et que l'Irlande perd avec un bonus défensif, les trois équipes seront à 15 points. Donc on prend les confrontations directes entre ces trois équipes, chacune a 1 victoire et une défaite effectivement, sauf que l"Ecosse aurait une victoire bonifiée (5 points), l'Irlande une victoire et une défaite bonifiée (4+1 = 5 points) et l'Afrique du Sud une victoire simple (4points). Pourquoi donc passer au goal average? Merci de m'éclairicir.
Je rêve d'une finale France Ecosse, les deux styles de jeux qui me plaisent le plus (avec les blacks).

canto7king Il y a 5 mois Le 02/10/2023 à 21:13

Vous avez oublié le bonus défensif des SudAf contre l'Irlande, donc 5pts pour eux aussi !

Dave29 Il y a 5 mois Le 02/10/2023 à 21:50

Effectivement. Du coup ça corse l'affaire pour les écossais. Merci bien.