Coupe du monde de rugby 2023 - France - Uruguay - La question qui fâche : où est passé le jeu français ?

Par Nicolas Zanardi
  • Antoine Hastoy et ses partenaires n'ont pas su développer leur jeu face aux Teros
    Antoine Hastoy et ses partenaires n'ont pas su développer leur jeu face aux Teros Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Auteurs d’une prestation collective très faible face aux Uruguayens, les Bleus n’ont toujours pas levé les doutes qui les entourent quant à leur capacité de prendre le jeu en mains. D’autant plus lorsque l’envie de combattre ensemble fait défaut...

C’est, depuis le début de son mandat, un mantra cher à Fabien Galthié : dans le rugby international, l’équipe qui gagne est très souvent celle qui joue le plus au pied. Le hic ? Il est que, malgré les récentes victoires, un sentiment d’inachevé polluait les performances du XV de France, notamment quant à son manque de liant offensif. La meilleure preuve résidant dans sa trop faible propension à jouer debout, comparée aux standards auxquels les Bleus nous avaient habitués en 2021-2022. Les chiffres ne mentent pas : 4 offloads contre 11 puis 5 contre 14 face aux Écossais, 4 à 5 contre les Fidjiens et 9 contre 11 face à l’Australie...

A lire aussi : Coupe du monde 2023 - France-Uruguay - François Cros : "Il y a peut-être eu un peu de relâchement après la semaine dernière"

De quoi un peu mieux comprendre pourquoi le jeu des Bleus avait quelque grincé en première mi-temps face aux Blacks, ce que n’avait déjà pas manqué de regretter Antoine Dupont la semaine dernière. "Dans la mise en place de notre jeu, on avait encore du mal à prolonger le mouvement debout, à trouver de la continuité, déplorait le capitaine des Bleus. Heureusement, après la mi-temps, on a réussi à se lâcher un peu plus et à réussir ces passes qui font la différence (11 offloads contre 7, NDLR). Il faut que l’on continue dans cette voie, car c’est en jouant comme ça que nous sommes les meilleurs."

Des initiatives trop individuelles

Le problème ? Il est que face aux modestes Uruguayens, les Bleus n’ont toujours pas trouvé la solution pour franchir un cap dans leur animation offensive. D'abord parce qu’ils ont commis beaucoup de mauvais choix dans les zones de marque, à l’image d’une charnière qui n’a que trop rarement réussi à exploiter les bonnes options en première période. Ensuite parce qu’ils se sont entêtés à multiplier les pénaltouches que les Teros défendaient à merveille (avec la bénédiction de l’arbitre Ben O’Keeffe), sans que les Tricolores aient jamais l’intelligence de changer leur fusil d’épaule. Parce qu’ils ont été coupables d’initiatives trop individuelles, enfin, à l’image de plusieurs ballons coffrés ou perdus dans les rucks par manque de soutien.

A lire aussi : Coupe du monde 2023. France-Uruguay - Les notes des Bleus : Antoine Hastoy rate l'opportunité, Sekou Macalou surnage

Et même si la volonté de jouer après contact était palpable (avec une ligne de stats de 9 offloads contre 2), les Bleus n’en ont pas avancé pour autant leur chantier offensif jeudi soir, faute d’envie d’entreprendre et de combattre ensemble, comme si leur unique préoccupation consistait à ne surtout pas se faire mal à ce stade de la compétition. Décevant... "C’est vous qui employez le mot "décevant"nuançait après-match le sélectionneur Fabien Galthié, pourtant pas dupe de la prestation des siens. Oui, il y a des points d’amélioration mais ce qu’il y a d’intéressant, c’est que les joueurs sont rentrés frustrés aux vestiaires. On va désormais travailler ensemble pour comprendre ce qu’il faut corriger." Pas de quoi fouetter un chat, avanceront certains, partant du principe que la plupart des cadres manquaient à l’appel ? Peut-être. Reste qu’en matière de dynamique de groupe et du "plaisir de jouer ensemble" que Galthié ressort si régulièrement face aux médias, difficile d’estimer que les Bleus ont fait beaucoup fait avancer le schmilblick en ce jeudi soir lillois...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (30)
sergio63370 Il y a 5 mois Le 17/09/2023 à 16:13

Je crois que Lopez aurait eu largement sa place dans le groupe vu sa saison 2022 2023.

GuydEg Il y a 5 mois Le 16/09/2023 à 01:24

Gcone1: une fois vous voyez les AB pulvériser l'EdF, une fois vous parlez de l'EdF comme un naufrage, ce coup ci c'est "la prise de pouvoir par les joueurs " comme ci la concertation n'existait pas avec le staff dont Galtier. Vos propos se révèlent faux, défaitistes, toujours négatifs. L'EdF n'a pas besoin de vous pour faire sa propre analyse et avancer. ALLEZ LES BLEUS.

Sudiste Il y a 5 mois Le 15/09/2023 à 18:07

Voilà ce qui arrive quand chacun ne pense qu'à sa prestation individuelle dans l'espoir d'être de la suite de la compétition en oubliant le combat collectif. Cette équipe a oublié sa mission, simple et facilement accessible : prendre 5 points contre une équipe qui sur le papier (et dans la réalité) ne joue pas dans la même division mondiale.