Coupe du monde 2023 - L'Écosse, plus qu'un faire-valoir dans la poule de l'Irlande et l'Afrique du Sud ?

  • Duhan van der Merwe et les Écossais pourraient jouer des mauvais tours à l'Irlande et l'Afrique du Sud.
    Duhan van der Merwe et les Écossais pourraient jouer des mauvais tours à l'Irlande et l'Afrique du Sud. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Face aux "deux" équipes du XV de France, l'Écosse a montré qu'elle pouvait être terriblement dangereuse pour le prochain Mondial. Classé dans la poule de l'Irlande et l'Afrique du Sud, le XV du Chardon a-t-il les moyens de jouer les trouble-fêtes ?

Gregor Townsend avait le sourire en conférence de presse, ce samedi soir. Malgré la défaite écossaise face au XV de France (30-27), le sélectionneur du XV du Chardon était fier du comportement de ses hommes dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard. "Depuis le début de la préparation, l'équipe s'est si bien entraînée, et je n'arrive pas à croire que nous soyons frustrés de ne pas gagner en France, mais nous le sommes. Les Bleus sont une équipe fantastique, avec le meilleur joueur du monde Antoine Dupont... Notre conviction a parfois été ébranlée dans les matchs, mais contre la France la conviction était là, que ce soit individuellement ou collectivement, nous savions que nous allions revenir".

La victoire, pénible mais importante, la blessure de Romain Ntamack et le système de jeu des Bleus toujours en rodage, voilà les enseignements du match du XV de France.https://t.co/LIdJAqdfkB

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) August 13, 2023

Impressionnants de maîtrise ballon en main pendant la première demi-heure, les coéquipiers de Jamie Ritchie ont ensuite connu un gros trou d'air avant de terminer la rencontre tout feu tout flamme (trois essais entre la 62ème et la 72ème minute). Mais les Écossais ont surtout impressionné par leurs lancements pour la ligne de trois-quarts.

L'Écosse dans la poule de la mort

Autour du maestro Finn Russell, les ailiers van der Merwe et Steyn ont régulièrement été touchés et ont marqué trois essais. Avec plus d'un mois et demi de préparation d'avance sur les Bleus, l'Écosse semble proche de son plein potentiel et pourrait piéger l'Afrique du Sud et l'Irlande, deux nations qu'elle affrontera en poules.

Des choix forts dans la liste des Boks !https://t.co/QJIhJLGkzm

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) August 8, 2023

Capables de grands exploits comme de défaites imperdables, les Écossais peuvent trouver dans leur malheur plusieurs motifs d'espoir. Côté sud-africain, des cadres notables ne feront pas le voyage en France, à l'instar de Lukhanyo Am, Handré Pollard ou Lood de Jager. Une donnée capitale alors que les deux équipes s'affronteront d'entrée. Enfin, les protégés de Townsend auront l'occasion de prendre leur revanche sur l'Irlande lors d'une dernière journée qui s'annonce brûlante.

Le douloureux précédent de 2019

En 2019, le XV du Trèfle avait défié l'Écosse et, déjà, les hommes de Gregor Townsend avaient les faveurs des commentateurs locaux pour se qualifier en quart. Mais David Barnes, journaliste du quotidien écossais The Herald, rappelle la douche froide qui avait frappé le Chardon lors du Mondial japonais. "Bien qu'il y ait certainement beaucoup de choses à aimer dans la performance, l'essentiel est que c'est un match que l'Écosse aurait pu gagner, et ils n'ont pas réussi. Nous avons déjà vu ce film plusieurs fois" écrit le journaliste écossais.

En 2019, Hamish Watson et les Ecossais n'avaient rien pu faire face à l'Irlande de CJ Stander.
En 2019, Hamish Watson et les Ecossais n'avaient rien pu faire face à l'Irlande de CJ Stander. Icon Sport - Icon Sport

"Ceux qui se souviennent de la Coupe du monde 2019 ressentiront inévitablement une certaine anxiété face aux vibrations optimistes émanant de l'équipe, car elle est très similaire à l'ambiance d'il y a quatre ans jusqu'à ce que l'Irlande fasse exploser l'équipe de Townsend lors du match d'ouverture". Un souvenir douloureux vecteur de rébellion, quatre ans plus tard ? Wait and see...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Lynette Il y a 6 mois Le 14/08/2023 à 18:30

Les écossais sont toujours très vaillants et difficiles à manoeuvrer sur le terrain; reste à voir maintenant la régularité de leur n° 10 Russell; s'il est dans les mêmes dispositions que contre la France, alors les joueurs du chardon peuvent y croire, car leur ligne d'attaque est magnifique. Moi, j'y crois!

Lechim Il y a 6 mois Le 14/08/2023 à 12:15

Si Villière fait la passe à qq mètres de l'en but, ya plus de match et les écossais sont largués au score.... ça ne tient souvent à qq détails.