Icon Sport

Test match - XV de France - Les choix forts de la composition

Les choix forts de la composition

Le 21/06/2018 à 08:52Mis à jour Le 21/06/2018 à 11:01

Jacques Brunel a dévoilé jeudi matin (mercredi soir en France) la composition de son équipe appelée à défier les All Blacks à Dunedin. En voici les grandes lignes.

Une option de vitesse

Deux changements. Voilà tout, pour ce qui est du XV de départ, entre l'équipe battue avec les honneurs à Wellington, il y a une semaine (26-13) et celle qui clôturera la tournée néo-zélandaise à Dunedin, ce samedi. Des modifications ciblées : le centre du terrain, où les Clermontois Lamerat-Fofana prennent la place de la paire Doumayrou-Bastareaud, au front sur les deux premiers test-matchs. Clairement une option de vitesse pour répondre à l'exigence du terrain synthétique du Forsyth Barr Stadium. Une option tactique ? C'est également possible. "Sonny Bill est un immense joueur, excessivement dangereux sur sa capacité à sortir un bras pour jouer dans la défense. Mais c'est aussi un gabarit assez lourd, qui peut être en difficulté pour se mouvoir défensivement" confiait un joueur mercredi. La présence de Fofana, joueur d'appuis, peut dès lors présenter un atout sérieux pour les Bleus.

Une troisième ligne pour confirmer

Grande déception du premier test-match, à l'Eden Park, la troisième ligne Cancoriet-Sanconnie-Gourdon avait été intégralement remodelée pour le match de Wellington. Avec succès. En passant numéro 8, Gourdon a gagné en espaces, ce qui lui permet de mettre en avant ses qualités de déplacement tout en s'épuisant moins dans le combat rapproché, où sa densité physique peut apparaître insuffisante. Mathieu Babillot, auteur d'une grande saison avec Castres, a confirmé les attentes placées en lui à Wellington. Kelian Galletier a lui joué le rôle du parfait régulateur. Séduisante, cette troisième ligne aura la possibilité de confirmer qu'il ne s'agit pas là d'un feu de paille.

Teddy THOMAS / Mathieu BABILLOT - France

Teddy THOMAS / Mathieu BABILLOT - FranceIcon Sport

Atonio, trois à la suite

Plutôt emprunté au premier test-match, Uini Atonio a été bien plus en lumière sur le second test-match. Finalement propre en mêlée et actif dans le jeu, il a compté parmi les satisfactions. Et il enchaîne, ce qui peut malgré tout apparaître comme une surprise. A Dunedin, la pelouse synthétique aurait pu faire penser à une titularisation de Cedate Gomes Sa, plus mobile, plus léger. Le Racingman reste finalement sur le banc. Et Atonio, hors du coup pour l'équipe de France pendant le Tournoi, enchaînera une troisième titularisation, alors que Rabah Slimani sort à nouveau du groupe. Derrière ces choix, il y a des messages, à un an de l'annonce du groupe pour la Coupe du monde.

Uini Atonio of France

Uini Atonio of FranceIcon Sport

Le XV de départ : 15. Fall ; 14. Thomas, 13. Lamerat, 12. Fofana, 11. Fickou; 10. Belleau, 9. Parra (cap) ; 7. Galletier, 8. Gourdon, 6. Babillot; 5. Maestri, 4. Le Roux ; 3. Atonio, 2. Chat, 1. Priso.

Les remplaçants : 16. Pélissié, 17. Baille, 18. Gomes Sa, 19. Lambey, 20. Lapandry, 21. Serin, 22. Plisson, 23. Médard.

Contenus sponsorisés
0
0