Icon Sport

Paris au bout du suspense devant Toulon

Paris au bout du suspense devant Toulon

Le 13/10/2019 à 20:40

TOP 14 - Dans un match haletant, les Parisiens s’imposent d’une courte tête face aux Varois. Chaque équipe s’est rendue coup pour coup et les partenaires de Morne Steyn s’imposent au terme d’un match où chaque équipe a semblé en mesure de s’échapper au tableau d’affichage. Deuxième victoire cette saison pour des Parisiens forcément un peu soulagés.

Quel chassé-croisé !

Les Parisiens - lanternes rouge du Top 14 – avaient sans doute un peu d’appréhension au moment de débuter leur match face aux Toulonnais. Ils subissent d’ailleurs tout le premier quart d’heure. Le Stade français est alors victime de la botte d’Anthony Belleau (3-9). Mais les Parisiens se réveillent ensuite. Tout d’abord en se montrant maladroits et en ne validant pas leurs temps forts. Puis en prenant enfin la main sur cette partie par le pied de Steyn et la puissance de Macalou (16-9, 28e). Dans ce match, la tendance change vite de camp. Alors que les Parisiens dominent cette fin de premier acte, les Varois se montrent opportunistes.

Et après un éclair de Savea, Smaili permet à Toulon de revenir à égalité à la pause (16-16). Le Néo-Zélandais Savea s’illustre encore au retour sur le terrain en début de deuxième période. Une interception bien sentie synonyme d’un essai (16-23). Nouveau changement de leader dans cette partie donc… et abnégation des Parisiens pour se remettre dans le bon sens. Cela passe encore une fois par un essai de Macalou et la botte quasi impeccable ce dimanche de Steyn (26-23, 62e).

Le stade Jean-Bouin ressemble alors à l’autoroute des vacances sur le premier week-end d’août : le chassé-croisé s’intensifie. Les Varois prennent de vitesse leurs adversaires sur une pénalité vite jouée par Webb, que concrétise Lakafia (26-30, 69e). L’histoire aurait alors été terriblement symbolique pour les Parisiens de les voir assommés par l’un de leurs anciens…

Mais encore une fois, ils font preuve de mental et relèvent la tête. Avec un peu de réussite aussi. Car menés de 4 points, Steyn tente… un drop, renvoyé par le poteau. Si Villière récupère le ballon, un grattage de Godener et une passe de Macalou plus loin, c’est Hamdaoui qui conclue après un slalom géant (33-30, 74e). Dans cette fin de match haletante, on s’attend presque à voir un dernier coup de boutoir des Varois. Mais le 3e ligne Chapuis met les mains sur le ballon en défense et gratte une pénalité salvatrice. Le Stade français s’impose donc 33-30 et rafle une deuxième victoire cette saison. Très précieuse.

Macalou - Savea : les individualités ont pesé

Dans cette rencontre débridée, les entraîneurs retiendront forcément les erreurs défensives de leurs troupes. Ainsi, Toulon s’est fait déborder sur les extérieurs quand le Stade français peinait à garder de la maitrise en menant au score. Mais on peut aussi mettre en avant quelques individualités. Côté varois, Julian Savea s’est montré percutant pour l’essai de Smaili, envoyant valser Hamdaoui puis Steyn sur cette action. Avant d’être inspiré pour s’offrir l’interception synonyme d’un essai en début de deuxième acte. De son côté, Sekou Macalou aura été partout ! Le 3e ligne parisien présent dans le combat s’est mué à deux reprises en ailier. Et à chaque fois il a gagné son duel, que ce soit du côté de Masivesi Dakuwaqa ou de Daniel Ikepfan. Et sur le dernier essai, c’est encore lui qui est à la passe vers son arrière Hamdaoui pour la réalisation de la victoire.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0