Icon Sport

Top 14 - Clermont-Racing (présentation) - Clermont a besoin de temps

Clermont a besoin de temps

Le 05/09/2014 à 12:55Mis à jour Le 05/09/2014 à 12:57

Malgré la défaite à domicile face à Montpellier, Clermont reste zen. Toujours leaders ex-aequo du Top14, les Auvergnats estiment simplement avoir grillé un joker. La réception du Racing leur donne l'occasion de corriger le faux-pas, et de poursuivre leur rodage...

Deux défaites lors des trois derniers matches à domicile... La statistique est certes très réductrice, et ne fait aucun cas du long passé victorieux de Clermont sur sa pelouse. Mais ce bilan traduit tout de même une nouvelle donne, au pied du Puy-de-Dôme comme ailleurs. "J'ai l'impression que ce championnat va être serré au possible, prédit le deuxième ligne clermontois Julien Pierre. Ça va être une guerre de tranchées tous les week-ends. On a eu la chance d'être invaincus pendant plus de quatre ans ici, et malheureusement on vient de perdre chez nous. Je crois que le concept de domicile-extérieur disparaît petit à petit et que toutes les équipes sont capables de gagner partout n'importe quand".

Les trois premiers matches de Clermont résument bien cette nouvelle incertitude. Un succès laborieux contre Grenoble (30-26), une victoire solide et sans conteste à Brive (21-6), puis la défaite contre Montpellier (20-21). Comme Clermont, Castres et Montpellier ont déjà chuté sur leur terrain, et le Top14 va peut-être devoir prendre l'habitude de ne plus voir les cadors s'imposer invariablement chez eux. Grâce à ses deux victoires, Clermont figure dans le quatuor de tête du Top14 avec Toulon, Toulouse et Montpellier (9 pts), et n'a pas de raisons de s'affoler après ce premier revers de la saison. Mais "c'est un bon avertissement", selon le coach Franck Azéma, qui poursuit: "Honnêtement, ça ne me fait pas plaisir de perdre à la maison, et l'important c'est de voir comment on va rectifier le tir". Piqués au vif par cette défaite devant leur public, les Auvergnats vont devoir effacer ce faux-pas face au Racing, à nouveau à domicile. "On a la chance de rejouer tout de suite chez nous au Michelin, explique Julien Pierre. C'est évidemment un levier de motivation, mais il ne fait pas être dans la réaction ce week-end et oublier la semaine suivante".

Zac Guildford, nouvelle recrue de Clermont - 16 août 2014

Zac Guildford, nouvelle recrue de Clermont - 16 août 2014Icon Sport

La défense, seule vraie satisfaction

Perturbés par la défense inversée de Montpellier, chahutés en conquête, les Auvergnats vont devoir progresser dans leur capacité à tenir le ballon et apprendre à être plus patients. Forfait pour la rencontre, Julien Bonnaire a observé, frustré, son équipe perdre un match qu'elle avait les moyens de gagner. "On n'a pas su concrétiser nos temps forts, contrairement à eux, regrette le troisième ligne. Ils ont été beaucoup plus pragmatiques que nous, et on a été trop indisciplinés, on a perdu trop de ballons, on a manqué de précision". L'inventaire est copieux, et Clermont a du boulot. Mais a aussi besoin de temps pour trouver ses repères. "C'est compliqué de trouver des automatismes au bout de trois matches de championnat seulement, poursuit Julien Pierre. Toutes les équipes ne sont pas forcément au point, et on sait qu'il faut attendre le début de la Coupe d'Europe pour voir les grosses équipes se mettre en place".

La seule vraie satisfaction depuis deux matches, c'est la défense, qui constitue l'une des armes de Clermont, troisième meilleure défense du championnat avec 53 points, dont seulement deux essais encaissés. Face au Racing, déjà fort d'un succès en déplacement, Clermont devra s'appuyer sur cette assise pour rééquilibrer son bilan à domicile. Retrouver solidité et efficacité, la recette gagnante appliquée à Brive, peu importe la manière... "Franchement je m'en fous tant qu'il y a la victoire au bout", tranche Julien Bonnaire. "Si on gagne d'un point je signe tout de suite, acquiesce le demi d'ouverture Camille Lopez. L'important c'est juste de retrouver la victoire pour travailler dans la sérénité". Dans la cas contraire, la situation deviendrait tendue. Deux défaites de suite à domicile, ce n'est plus arrivé à Clermont depuis octobre 2008...

Contenus sponsorisés