Icon Sport

Le Stade Français, un prétendant crédible au Brennus ?

Le Stade Français, un prétendant crédible au Brennus ?

Le 05/07/2019 à 14:47

TOP 14 - Alors que l’intersaison a été marquée par le licenciement de Djibril Camara et le départ surprise de Sergio Parisse, le Stade Français ne devra pas se louper la saison prochaine. Le projet du Docteur Wild, porté par Heineke Meyer, pourrait ne pas survivre à une nouvelle désillusion.

Le Stade Français reste une énigme. Alors que la première moitié de la saison 2018/19 avait suscité de vrais espoirs pour viser une qualification en phases finales du TOP 14, les cinq derniers mois ont réveillé les vieux démons du club parisien. Au moment de la reprise, difficile de savoir si le club du Docteur Wild est vraiment armé pour s’inviter en finale du TOP 14 le 26 juin 2020. Dans un premier temps, le vestiaire parisien devra vite évacuer le traumatisme laissé par le départ surprise de Sergio Parisse pour le RC Toulon. Un départ, ajouté au licenciement de Djibril Camara, qui en dit long sur le malaise qui règne entre certains joueurs et le directeur sportif Heyneke Meyer.

Matera et Naivalu pour viser plus haut

En interne, le départ de Jules Plisson (26 ans), titulaire à seulement six reprises depuis l’arrivée de l’Argentin Nicolas Sanchez, serait également envisagé. Autant dire que le climat est plus que lourd Porte d’Auteuil et l’intersaison pourrait s’avérer bien longue si des non-dits persistaient. Yoann Maestri, capitaine à de nombreuses reprises la saison passée, devra trouver les mots pour éviter que le vestiaire explose. Fabrice Landreau, directeur sportif délégué, aura également un rôle capital à jouer pour amener de la cohérence et de la sérénité dans les relations entre Meyer et son groupe.

Top 14 - Fabrice Landreau (Toulon)

Top 14 - Fabrice Landreau (Toulon)Icon Sport

Sur le papier, les dirigeants parisiens ont quand même réalisé deux jolis coups en enrôlant le troisième-ligne des Jaguares Pablo Matera et l’ailier des Reds Sefa Naivalu. Sans oublier la prolongation du troisième-ligne sud-africain Hendre Stassen, véritable révélation de la dernière saison. La jeune garde parisienne, incarnée par le troisième-ligne Ryan Chapuis, le demi de mêlée Arthur Coville ou bien encore le trois-quarts centre Julien Delbouis, a également répondu aux attentes.

L’absence de Fickou risque de peser

Reste enfin Gaël Fickou, meilleur joueur parisien avec 9 essais en 16 matchs de championnat. Mais le Stade Français ne pourra pas se reposer exclusivement sur les coups d’éclats de l’international français qui s’envolera au Japon en septembre, avec le XV de France, pour y disputer la Coupe du monde. L’effectif parisien semble donc encore un peu juste pour viser les premiers rôles même si la formation de Heyneke Meyer sera dispensée de la Champions Cup.

Top 14 - Gael Fickou (Stade Francais)

Top 14 - Gael Fickou (Stade Francais)Icon Sport

A l’occasion du derby face au Racing 92 (27-23), le Docteur Wild, qui a déjà versé 37 millions d'euros depuis son arrivée, avait annoncé vouloir investir 100 millions sur les cinq prochaines saisons. Mais avec 18 millions d’euros de perte en 2018/19, et des partenaires sur le départ, il n’est pas certain que le milliardaire allemand signe de nouvelles pointures mondiales au risque de menacer sérieusement le salary cap (11,3 millions d’euros). L’avenir du Stade Français est plus que jamais difficile à lire…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0